vendredi 13 mai 2016

Suite à notre pétition le Conseil d'administration de l'AFIREV souhaite établir un dialogue avec les utilisateurs de VE ou leurs représentants.

Voici la réponse à notre pétition transmise par le président de l'AFIREV (Association Française pour l’Itinérance de la Recharge Électrique des Véhicules).
________________________________________________________________

Bonjour Monsieur,

Comme annoncé, je réponds à votre pétition suite à la délibération que nous avons eue au dernier conseil d’administration de l’AFIREV.

Celui-ci s’est déclaré très sensible à votre manifeste qui confirme l’attente des utilisateurs pour l’interopérabilité des services de recharge. 

Nous n’avons pas dans nos statuts de possibilité d’adhésion de particuliers ou de groupements de particuliers. Mais le CA considère important que le dialogue ait lieu. Nous sommes donc convenus d’organiser d’ici la fin de cette année une réunion d’utilisateurs, ou de leurs représentants, à cet effet. Je reviendrai vers vous lorsque nous en aurons fixé la date et le lieu.

Sur le fond de votre interpellation, je vous confirme que l’AFIREV a bien pour objectif de créer les conditions permettant l’interopérabilité pour l’itinérance. Il s’agit d’abord d’un travail technique pour faire en sorte qu’un client d’un opérateur se présentant pour se recharger sur une borne d’un autre opérateur puisse enclencher la transaction entre ceux-ci lui permettant de se recharger. A cet effet, nous mettons en place un dispositif d’attribution d’identifiants qui doivent être uniques pour chaque point de charge et pour chaque contrat client (cet identifiant ne dévoilant en rien l’identité de ce client ni aucune donnée personnelle). Nous travaillons également à la compatibilité des supports de contrats (badges, applications smartphones etc.) utilisables devant les bornes, et aux moyens pour les opérateurs de s’échanger les données requises pour réaliser les transactions, incluant ces identifiants. 
Il s’agit ensuite d’un travail organisationnel et juridique pour que les opérateurs puissent nouer facilement et rapidement des accords d’itinérance entre eux (fixant notamment les conditions tarifaires et de paiement).

Tout ceci fait l’objet d’une coordination européenne pour que l’itinérance soit sans frontière et demande au total plus de temps que l’on pourrait souhaiter. Nous pensons cependant que les premières réalisations de transactions en itinérance pourront avoir lieu dès cette année.

Cependant, l’association ne se substitue en rien aux opérateurs qui décident des services qu’ils proposent à leurs clients. Pour que l’itinérance entre opérateurs ait lieu, il faut, en plus des conditions techniques et organisationnelles, que les opérateurs le décident entre eux.

Je pense que nous partageons tous la volonté de voir réussir le développement du véhicule électrique sous toutes ses formes, et la conviction qu’il sera possible que tous les utilisateurs actuels de véhicules thermiques les utilisent grâce à la mise en place de services innovants de toutes sortes, reposant spécialement sur l’interopérabilité pour l’itinérance.

Recevez, cher Monsieur, mes cordiales salutations.



Gilles BERNARD
Président de l’Afirev
________________________________________________________

"Le VE je le veux" propose aux responsables de groupes et collectifs d'utilisateurs de VE de préparer cette future réunion en nous transmettant leurs coordonnées mail  afin d'organiser les échanges préparatoires . 
Merci de faire circuler l'information. 


Enregistrer un commentaire