jeudi 12 mai 2022

La campagne de test de Lilium est en cours au centre de vol ATLAS en Espagne.

Lilium NV, développeur du premier avion à décollage et atterrissage verticaux (« eVTOL ») entièrement électrique, a annoncé aujourd'hui avoir terminé avec succès le deuxième audit d'agrément d'organisme de conception (« DOA ») par l'Agence de la sécurité aérienne de l'Union européenne (« AESA »). Le DOA est une exigence fondamentale pour tous les constructeurs d'avions commerciaux et permet d'obtenir la certification de type d'un avion.


L'achèvement de l'audit démontre que Lilium suit les processus de conception rigoureux convenus avec l'AESA et représente une nouvelle étape sur la voie de Lilium vers la certification de type et la production en série ultérieure de son avion conforme. Deux autres audits EASA DOA seront nécessaires pour que Lilium reçoive l'approbation organisationnelle, qui complète le programme de certification et de développement. Le quatrième et dernier audit DOA de l'EASA et l'octroi du DOA de l'EASA devraient coïncider avec la certification de type du Lilium Jet.

En 2017, Lilium a initialement demandé l'EASA DOA, l'approbation réglementaire requise pour la conception et la certification de nouveaux avions. En parallèle, Lilium travaille à la certification de type de son Lilium Jet, dont la base de certification EASA (CRI-A01) a été reçu en 2020. Lilium poursuit la certification simultanée de son Lilium Jet avec la Federal Aviation Administration des États-Unis en vertu des dispositions de l'accord bilatéral sur la sécurité de l'aviation entre l'Union européenne et les États-Unis

👉Voir également nous précédents articles👈 

À propos de Lilium

Lilium  crée un mode de transport régional à grande vitesse durable et accessible pour les personnes et les marchandises. En utilisant le Lilium Jet, un jet à décollage et atterrissage vertical entièrement électrique, offrant une capacité de pointe, un faible bruit et des performances élevées avec zéro émission de fonctionnement, Lilium accélère la décarbonisation du transport aérien. Travailler avec des leaders de l'aérospatiale, de la technologie et des infrastructures, et avec des réseaux de lancement prévus annoncés en Allemagne, aux États-Unis et au Brésil. L'équipe de plus de 750 personnes de Lilium comprend environ 400 ingénieurs aérospatiaux et une équipe de direction chargée de livrer certains des avions les plus performants de l'histoire de l'aviation. Fondé en 2015, le siège social et les installations de fabrication de Lilium se trouvent à Munich, en Allemagne, avec des équipes basées à travers l'Europe et les États-Unis. Pour en savoir plus, visitez www.lilium.com .

lundi 9 mai 2022

En "Wature" pour la Route Zen, la route nationale 21 !

FFAUVE, la Fédération Française des Associations d'Utilisateurs de Véhicules Electriques, vous invite à participer les 25 et 26 juin 2022, au rallye découverte RN21 la Route ZEN

Electromobilistes militants ou convertis, automobilistes hésitants ou avertis, soucieux de contribuer à la décarbonation de vos déplacements venez partager vos expériences tout au long de cette vénérable route nationale. 

Pourquoi la Route nationale 21 ? 

Cliquez sur l'image pour accéder à la vidéo de présentation

Historiquement parlant, en 2024 l'année des olympiades, elle fêtera ses 200 ans. Créée en 1824 sous le nom de route de Paris à Barèges, à Cauterets elle succède à la route impériale 24 qui, l'avait décrété Napoléon 1er, devait rejoindre l'Espagne. Chantier repris par Napoléon III en la prolongeant de Barèges par Luz St Sauveur, Gèdre et Gavarnie où  elle devait franchir la frontière espagnole par le col ou port de Boucharo

Géographiquement parlant, cette route est remarquable car elle est "au centre de l'hémisphère nord" traversant le méridien 0° dit de Greenwich et le 45° parallèle nord. 

Reliant deux sites classés à l'UNESCO Limoges, capitale des Arts du feu, et Gavarnie majestueux cirque glaciaire , tout au long de ses officieux 456 km, elle a bénéficié de divers aménagements et d'une inscription au Schéma National des Infrastructures de Transport qui d'ici 2030 devrait  en faire une infrastructure de transport rapide et sécurisée, réduisant à 3h30 le temps de parcours entre Limoges et Tarbes, contre 6h actuellement. Complétée par le contournement de Tarbes et d'Auch elle permettra de désengorger également les points de saturation de Bordeaux et Toulouse.

Pourquoi un rallye touristique en voiture électrique ?

Limousin, Périgord, Guyenne, Gascogne des noms qui chantent à nos oreilles mais aussi de mémorables paysages à découvrir ou redécouvrir dans la quiétude des habitacles des véhicules électriques. Avec le concours des syndicats d'énergie et de partenaires des 5 départements traversés : Haute-Vienne, Dordogne, Lot et Garonne, Gers et Hautes-Pyrénées, en équipage ou en covoiturage, sur la totalité du parcours ou sur le ou les tronçons qui vous font envie, en mode "Slow tourisme" échangeons les informations, les astuces, les idées qui encouragent et facilitent le passage à l'électromobilité. 

Par cette initiative, FFAUVE, avec le concours de tous les électromobilistes participants, conscients des freins persistants à considérer le V.E comme un véhicule essentiellement urbain, souhaite faire la démonstration, que, par le choix important de modèles et le nombre croissant de solutions de recharge de leurs batteries, le VOYAGE en véhicule électrique est aujourd'hui enfin possible dans des conditions suggérées par le Slow tourisme . " Le slow tourisme, c’est l’art de voyager tout en prenant son temps, de s’imprégner pleinement de la nature qui nous entoure et de la richesse du patrimoine. C’est privilégier les rencontres, savourer les plaisirs de la table, avec le souci du respect du territoire et de ses habitants ".  C'est pourquoi l'organisation souhaite, pour les 25 et 26 juin,  encourager les participants à "déguster les portions de la Route Zen plutôt que de manger du bitume". Outre ces étapes touristiques proposées au long du parcours le samedi soir à Lectoure un rassemblement convivial au camping du Lac des Trois Vallées sera l'occasion d'échanger autour de l'écosystème de la mobilité électrique. 

👉Pour vous inscrire 👈

Jean-Claude LE MAIRE




Et si nos étudiants commençaient par le rétrofit d'une tondeuse thermique ? ( Chris enseignante à l'école secondaire régionale de Wachusett, Massachusett )

Salut! Je m'appelle Chris et je vis dans le Massachusetts. Je suis enseignante depuis 2006 et j'aime le fait d'avoir l'opportunité d'apporter des compétences pratiques et concrètes à mes élèves. J'adore apprendre de nouvelles choses et j'adore combiner plusieurs compétences pour mener à bien un projet... surtout si cela implique d'utiliser des pièces renouvelables ou recyclées ! Vous verrez que mes Instructables ont vraiment étendu la gamme de projets allant du travail du bois au jardinage, du travail des métaux aux machines électriques, etc. J'adore faire partie de la communauté Instructables et je suis tellement reconnaissante pour une ressource aussi unique et remarquable ! Bonne Construction !!

Je voulais partager notre tondeuse à gazon électrique avec vous tous. Il a été conçu et construit par mes étudiants en génie à l'école secondaire régionale de Wachusett. Nous étions finalistes d'État pour le concours Samsung Solve for Tomorrow l'année dernière et bien que nous n'ayons pas avancé pour être finalistes nationaux, j'ai pensé que la communauté Instructables apprécierait le travail que mes étudiants et moi avons fait à ce sujet.

Notre objectif principal était de créer quelque chose de plus puissant que les tondeuses typiques du marché, mais fabriqué à partir de matériaux principalement recyclés et faciles à trouver. Tout au long du processus, mes étudiants ont acquis un certain nombre de compétences allant de:

  • Conception technique et rendu 3D
  • Soudage MIG
  • Meulage et ponçage des métaux
  • Couper les métaux
  • Conception du moteur et de la batterie
  • Câblage électrique et interrupteurs statiques
  • Prototypage et processus de conception technique

Une fois que nous aurons de la vraie herbe ici à MA, nous allons mettre cela à l'épreuve et voir combien de temps la batterie durera finalement. J'espère que vous apprécierez notre petite histoire sur la tondeuse Re-Volve !

vendredi 6 mai 2022

Les motorisations 100% électriques en forte hausse dans tous les secteurs, particuliers, utilitaires et bus ... ( AVERE France )

 

Sun Country Highway et HONK s’associent pour créer une solution: parking + recharge de véhicules électriques payants

Sun Country Highway, un fournisseur de solutions complètes pour véhicules électriques et HONK, le principal fournisseur nord-américain de paiements sans contact pour le stationnement, ont annoncé aujourd'hui un partenariat qui rationalise l'expérience de recharge payante des véhicules électriques en Amérique du Nord. Dès maintenant, les opérateurs de stationnement et les propriétaires immobiliers peuvent installer des bornes de recharge Sun Country Highway EV et exécuter le traitement des paiements directement via HONK tout en utilisant leur application de stationnement standard. Cela élimine le besoin de frais de mise en réseau continus et de contrats supplémentaires avec des tiers.

"Sun Country est ravi de s'associer à HONK et de rendre la recharge payante des véhicules électriques plus efficace et rationalisée", a déclaré Kent Rathwell, fondateur de Sun Country Highway. "Ce partenariat donne aux propriétaires de parkings et d'actifs un plus grand contrôle sur leurs initiatives de recharge de véhicules électriques en regroupant le matériel, l'installation et le traitement des paiements au point de vente dans un package de mise sur le marché transparent."

Les clients de Sun Country ont accès au portail de back-office de HONK où ils peuvent facilement configurer et gérer les tarifs de recharge des véhicules électriques pour leurs bornes de recharge ; tandis que les chauffeurs scannent simplement un code QR sur place et paient avec un portefeuille numérique (Apple Pay, Google Pay ou PayPal) ou n'importe quelle carte de crédit. Une fois payé, le conducteur peut brancher et recharger sa voiture pour la durée achetée.

« Il est important que nous dotions les opérateurs de la meilleure technologie de paiement de leur catégorie pour mieux servir la transition croissante vers le transport en commun et la mobilité renouvelables - ce partenariat nous permet de faire exactement cela », a déclaré Michael Back, fondateur et PDG de HONK. "Nous sommes ravis de nous associer à Sun Country et de rendre la recharge payante des véhicules électriques meilleure, plus sûre et plus simple pour les opérateurs et les consommateurs."

À PROPOS DE L'AUTOROUTE SUN COUNTRY

Sun Country Highway est à la tête du mouvement des véhicules électriques en sensibilisant et en promouvant l'adoption du transport à zéro émission. Créé en 2011, Sun Country est un fournisseur mondial de solutions EV à service complet axé sur la fourniture de solutions perturbatrices et innovantes sur le marché pour faire économiser de l'argent aux gens tout en résolvant le changement climatique. Sun Country propose une large sélection d'options de recharge pour véhicules électriques et offre un haut niveau de valeur aux clients sans jamais faire de compromis sur la sécurité, la qualité ou la technologie. Avec plus de 10 ans d'expérience dans le secteur de la recharge de véhicules électriques, Sun Country est responsable du déploiement de milliers de bornes de recharge de véhicules électriques à travers l'Amérique du Nord et a permis de voyager d'un océan à l'autre, sans émissions.

À PROPOS DE HONK MOBILE

HONK est le principal fournisseur nord-américain de paiements sécurisés et sans contact pour l'industrie du stationnement. Depuis 2013, HONK crée des solutions sans contact pour rendre le paiement du stationnement plus facile, plus rapide et plus sûr pour les conducteurs. Les automobilistes peuvent télécharger la HonkAPP pour rechercher et payer leur stationnement, et prolonger leur session de stationnement directement depuis leur téléphone. Ou ils peuvent choisir d'utiliser les stations intelligentes HonkTAP pour un moyen de paiement sans contact. Touchez ou scannez simplement un téléphone portable - aucun téléchargement d'application ou borne de paiement requis. HONK bénéficie de la confiance de millions de conducteurs et est accepté dans plus de 5 000 emplacements aux États-Unis et au Canada.

jeudi 5 mai 2022

Un premier trimestre 2022 électrisant pour les VE en Europe (ACEA)

Au cours du premier trimestre 2022, les ventes de véhicules électriques à batterie (BEV) dans l'UE ont bondi de 53,4 %, totalisant 224 145 voitures. De nombreux marchés de l'UE ont enregistré des gains en pourcentage à trois chiffres, la Roumanie affichant la plus forte croissance (+408,0%). Des quatre plus grands marchés de la région, l'Espagne a connu la plus forte hausse (+110,3 %), suivie de la France (+42,7 %) et de l'Allemagne (+29,3 %). L'Italie a été le seul marché de l'UE à afficher une baisse des ventes de BEV (-14,9 %).



mardi 3 mai 2022

Stellantis présente sa stratégie de mobilité électrique lors de la première édition de "Verde Giffoni, les jeunes au présent"

 Le vendredi 29 avril, plus de 400 jeunes gens ont rencontré les représentants de différentes entreprises, dont Stellantis, pour parler développement durable et respect de l’environnement. Consacré à la sauvegarde de la planète et destiné aux jeunes de la génération Z, cet événement de quatre jours s’est tenu du 27 au 30 avril en collaboration avec le très prisé Festival du film de Giffoni.


« Génération Z, mot-clé : durabilité », tel est l’intitulé de la rencontre proposée par Giffoni Innovation Hub (GIH) pour la première édition de Verde Giffoni, Youth for the Present (les jeunes au présent), qui a eu lieu le 29 avril à la Multimedia Valley de Giffoni Valle Piana (Salerne, Italie). Articulé autour d’une journée de rencontres en présentiel et de retransmissions en direct, l’événement a permis à 400 jeunes gens de moins de 30 ans d’échanger autour du développement durable sous tous ses aspects : économique, écologique et social. GIH a pu rassembler les jeunes de la génération Z, les entreprises et les institutions lors d’un même événement, leur offrant ainsi tous les outils nécessaires pour faire face au grand défi qui les attend : changer les habitudes individuelles afin de créer un nouveau modèle de société capable d'atténuer les effets du changement climatique. 

Stellantis a participé à cet événement avec son e-Mobility Business Unit, un choix parfait dans le contexte. Depuis sa création il y a un peu plus d’un an, Stellantis s’appuie sur ses marques emblématiques et son portefeuille de produits et services d’avant-garde pour atteindre un objectif clair : offrir des solutions de mobilité propres, connectées, abordables et sûres, capables de répondre aux besoins de ses clients tout en favorisant une mobilité durable tant sur le plan environnemental qu’économique. Dans sa présentation aux jeunes de la génération Z, Gabriele Catacchio, Head of Global e-Mobility Communications, a souligné les objectifs de Stellantis et de sa gamme complète de véhicules, qui va de la Citroën AMI (dont la conduite est autorisée dès l’âge de 14 ans) à la Maserati MC20 : façonner la mobilité de demain, adopter différentes solutions de propulsion électrique, atténuer les effets du changement climatique et protéger la planète pour les générations futures. 

La participation de Stellantis ajoute un élément essentiel au panel d'activités organisées par son e-Mobility Business Unit en vue d’éduquer les jeunes générations à l’électrification et à une mobilité plus durable. Pour atteindre une empreinte carbone neutre à l’horizon 2038 comme annoncé par Carlos Tavares, CEO de Stellantis, durant la présentation du Plan Stratégique à long terme Dare Forward 2030, l’un des principaux objectifs de l’e-Mobility Business Unit consiste précisément à promouvoir la culture de la mobilité électrique auprès des jeunes générations. Fruit d’un dialogue constant, cette rencontre a permis de recueillir des idées sur la manière dont la génération Z appréhende actuellement la mobilité et ce qu’elle en attend pour l’avenir. En l’espace de deux ans, plus de 13 000 étudiants originaires de toute l’Europe ont participé à ces activités, selon un modèle basé sur un échange authentique d'expériences et de perspectives. Des collaborations déterminantes avec des institutions et partenaires internationaux prestigieux ont été établies, permettant ainsi à Stellantis de lancer différents projets pluridisciplinaires sur le thème de la mobilité durable. 

Toutes ces collaborations permettent à l’équipe e-Mobility de renforcer le développement de nouveaux services destinés aux clients qui font le choix de l’électrique. 

  • Le projet « Vehicleto-Grid » (V2G) en est un bon exemple. Ce système de charge bidirectionnelle permet aux véhicules électriques de réinjecter de l’énergie vers le réseau national, offrant ainsi un avantage économique direct aux propriétaires de voitures électriques. 
  • On peut aussi évoquer le projet « Arena del Futuro ». Mené en partenariat avec plusieurs partenaires internationaux prestigieux, ce projet vise à tester le système révolutionnaire de recharge électrique par induction dynamique dans une zone privée d’une autoroute située au nord de l'Italie. 
Le Plan Stratégique de Stellantis prévoit 100 % de véhicules particuliers électriques vendus en Europe d’ici 2030, avec zéro émission carbone à l’horizon 2038. La contribution des nouvelles générations, qui sont déjà convaincues de l’importance de la transition énergétique et de l’économie circulaire, est essentielle pour atteindre ces objectifs. Et Stellantis s’y attèle déjà avec vigueur, en s’efforçant par exemple de garantir un avenir durable aux batteries des véhicules électriques à la fin de leur cycle de vie, et en intégrant cette approche à l’ensemble de la « chaîne de valeur » de ses produits. D’où l’importance d’événements tels que celui organisé par Giffoni Innovation Hub, qui offre un point de rencontre indispensable aux différents acteurs de la transition énergétique doublé d’un catalyseur d'énergies positives.

dimanche 1 mai 2022

SDIRVE : Propositions de la Fédération FAUVE pour l'élaboration des Schémas Directeurs IRVE

Dans la préface du Guide à l’attention des collectivités et établissements publics pour l'élaboration des Schémas directeurs pour les infrastructures de recharge pour véhicules électriques (SDIRVE) Barbara Pompili, Ministre de la Transition écologique et Jean-Baptiste Djebbari Ministre délégué auprès de la ministre de la Transition écologique, chargé des Transports soulignent que : " Il s’est vendu trois fois plus de véhicules électriques neufs en 2020 qu’en 2019. La transition est donc enclenchée, et elle ne va vraisemblablement pas s’arrêter ...La dynamique est forte, mais nous avons la conviction qu’elle peut l’être davantage encore. Pour cela, il faut que l’offre de points de charge se densifie... Le déploiement de ces bornes doit être organisé, planifié, coordonné dans chaque territoire. Les collectivités doivent en être les chefs d’orchestre ; les schémas directeurs pour les infrastructures de recharge sont là pour les y aider. "


Cliquer sur l'image pour visionner la vidéo
C'est pourquoi la Fédération FAUVE, riche de l'expérience des électromobilistes de ses associations adhérentes, compile dans le document reproduit dans la vidéo ci dessus les recommandations et dispositions qui nous semblent nécessaire de prendre impérativement en compte. 

De façon très explicite ce guide recommande aux autorités compétentes en charge de l'élaboration de ces schémas de prendre l'avis des utilisateurs et du public. 

« Autres acteurs à associer à l’élaboration du schéma directeur
Les communes et les EPCI compétents pour la gestion du stationnement. Ces acteurs sont également à associer à la démarche. La connaissance du parc de stationnement, de ses caractéristiques en termes de nombre de places, de tarification, d’usage, de taux de rotation et son évolution prévue sont des éléments indispensables à intégrer à la réflexion.
Le grand public et les associations d’usagers de véhicules électriques
Le grand public peut par exemple être associé à la démarche d’élaboration du schéma directeur à travers des associations de résidents (comité de quartiers, etc.) ou des associations d’usagers de véhicules électriques (….par exemple l'ACOZE ou la FFAUVE, Fédération française des associations d'utilisateurs de véhicules électriques) qui peuvent avoir un regard très expert sur les besoins. En particulier, les éventuels dispositifs de « bornes à la demande » et leurs modalités de mise en œuvre peuvent faire l’objet l’échanges spécifiques.
Même si les textes réglementaires ne l’imposent pas, il est souvent utile d’associer le public, notamment lors du diagnostic et particulièrement pour l’évaluation de l’existant et des besoins. L’association du public est une étape importante de la démarche, déterminante pour la construction d’un projet pertinent, adapté aux attentes. Au minimum, il convient d’informer le public de la démarche en cours. …/… »

Pour contacter la Fédération Française des Associations d’Utilisateurs de Véhicules Electriques: 

FFAUVE, 22 rue Maurice Berteaux, 78140 Vélizy-Villacoublay

ou par internet 👉 CONTACT 👈

vendredi 15 avril 2022

Transition énergétique : face à l’urgence, les Français n’ont pas cinq ans à perdre ( Syndicat des énergies renouvelables (SER)

L’énergie est au cœur du quotidien des Français. Elle représente d’abord un élément déterminant du pouvoir d’achat. Elle est un levier indispensable pour relever le défi de l’urgence climatique. Enfin, elle est un élément constitutif de notre propre souveraineté, comme la guerre en Ukraine est venue brutalement nous le rappeler.

Dans ce contexte, les énergies renouvelables, pour produire de l’électricité, de la chaleur ou du gaz, sont l’une des composantes indispensables d’un avenir meilleur. Elles constituent des solutions immédiatement opérables et incontournables quels que soient les scénarios énergétiques crédibles sur la table. Elles sont une condition de la reprise de notre souveraineté énergétique. Elles permettent le développement de filières industrielles et d’emplois au sein de nos territoires. Elles sont un levier concret pour réduire la facture énergétique des Français. Elles préserveront nos écosystèmes, nos forêts, nos rivières, notre agriculture d’une insécurité climatique incontrôlée.

Les cinq années qui viennent seront décisives, pour la planète comme pour notre pays. A l’heure du choix de second tour de l’élection présidentielle, et alors que la France est le seul pays d’Europe à ne pas atteindre ses objectifs en matière d’énergies renouvelables, il convient de regarder en détail la réalité des projets soumis au choix des Français, et ils sont bien différents sur ce sujet aussi.

Moratoire sur le solaire et l’éolien, démantèlement progressif des sites éoliens existants, subventions aux fossiles… le programme de Marine Le Pen est à rebours des défis à relever, entretenant l’illusion qu’on pourrait ne rien changer à nos modes de vie sans être rattrapés par le changement climatique. Il constituerait une régression majeure, pour notre pays et pour le climat, en faisant repartir à la hausse nos émissions de gaz à effet de serre et nos importations d’énergies fossiles, aux frais des contribuables ou des consommateurs les plus précaires. Avec à la clé, des destructions d’emplois et la faillite des entreprises de la transition énergétique. A l’heure où nos voisins accélérèrent, la France s’isolerait alors que l’Europe compte sur elle, dans un effort de responsabilité collective et multilatérale.

Multiplier par dix la puissance solaire de la France, construire 50 parcs éoliens en mer, poursuivre le développement de l’éolien terrestre, accélérer le développement de la chaleur et des gaz renouvelables, exploiter le potentiel hydraulique, développer des filières industrielles du renouvelable, produire de l’hydrogène décarboné, le tout en concertation avec les populations… même s’il demeure perfectible et que beaucoup dépendra des moyens qui seront déployés pour être à la hauteur des enjeux, le projet d’Emmanuel Macron l’emporte à la comparaison.

Les enjeux de l’élection prochaine dépassent très largement le seul champ du climat et de l’énergie. Mais s’il fallait juger à cette seule aune, il y a là deux projets radicalement différents. La démocratie nous permet de voter : profitons-en ! Dans l’intérêt bien compris des générations présentes et en responsabilité morale devant nos enfants, soyons à la hauteur de l’urgence climatique en accélérant dès le quinquennat à venir la transition énergétique plutôt que de lui tourner le dos.

Comme il l’a toujours été, le SER reste engagé et ambitieux pour inventer et bâtir, dans la concertation, un avenir énergétique désirable, mobilisant toutes les énergies renouvelables.

_________________________________________

NDLR : Cette concertation est à l'évidence nécessaire car la proposition alléchante "de la voiture électrique française en leasing à moins de 100 € par mois" risque de rencontrer quelques obstacles  sur son chemin et qu' ( en plus! ) elle s'étendrait à de l'hybride alors que l'on commence enfin à en mesurer l'ineptie écologique .