vendredi 17 janvier 2020

La Région Sud amplifie son soutien au développement de la mobilité électrique (AVEM)

Après avoir lancé en 2018 et 2019, deux premiers appels à projets pour favoriser le développement de la mobilité électrique, la Région Sud en lance un nouveau pour 2020, intitulé « dispositif zéro émission en route ». Un dispositif destiné notamment à poursuivre le maillage du territoire en bornes de recharge, mais aussi à développer les projets innovants couplant recharge et énergie renouvelable. Il cherche également à inciter les entreprises à convertir leurs flottes de véhicules à l’électrique. Il est d’ailleurs complété par un soutien à l’acquisition de véhicules utilitaires électriques.

UNE AIDE AU DÉPLOIEMENT DES INFRASTRUCTURES DE RECHARGE

Le premier objectif de l’appel à projet « dispositif zéro émission en route » est de permettre le développement des infrastructures de charge, prioritairement sur la voie publique dans une logique de maillage total du territoire d’ici à 2021. 
Pour cela les investissements de la Région soutiendront en premier lieu des bornes intelligentes se déployant sur des zones mal couvertes, sur des parkings relais ou des Pôles d’Echanges Multimodaux, ainsi qu’aux alentours d’axes routiers d’envergure régionale peu équipés, pour des projets de bornes rapides ou ultra-rapides.
La subvention attribuée pourra atteindre jusqu’à 40% du montant total d’investissement avec un plafond de 15 000€ par borne déployée et/ou de 70 000€ par projet... 

lundi 13 janvier 2020

Electrolease, la première société française de location longue durée de véhicules 100% électrique



Lancée à l’initiative d’Axialease, Electrolease est la première société française de location longue durée de véhicules 100% électriques. Pression réglementaire, situation écologique alarmante, coûts croissants des véhicules thermiques… Tous les ingrédients sont réunis pour une expansion majeure du marché de l’électrique, sur lequel Electrolease entend devenir le partenaire de référence des entreprises engagées dans leur transition énergétique et respectueux de leur démarche RSE.

La voiture électrique, un marché prometteur
Difficile d’imaginer que l’invention de la première voiture électrique remonte au coeur du XIXème siècle. Plus de 150 ans plus tard, elle est au cœur de tous les débats et prend une ampleur sans précédent depuis le début du XXIᵉ siècle.
Aujourd’hui, la voiture électrique - marché dont le potentiel est estimé, en France, à 200 milliards d’euros d’ici 2040(1) - tend à remplacer les véhicules à énergies fossiles :
Ces derniers subissent une pression réglementaire de plus en plus forte, illustrée par la Loi de finance du 1er janvier 2020, la Loi d’orientation des mobilités de 2019, ou encore la norme d’homologation européenne WLTP.
Ils représentent par ailleurs des coûts de plus en plus importants. Par exemple, le coût moyen de détention d’une véhicule diesel a augmenté de 35,4% en un an(2).
Catalogue VE 
Enfin, les voitures à énergie fossile contribuent à la situation écologique de plus en plus intenable : 48.000 décès sont ainsi, chaque année, attribués à la pollution atmosphérique(3) et le Ministère de la transition énergétique estime à 29% la part de responsabilité des automobiles dans l’émission de gaz à effet de serre.

Un schéma gagnant pour les entreprises
« D’ici 2022, les entreprises seront dans l’obligation d’avoir des parcs de véhicules 100% électriques. La transition énergétique de leur flotte automobile n’est donc pas optionnelle » souligne Sébastien Luyat, Président d’Electrolease.
Au-delà des aspects réglementaires, la voiture électrique permet aux entreprises de contribuer à un enjeu planétaire, renforçant ainsi leur attractivité auprès des jeunes (et moins jeunes) talents, tout en réalisant de substantielles économies (taxe sur les véhicules de société réduites à 0 €, 80% de baisse de consommation énergétique, peu d’entretien, abattement de 50% d’avantage en nature, bonus écologique, stationnement gratuit dans certaines villes…).

Electrolease, partenaire de référence pour accompagner les entreprises dans leur transition énergétique
Electrolease propose un ensemble de services pour favoriser la mobilité électrique :
  • Un financement Location Longue Durée (LLD) – 12 à 60 mois pour les voitures particulières (VP) et les voitures utilitaires (VU) électriques. D’ autres véhicules électriques tels que les vélos, les autobus, les motos et d’autres encore, sont finançables sur des durées de location à définir.
  • Des prestations adaptées en termes de maintenance et d’assistance
  • Une implémentation et une gestion des infrastructures de recharge
  • Des conseils sur la gestion financière
Plus particulièrement, les prestations proposées concernent :
  • La maintenance : entretiens réguliers, réparations mécaniques incluses, contrôle technique, garanties
  • L’assistance 24/24 et 7/7 : dépannage, remorquage, hébergement, mise à disposition d’un véhicule de remplacement
  • Les pneumatiques : fourniture, démontage/remontage, réparations dans le réseau Electrolease
  • L’assurance : tous risques, tous conducteurs avec la gestion des sinistres
  • La proposition de solutions de recharge pour ne jamais tomber en panne : Electrolease est le premier acteur à proposer dans un même contrat, la location longue durée d’automobiles 100% électriques et l’installation puis la gestion de bornes de recharge. Il est aussi proposé aux clients de louer uniquement la borne de recharge. Une Carte Total Multi-Energies, permettant d’accéder au plus grand réseau européen de recharges électriques publiques, est mise à disposition.

Electrolease est donc le partenaire de référence pour accompagner les entreprises, sur l’ensemble du territoire français, dans leur transition vers la mobilité électrique. Electrolease a été lancée à l’initiative d’Axialease, une société qui a une expérience forte et avérée dans d’autres secteurs d’activité de la location d’actifs.

A propos d’Axialease :
Fondée en 2008, Axialease est une entreprise spécialisée dans location financière d’équipements, principalement auprès de PME et d’ETI. Axialease destine ses solutions à trois marchés : IT, santé et bien d’équipement/ matériel industriel. Axialease est présidée par Sébastien Luyat, co-fondateur. 
À ce jour, Axialease couvre l’Ile-de-France, les Hauts-de-France, la Normandie, la Nouvelle Aquitaine, l’Occitanie, les Pays de la Loire, la Bretagne, la Provence-Alpes-Côte-D’azur et la Belgique. Le groupe compte 100 collaborateurs au total. En 2018, la société a enregistré une croissance de près de 30%.


(1) Etude Accenture « l’e-mobilité : une opportunité pour les Utilities » 2019 -
(2) Etude Lease Plan « Car Cost Index » 2019
(3) Etude de Santé Publique France

vendredi 10 janvier 2020

SONO Sion : objectif de 50.000.000 € de souscriptions en vue !

Cliquer pour accéder à l'article précédent
Dans un précédent article du mois d’août nous présentions le projet de la SION porté par la jeune société SONO Motors . 
Après avoir enregistré plus de 10 000 précommandes le constructeur compte pour financer son projet  récolter 50 millions d’euros pour financer les installations de la production des prototypes dans l’ancienne usine suédoise Saab . 
Cette somme  constituée en partie en dons, en partie en précommandes où 500 € sont demandés au minimum (vous pouvez précommander avec n’importe quelle somme jusqu’à 25 500 € qui est le prix final prévu) . A ce jour la campagne a permis d’obtenir plus de 45 millions d’euros d'intentions car comme avec les plateformes de financement participatif , les sommes ne seront prélevées que si les 50 millions sont atteints.
Des députés des "Verts" allemands ont eu l'occasion de tester la SION comme le montre la vidéo ci-dessous.
Nous reproduisons ci-dessous la traduction des Questions réponses posées à l'équipe.


1 -  Pourquoi avez-vous décidé d'une campagne de financement communautaire?


Nous avions le choix entre vendre à des investisseurs internationaux ou emprunter une nouvelle voie avec la communauté et nous avons choisi cette dernière.
De cette façon, nous voulons assurer la production du Sion et que notre vision devienne réalité.
Nous adoptons une approche complètement nouvelle mais familière du financement de Sono Motors. Nous avons commencé le crowdfunding en 2016 et avons continué à impliquer la communauté dans notre développement lors des prochaines phases de financement. 
Parce que nous développons et produisons une voiture, nos besoins en capital sont très élevés. Trouver des investisseurs, qui sont non seulement capables mais qui soutiennent également notre vision durable et nos promesses à la communauté est un défi. C'est quelque chose que nous avons dû découvrir à plusieurs reprises dans nos discussions avec des investisseurs internationaux et, par conséquent, nous avons décidé sur une stratégie différente. 
Nous nous engageons dans une nouvelle forme d’esprit d’entreprise et, avec l’équipe de Sono Motors, nous voulons construire entreprise basée sur la valeur agissant de manière responsable. Avec les personnes qui, à travers leurs réservations, veulent rendre notre vision du climat-mobilité possible. Avec le concours des investisseurs durables qui le comprennent, le partagent et le soutiennent. C’est pourquoi le financement communautaire doit continuer à être un élément central de notre stratégie de financement à l'avenir. 
Vous pouvez en savoir plus sur nos objectifs ici.


2 - Que se passe-t-il après la campagne et comment garantissez-vous un financement supplémentaire ?


• Avec 50 millions d'euros, nous atteindrons la prochaine étape importante - la construction des prototypes de la série.
• Ensuite, le financement à long terme doit être assuré par de nouvelles réserves, des investisseurs durables et des banques.
Les 50 millions d'euros de la campagne serviront à financer les prochaines étapes importantes, dont la construction de prototypes en série.
Avec ces prototypes, nous prévoyons de proposer de nouveaux essais en Europe pour mieux faire connaître le Sion et attirer de nouvelles réservations.
Le financement communautaire continuera d'être l'un des piliers les plus importants de notre stratégie de financement et se poursuivra au-delà de la période de campagne. À long terme, cela fera de Sono Motors le premier constructeur automobile soutenu principalement par sa communauté. En outre pour sécuriser le financement à long terme de l’entreprise, nous prévoyons également de compléter cette stratégie par des investisseurs durables, qui nous rejoindront suite au lancement de la Sion et en mettant en œuvre notre vision d'une mobilité respectueuse du climat et des ressources. Nous prévoyons de couvrir une autre partie de nos investissements, tels que le financement partiel de la production de véhicules, par le biais des banques et d'autres prêteurs. Informations détaillées sur notre financement stratégie peut être trouvée ici.

3 - De quelles manières peut-on vous soutenir ? 

• Tout d'abord: super et merci beaucoup, si vous prévoyez de le faire! 
• Les possibilités sont:  
⏩ Réservez une Sion ou rechargez votre acompte
⏩ Dons
⏩ Accordez-nous un prêt
⏩ Diffusez notre histoire ! 
Par exemple, avec l'aide de nos kits communautaires, il existe de nombreuses façons de soutenir notre campagne. Par exemple, ceux qui ont déjà réservé un Sion peuvent augmenter leur dépôt actuel. Il y a aussi la possibilité de nous accorder un prêt ou de nous soutenir avec un don. Bien sûr, vous pouvez également réserver un Sion. 
Ce qui est au moins aussi important: Parlez de nous, de notre campagne ainsi que de Sion et de ce qui la rend si spéciale. 
Tout ce qui nous fait connaître ainsi que notre histoire est un grand soutien. Plus les gens en savent sur nous et notre vision, mieux c'est. Partagez notre histoire avec vos amis et connaissances, sur toutes les chaînes, dans tous les réseaux, en utilisant le hashtag #staysono
Vous pouvez trouver notre kit communautaire avec plus d'informations  ici.

4 - A quoi correspondent les Points de Sono  et comment fonctionnent-ils ? 

• L'équipe fondatrice place tous les droits de participation aux bénéfices disponibles dans un pool communautaire. 
• A chaque réservation, des points sont attribués et donc des droits de participation proportionnelle aux bénéfices dans ce pool. 
Les fondateurs et l'équipe de Sono Motors veulent construire une entreprise durable, fondée sur la valeur, économiquement prospère et amener le Sion dans les rues comme promis aux souscripteurs. L'équipe fondatrice place la réalisation de cet objectif avant le profit personnel et donne ses droits de participation aux bénéfices à tous les réservistes de Sion. En retour, ils affectent les droits de participation aux bénéfices disponibles actuellement de 64,07% à un pool communautaire. De ce pool, des points dits Sono sont ensuite attribués aux souscripteurs. Ce pool correspond actuellement à une valeur théorique d'environ 70 millions d'euros. Toutes les informations sur les points et la manière dont votre part du pool communautaire est calculée sont disponibles ici.


5 - Sono Motors pourra-t-elle encore attirer des investisseurs si tous les droits de participation aux bénéfices sont transférés au pool communautaire ? 

• Oui, nous continuerons d'attirer les investisseurs grâce à ce que l'on appelle les augmentations de capital. 
Oui, le financement de Sono Motors n'est pas affecté par la question des droits de participation aux bénéfices, propriété privée des fondateurs. Habituellement, de nouvelles actions sont créées à chaque opération de financement - dite augmentation de capital. Une telle augmentation de capital est également possible avec les droits de participation aux bénéfices qui reviennent à la communauté. En raison d'une augmentation de capital, les actions de tous les actionnaires précédents, y compris les droits de participation aux bénéfices de la communauté, «se dilueront», c'est-à-dire que leur part en pourcentage des distributions ultérieures sera plus petite. Cependant, en règle générale, les ressources financières de l'entreprise s'améliorent à chaque nouvelle ronde de financement. Cela augmente à son tour les chances d'une mise en œuvre plus rapide de notre stratégie d'entreprise, ce qui rend les distributions de droits de participation aux bénéfices plus probables.

6 - Roulez en VE jusqu'à l'arrivée de la Sion.  Qui peut participer au programme ?

• Si vous avez réservé une Sion avant le 1er décembre 2019, vous pouvez participer à ce programme et combler le temps jusqu'à l'arrivée de votre Sion avec le modèle Zoe de Renault. 
• Votre réservation, les remises promises et les points Sono sont toujours sécurisés. 
Tous les supporters qui ont réservé et déposé de l'argent pour une Sion avant le 1er décembre 2019 peuvent profiter de l'offre pour combler la période d'attente et conduire électriquement dès cette année. Ils peuvent simplement maintenir leur réservation jusqu'à l'arrivée de leur Sion. Comme la Sion est unique - aucune autre voiture électrique n'offre la combinaison de ses arguments de vente uniques - le rapport qualité-prix a été le critère le plus important pour nous lors du choix du véhicule que nous vous proposons. Nous avons choisi la Zoé de Renault. L'acompte versé au moment de la réservation sera crédité à hauteur de 4 000 euros sur cette offre de transition, donc aucun autre acompte n'est demandé. Tous les points Sono ainsi que tous les rabais déjà accordés seront également conservés. Tout le monde est donc aidé: vous, l'environnement et Sono Motors.


7 - La Sion sera-t-elle toujours compétitive lorsqu'elle entrera sur le marché, avec tous les concurrents qui existeront alors? 

• Certainement, car la Sion a une combinaison unique de points de vente uniques et il n'est pas prévisible qu'une voiture électrique, similaire à la Sion, entrera sur le marché. La Sion est une voiture électrique particulièrement innovante adaptée à un usage quotidien, qui offre beaucoup d'espace et même un attelage de remorque en option. 
Mais c'est bien plus qu'une simple voiture électrique ordinaire: l'auto-recharge du soleil, la possibilité d'utiliser l'électricité produite pour alimenter d'autres véhicules électriques ou même votre propre maison, et le partage intégré - seul le Sion permet tout cela. 
Actuellement, nous ne voyons pas un autre fabricant lancer des véhicules électriques avec des fonctionnalités similaires. Avec ce SEV (Solar Electric Vehicle), nous repensons la mobilité et développons un concept global respectueux du climat qui assurera à terme encore moins de véhicules sur nos routes.

8 - Pourquoi ne vous contentez-vous pas de contracter des prêts auprès d’une banque durable, telle que la GLS Bank? 

• Avec le démarrage de la production, le financement par emprunt et donc les banques joueront un rôle plus important dans notre stratégie de financement. Les banques, qu'elles soient durables et sociales ou orientées traditionnellement, ne sont généralement pas ouvertes aux investissements en capital-risque. Ils nécessitent des actifs dits universels comme garantie pour l'octroi de prêts. Cela signifie que les banques ne prêtent que sur les actifs d’une entreprise, qui peuvent être facilement revendus en cas d’insolvabilité. Dans notre cas, il s'agirait, par exemple, de robots universels pour la production du Sion. 
Outre la garantie des prêts, il est également essentiel pour les banques qu'un emprunteur soit en mesure de payer des intérêts et le prêt lui-même à partir de ses activités commerciales. Cela signifie que les bénéfices doivent être générés à l'aide du prêt, avec lequel un prêt peut ensuite être remboursé sur les ressources propres de l'emprunteur. Chez nous, ce sera le cas une fois la production commencée. À partir de ce moment, nous attendons également le soutien des banques pour aider à la production de véhicules. 
Vous trouverez plus d'informations sur notre stratégie de financement jusqu'au début de la production ici.


9 - Pourquoi ne faites-vous pas beaucoup plus de publicité ? 

• Le toujours plus ne mène pas nécessairement au succès. 
• C’est la stratégie et le mix qui comptent. Et dans notre cas, nous sommes toujours en contact personnel avec notre communauté. 
Nous investissons la majeure partie de l'argent dont nous disposons directement dans la Sion. Jusqu'à présent, seulement 2% de nos dépenses ont été investies dans le marketing - environ 500 000 euros en trois ans. 
Les dépenses totales de Sono Motors à ce jour s’élèvent à environ 23 millions d’euros. C’est nettement moins que le budget marketing d’un grand constructeur automobile pour lancer un nouveau modèle! 
Nous évitons les publicités coûteuses sur papier et à la télévision, nous n’imprimons pas de brochures sur papier glacé et nous renonçons aux dépenses des agences primées. Au lieu de cela, nous comptons sur un marketing numérique intelligent, un travail de presse intensif et des contacts personnels. 
Ainsi, nous sommes allés assez loin dans ce qui est actuellement nos marchés les plus importants, l'Allemagne, l'Autriche et la Suisse, et continuerons d'étendre notre portée cette année. Soit dit en passant, lorsque nous atteindrons notre seuil, nous espérons vous voir lors de l'un de nos événements d'essai routier lors de notre tournée à travers l'Europe avec les nouveaux prototypes.


10 - Avez-vous déjà essayé de parler à Elon Musk ? 

Bien sûr, nous avons essayé de parler à Elon Musk! 
Il fascine et inspire de nombreuses personnes avec ses propres visions de l'avenir. C'est un vrai pionnier. Peut-être pas encore sur le thème de l'intégration solaire, qu'il n'a découvert que récemment pour lui et son cybertruck 😉. 
Bien sûr, il serait extrêmement utile d'avoir son soutien. Cependant, nous n’avons pas encore eu la chance de lui parler - mais le jour peut encore arriver. Nous l'espérons.

jeudi 9 janvier 2020

Présentation du concept Urban Suite de la BMW i3 au CES 2020 (The Wheel Network)



La mobilité durable et innovante ne concerne pas seulement les innovations techniques; cela se reflète également dans la conception. 
L'objectif primordial de la BMW i3 Urban Suite était de transformer l'intérieur en une expérience pour le passager, plutôt que de simplement le redessiner.

L'expérience commence au moment de l'accès au véhicule, grâce aux portes des cars et à la facilité d'entrée exceptionnelle qu'elles offrent. Afin d'optimiser l'expérience de mobilité du passager, toute la cabine - à l'exception du poste de travail du conducteur - a été entièrement remodelée pour ressembler désormais à l'intérieur d'une cabine-hôtel. Le cuir a été largement abandonné au profit des tissus et du bois. Il n'y a pas de banquette arrière dans la BMW i3 Urban Suite, sa place est remplacée par une chaise longue de couleur pétrole aux dimensions généreuses offrant un confort d'assise ultime.
La chaise longue sert également de refuge privé grâce à la zone sonore spéciale intégrée à son appuie-tête qui simule l'effet d'un espace acoustiquement étanche. Cela signifie que le passager peut profiter de son choix de divertissement sans être dérangé ou tenir des conversations téléphoniques qui ne peuvent pas être entendues par le chauffeur. La petite table en bois reliée à la chaise offre une surface sur laquelle les articles peuvent être placés et comprend également une lampe à commande tactile créant un effet d'éclairage ambiant. L'omission d'un siège passager avant dans la voiture électrique signifie que l'espace pour les jambes pour le seul passager à l'arrière est pour le moins généreux. Il peut encore être étendu grâce au repose-pieds réglable électriquement.

Pour que les passagers puissent se détendre dans un confort exceptionnel pendant un voyage, l'espace de rangement est également largement disponible à bord de la BMW i3 Urban Suite. Les caractéristiques comprennent un cintre pour vestes, blazers et manteaux, un plateau de rangement entre le siège du conducteur et la table en bois - qui est assez grand pour un sac ou un ordinateur portable - et une paire de porte-gobelets thermoélectriques dans la console centrale qui peut réchauffer les boissons ou les refroidir. 
Un écran, logé dans la garniture du pavillon, se rabat  lorsque cela est nécessaire pour créer une configuration optimale pour le travail ou le divertissement. Cela signifie que les passagers peuvent désormais regarder leurs émissions et films préférés via Amazon Fire TV pour une expérience de divertissement intégrée qui présente à quoi pourrait ressembler l'avenir du divertissement aux places arrière. Il existe des prises de électriques en 110 volts situées à différents points à l'intérieur de l'i3 Urban Suite pour assurer une alimentation électrique suffisante pour tous les appareils des passagers. L'absence de séparation physique entre le conducteur et le passager renforce la relation ouverte et amicale entre les deux. Cependant, l'écran est placé hors de la vue du conducteur pour garantir les niveaux requis de confidentialité.

Une approche mûrement réfléchie de la sélection des matériaux était une priorité pour la BMW i3 Urban Suite, conformément à l'engagement de l'entreprise à une utilisation responsable des ressources. Tous les boutons de la cabine sont fabriqués sans chrome et sont donc exempts de toxines. Il en va de même pour les porte-gobelets thermoélectriques et la lampe de table. La table et le plateau de sac sont tous deux en chêne huilé d'un fournisseur de bois certifié, tandis que le processus de tannage des olives utilisé pour la garniture en cuir signifie qu'il est également complètement non toxique. Les matériaux recyclés occupent également une place importante dans l'habitacle de la voiture. Tous les tissus d'ameublement à l'intérieur du véhicule sont entièrement en PET recyclé et au moins 70% de la doublure en polaire en dessous ont également été recyclés. Une étape particulièrement importante vers une économie circulaire a été franchie avec les tapis de sol. De nouveaux procédés de fabrication ont été utilisés pour réduire la composition en une seule combinaison de matériaux, qui peut ensuite être réinjectée dans le cycle des matériaux lorsqu'elle n'est plus utilisée dans le véhicule.

Outre le confort et la durabilité, la connectivité transparente entre les passagers, le véhicule et le monde extérieur joue également un rôle clé pour le Groupe BMW en matière de mobilité future. 
La BMW i3 Urban Suite en est un exemple éclatant. 
Pour commencer, tout ce qui est nécessaire pour appeler l'une des voitures électriques est une application qui permet au passager d'entrer facilement en contact pour définir le point de prise en charge et à sa destination. Une fois à l'intérieur du véhicule demandé, le passager peut très simplement connecter son iPhone à la voiture sans fil de la manière habituelle - il existe également une fonction de mise en miroir qui lui permet de transmettre le contenu de son appareil mobile à l'écran rabattable, et de travailler sur l'écran.
Amazon Fire TV dans la BMW i3 Urban Suite présente à quoi pourrait ressembler le divertissement arrière à l'avenir, avec un accès à la demande à de vastes catalogues de contenu et à la commande vocale via Alexa. Le résultat est une démonstration impressionnante de la manière dont ces formats et contenus pourraient être intégrés à l'avenir et des possibilités que cela offre, en particulier une fois que la conduite autonome de niveau 4 et de niveau 5 deviendra une réalité.



L'UE a besoin de 15 fois plus de points de recharge publics d'ici 2030 pour contribuer à devenir climatiquement neutre - analyse (Transport & Environnement)

Quelque 3 millions de bornes de recharge publiques seront nécessaires pour 44 millions de véhicules électriques en 2030 si l'UE veut devenir climatiquement neutre d'ici 2050, selon une nouvelle étude de la campagne verte et du groupe de recherche Transport & Environment (T&E). C'est plus de 15 fois les 185 000 chargeurs publics actuellement disponibles dans l'UE - ce qui est suffisant pour le parc électrique actuel mais pas pour suivre le marché en croissance au-delà de 2020. 

La recharge à domicile et sur le lieu de travail doit être priorisée, et entre 20 et 30% de ces chargeurs devront être situés dans des zones défavorisées et moins densément peuplées pour garantir que tout le monde profite de véhicules zéro émission, a déclaré T&E.

Pour financer les chargeurs nécessaires, l'analyse estime que l'Europe a besoin de 20 milliards d'euros sur les 11 prochaines années, soit 1,8 milliard d'euros par an en moyenne, en investissements privés et publics ciblés. Il ne s'agit aujourd'hui que de 3% des dépenses annuelles de l'UE en infrastructures routières. T&E soutient qu'il s'agit d'une opportunité commerciale et que le cofinancement peut provenir du plan d'investissement européen, qui soutiendra 1 billion d'euros d'investissements durables au cours de la prochaine décennie dans le cadre du Green Deal de l'UE.
Lucien Mathieu, analyste de l'é-mobilité des transports et de l'environnement, a déclaré: «Le Green Deal pour le transport ne peut se produire qu'avec une infrastructure zéro émission. Cela signifie investir de l'argent dans la mise en place du réseau de chargeurs publics, en particulier à domicile et au travail, et non dans la construction de nouveaux gazoducs. Jusqu'à présent, le nombre de points de charge a suivi le rythme de la demande, mais la surtension électrique à venir doit être suralimentée en étendant considérablement le réseau de charge. »

La révision prochaine de la directive de l'UE sur les infrastructures de carburants alternatifs est le moment critique pour la Commission européenne pour aider les conducteurs à se charger en douceur à travers le bloc et aider les entreprises à surfer sur la vague d'électrification , a déclaré T&E. Il doit être revu cette année et devrait être transformé en un règlement avec des objectifs ambitieux pour assurer un déploiement rapide et harmonisé des chargeurs dans toute l'Europe. 
Lucien Mathieu a déclaré: «Le passage aux véhicules électriques créera une opportunité de marché de plusieurs milliards d'euros pour l'industrie européenne dans les travaux de réseau, de fabrication, d'installation et de maintenance de la recharge publique. L'UE doit faire tout ce qu'elle peut pour lutter contre l'urgence climatique tout en soutenant l'emploi en Europe. »
L'analyse de T&E est basée sur une nouvelle métrique d'approvisionnement de l'infrastructure de recharge publique qu'elle a développée pour aider les régulateurs à fixer des objectifs et à déterminer combien de chargeurs publics seront nécessaires.
Les transports sont le plus gros problème climatique d'Europe, représentant plus du quart (27%) des émissions totales de gaz à effet de serre du bloc. Les voitures émettent 44% des émissions de CO2 des transports et leur impact ne cesse de croître. Pour réaliser l'ambition du Green Deal de l'UE, l'Europe aura besoin de 40% de nouvelles voitures pour être zéro émission en 2030, et devra vendre la dernière voiture à moteur à combustion d'ici 2035 au plus tard. 

mercredi 8 janvier 2020

Retour sur le futur : Prix Nobel pour l’invention des batteries au lithium-ion, et ensuite ...?

Dans un article du "Huffpost", Grégory Rozières résume les années de découvertes qui ont conduit à la batterie Lithium-ion qui nous est si familière aujourd'hui et à l'attribution du Prix Nobel de Chimie 2019 à ses inventeurs l’Américain John B. Goodenough, à l’Anglais Stanley Whittingham et au Japonais Akira Yoshino le mercredi 9 octobre :

" Il (le Nobel) récompense l’invention des batteries au lithium-ion, a annoncé le comité Nobel. “Une révolution technologique” qui a changé de nombreux secteurs de la société, ce qui justifie ce prix Nobel de chimie. Les batteries au lithium-ion ont “révolutionné nos vies et sont utilisées partout, des téléphones portables aux ordinateurs en passant par les voitures électriques”, ont affirmé les sages suédois. Un prix Nobel d’autant plus d’actualité qu’il a “posé les fondations vers une société sans fil et libéré des énergies fossiles”.

Un Nobel en trois étapes

Cette révolution s’est faite en 3 étapes, chacun des lauréats du prix Nobel de chimie étant à l’origine d’une d’entre elle.Tout commence au début des années 70, quand Stanley Whittingham crée la première batterie au lithium... grâce au financement du géant pétrolier Exxon, qui cherchait des alternatives en plein choc pétrolier.


Whittingham travaille sur la propriété de certains matériaux solides, “l’intercalation”, sur lesquels des ions (des atomes chargés en électricité) peuvent venir se greffer. Lors de ses expériences, le chercheur se rend compte que les ions de potassium affectent énormément un métal, le sulfure de tantale. A tel point que charger ce métal avec ces fameux ions permet de créer de l’électricité. Et cela marche encore mieux avec du titane.
Le rapport avec le lithium? Dans une batterie, il y a deux électrodes: une positive (cathode) et une négative (anode). Quand la batterie se décharge, des électrons passent de l’anode à la cathode, créant du courant électrique. Et justement, le lithium (le métal le plus léger existant) est connu pour libérer ses électrons très facilement. 

Double amélioration
Image
La batterie au lithium était née. Mais elle était loin d’être optimale. Sauf que la crise pétrolière s’arrêtant, Exxon arrête ses subventions. C’est là qu’arrive John Goodenough. A l’université d’Oxford, il trouve un moyen d’améliorer la batterie au lithium de Whitthingham, en changeant l’électrode positive. Plutôt qu’un sulfure de métal (du métal mélangé à du soufre), le chercheur imagine un oxyde (un métal mélangé à de l’oxygène). 
Ce sera donc de l’oxyde de cobalt qui composera l’électrode positive de sa batterie. Le résultat: un doublement du potentiel de la batterie au lithium, lui permettant d’être suffisamment efficace pour être utile en dehors des laboratoires.
Image
La troisième étape arrivera un peu plus tard, en 1986, grâce à Akira Yoshino. Cette fois, le chercheur s’attaque à l’anode de lithium, l’électrode négative. Car le métal a beaucoup de problème: notamment son instabilité, qui rend la batterie très explosive, et son poids.
Son idée? Utiliser du “coke de pétrole”, un dérivé des produits pétroliers, composé majoritairement de carbone. Adieu le lithium pur,les ions de lithium s’agglutinent au coke de pétrole. L’intérêt: une batterie plus sûre, plus légère, et qui se détériore moins vite, permettant de la recharger des centaines de fois. La batterie lithium-ion est née et va révolutionner le monde. "

Et ensuite ? Le story teller Johnathon E.BRIGGS  nous propose une série de "Questions-réponses" avec les directeurs du centre national de batteries du Laboratoire National d'ARGONE (USA) . Quelle est la prochaine étape pour les batteries? 
Les directeurs du Centre commun de recherche sur le stockage de l'énergie partagent leurs perspectives sur l'avenir du stockage de l'énergie.L'annonce en octobre par la Royal Swedish Academy of Sciences que le prix Nobel de chimie 2019 a été décerné à trois scientifiques qui ont développé des batteries lithium-ion - John Goodenough, Stanley Whittingham et Akira Yoshino - a fait la une des journaux internationaux et a déclenché une brève augmentation de l'utilisation de le hashtag #battchat sur Twitter, alors que les scientifiques de la batterie tweetaient leurs félicitations aux lauréats du prix Nobel. « Félicitations - nous sommes tous ravis d'apprendre que le domaine de la batterie reçoit la reconnaissance #NobelPrize! #battchat », a lu un tweet du Département de chimie de l'Université de Cambridge.

Nous avons poursuivi cette conversation hors ligne avec George Crabtree, directeur du Joint Center for Energy Storage Research ( JCESR ), un pôle d' innovation énergétique financé par le ministère de l'Énergie, et le directeur adjoint du JCESR , Venkat Srinivasan, qui est également directeur du Argonne Collaborative Center. pour la science du stockage de l'énergie  ACCESS ). « L'importance d'une énergie vraiment portable dans le temps et dans l'espace commence à peine à atteindre son plein potentiel. Le prix Nobel saisit la valeur d'une pensée novatrice et prête à l'emploi pour tracer l'avenir de la société. »- George Crabtree, directeur du JCESR Basée au laboratoire national Argonne du département américain de l'énergie ( DOE ) et fondée en 2012 , JCESR est un partenariat unique composé de laboratoires nationaux, d'universités et d'entreprises industrielles. Sa mission fondatrice était de créer des technologies de stockage d'énergie de nouvelle génération révolutionnaires qui surpassent considérablement les performances des batteries lithium-ion d'aujourd'hui. Le lauréat du prix Nobel, John Goodenough, est membre du comité consultatif sur le stockage de l'énergie du JCESR .

George Crabtree and Venkat Srinivasan chat with 2019 Nobel laureate John Goodenough
Sur cette photo de 2016, George Crabtree (à gauche) et Venkat Srinivasan (au centre) du Centre commun de recherche
 sur le stockage de l'énergie (JCESR) discutent avec le lauréat du prix Nobel 2019 John Goodenough (à droite) lors 
d'une réunion du comité consultatif du stockage de l'énergie du JCESR tenue à Argonne. Goodenough est membre 
du comité. (Image par Argonne National Laboratory.)


Q: C'est un honneur incroyable de voir ses réalisations récompensées par un prix Nobel, mais sur la base de la réaction exubérante des chercheurs en stockage d'énergie du monde entier, il semble que le prix décerné à Goodenough, Whittingham et Yoshino était également une victoire pour l'ensemble de la communauté des sciences de la batterie. Comment qualifieriez-vous la signification de ce moment du prix Nobel pour ceux du monde de la batterie? 

Crabtree: le prix Nobel de chimie de cette année est une reconnaissance spectaculaire de l'importance omniprésente de la technologie des batteries pour la société,« Bases d'une société sans fil, sans combustibles fossiles » (selon les termes du comité Nobel). L'impact de la technologie lithium-ion sur les smartphones, ordinateurs portables, tablettes et autres appareils électroniques personnels a changé la donne; un changement transformateur similaire est en train d'émerger dans le réseau électrique et le transport électrifié. L'importance d'une énergie véritablement portable dans le temps et dans l'espace commence à peine à atteindre son plein potentiel. Le prix Nobel capture la valeur d'une pensée innovante et prête à l'emploi pour tracer l'avenir de la société. C'est une inspiration pour la prochaine génération d'innovateurs de porter le stockage d'énergie et ses applications à de nouveaux niveaux d'impact.

Srinivasan: Les batteries au lithium-ion ont été au cœur de deux transitions spectaculaires sur le marché, l'une dans l'électronique grand public avec des ordinateurs plus petits que nous portons dans nos poches et portons à nos poignets, et l'autre dans le transport, avec des voitures électriques abordables à longue portée. . Sans les batteries lithium-ion, ces changements n'auraient pas eu lieu. Et nous commençons à voir la batterie lithium-ion perturber le réseau électrique, le rendant plus résistant et permettant différentes sources de génération. Sans les efforts des lauréats du prix Nobel, cela ne serait tout simplement pas possible.

Q: John Goodenough en particulier a été conseiller auprès du JCESR , un fait qui pourrait ne pas être largement connu. Comment le travail du JCESR a- t-il bénéficié de son implication? Le JCESR a- t- il des liens avec les deux autres lauréats du prix Nobel?

Crabtree: John a été une inspiration et un phare pour tout le monde dans le stockage d'énergie pour ses nombreuses réalisations remarquables dans la technologie des cathodes et la science fondamentale des batteries. Il siège JCESR Comité consultatif sur l' énergie de stockage ( ESAC ) et nous a aidés énormément à définir et à affiner la structure de JCESR . Lors d'une de nos premières réunions de l' ESAC , John s'est assis au coin de la table du soir et a diverti une douzaine d'autres membres du comité et chercheurs du JCESR avec des histoires de son expérience et de ses idées. Il a fourni non seulement la réflexion technique mais aussi l'esprit du JCESR, en reconnaissant les opportunités et en répondant aux besoins de la communauté du stockage et de la société.
JCESR connaît également très bien Stan Whittingham, un incontournable du paysage du stockage d'énergie et un pionnier du développement pratique des batteries lithium-ion. Lui et son équipe étaient responsables d'exemples fondateurs de la technologie de stockage au lithium-ion, précurseurs fondamentaux des normes actuelles de l'industrie. En tant que directeur de l'un des principaux centres de recherche Energy Frontier (EFRC) sur le stockage de l'énergie, Stan a toujours été un collègue du JCESR pour ses idées stratégiques et innovantes.

Srinivasan: La communauté des batteries est une petite communauté et John et Stan sont bien connus de nous et sont très conscients du travail en cours au JCESR . Je me souviens des commentaires de John lors d'une réunion consultative scientifique du JCESR où ses questions approfondies liées à notre travail sur les systèmes de batteries multivalentes ont servi à façonner la R & D.

Q: Le développement (et la commercialisation ultérieure) de la batterie lithium-ion, selon les termes du comité Nobel,« Jeté les bases d'une société sans fil, sans combustibles fossiles. » Quels sont les problèmes difficiles à résoudre que nous devons encore résoudre dans le stockage d'énergie, et dans quelle mesure sont loin nous des solutions?

Crabtree:Il reste de nombreux défis en matière de stockage d'énergie, notamment une recharge plus rapide des véhicules électriques, une densité énergétique plus élevée pour les camions de fret long-courrier et les vols électriques, un stockage à grande échelle de longue durée pour le réseau électrique, le recyclage et la réutilisation des batteries pour conserver les matières premières et une plus grande sécurité tout autour, notamment pour le transport électrique et le réseau électrique. Certains de ces défis peuvent être relevés par des variations sur la plate-forme de base des batteries lithium-ion, d'autres nécessitent des batteries entièrement nouvelles telles que des batteries à flux organique pour le réseau et des batteries lithium-air à haute densité énergétique peu coûteuses pour le camionnage longue distance, le vol et le réseau. . La caractéristique remarquable des batteries est leur horizon sans fin de nouvelles technologies et de nouvelles applications. Alors que des applications plus exigeantes émergent, les batteries avancent pour relever les défis de performance.

Srinivasan: Alors que les lauréats du prix Nobel nous ont permis de créer l'électronique grand public que nous tenons pour acquise, résoudre le défi énergétique nous oblige à aller au-delà des batteries d'aujourd'hui. Nous devons encore réduire le coût des batteries et leur permettre de se charger plus rapidement afin que les voitures électriques deviennent d'un usage plus courant. Et nous avons besoin qu'ils aient une durée de vie considérablement plus longue et des coûts considérablement inférieurs pour garantir la création du réseau du futur. Et nous devons nous soucier de la durabilité des matériaux qui entrent dans les batteries et de la manière dont nous traiterons les batteries en fin de vie. Au-delà de ces applications, nous commençons à voir un intérêt croissant pour l'électrification des vols afin de profiter des économies de carburant, et les batteries de prochaine génération vont jouer un rôle clé sur ce marché.

Le Laboratoire national d'Argonne cherche des solutions aux problèmes nationaux urgents en science et technologie. Premier laboratoire national du pays, Argonne mène des recherches scientifiques fondamentales et appliquées de pointe dans pratiquement toutes les disciplines scientifiques. Les chercheurs d'Argonne travaillent en étroite collaboration avec des chercheurs de centaines d'entreprises, d'universités et d'agences fédérales, étatiques et municipales pour les aider à résoudre leurs problèmes spécifiques, faire progresser le leadership scientifique américain et préparer la nation à un avenir meilleur. Avec des employés de plus de 60 pays, Argonne est géré par UChicago Argonne, LLC pour le bureau des sciences du département américain de l'Énergie .


Une nouvelle piste de recherche avec la batterie au dioxyde de carbone ? 

Les batteries au lithium-dioxyde de carbone sont des systèmes de stockage d'énergie attrayants car elles ont une densité d'énergie spécifique qui est plus de sept fois supérieure aux batteries lithium-ion couramment utilisées. Cependant, jusqu'à présent, les scientifiques n'ont pas été en mesure de développer un prototype entièrement rechargeable, malgré leur potentiel à stocker plus d'énergie.
Les chercheurs de l'Université de l'Illinois à Chicago sont les premiers à montrer que les batteries au lithium-dioxyde de carbone peuvent être conçues pour fonctionner de manière entièrement rechargeable, et ils ont testé avec succès un prototype de batterie au lithium-dioxyde de carbone fonctionnant jusqu'à 500 cycles de charge consécutifs / processus de recharge.
Leurs résultats sont publiés dans la revue Advanced Materials.
Amin Salehi"Les batteries au lithium-dioxyde de carbone sont attrayantes depuis longtemps, mais dans la pratique, nous n'avons pas pu en obtenir une qui soit vraiment efficace jusqu'à présent", a déclaré Amin Salehi-Khojin, professeur agrégé de génie mécanique et industriel au Collège de l'UIC. Ingénierie. (Photo ci-contre)
Traditionnellement, lorsqu'une batterie au lithium-dioxyde de carbone se décharge, elle produit du carbonate de lithium et du carbone. Le carbonate de lithium se recycle pendant la phase de charge, mais le carbone s'accumule simplement sur le catalyseur, conduisant finalement à labatterie échec.
"L'accumulation de carbone non seulement bloque les sites actifs du catalyseur et empêche la diffusion du dioxyde de carbone, mais déclenche également la décomposition de l'électrolyte à l'état chargé", a déclaré Alireza Ahmadiparidari, premier auteur du document et étudiant diplômé de l'UIC College of Engineering.
Salehi-Khojin et ses collègues ont utilisé de nouveaux matériaux dans leur batterie expérimentale de dioxyde de carbone pour encourager le recyclage complet du carbonate de lithium et du carbone. Ils ont utilisé le disulfure de molybdène comme catalyseur de cathode combiné à un électrolyte hybride pour aider à incorporer le carbone dans le processus de cyclage.
Plus précisément, leur combinaison de matériaux produit un seul composite à plusieurs composants plutôt que des produits séparés, ce qui rend le recyclage plus efficace.
"Notre combinaison unique de matériaux contribue à rendre la première batterie au dioxyde de carbone au lithium neutre en carbone avec beaucoup plus d'efficacité et une durée de vie prolongée, ce qui lui permettra d'être utilisée dans des systèmes de stockage d'énergie avancés", a déclaré Salehi-Khojin.
Les calculs théoriques effectués par le groupe du Dr Larry Curtiss au Argonne National Lab ont été utilisés pour déduire un mécanisme pour le fonctionnement réversible de la batterie.
Leily Majidi, Mohammad Asadi, Amir Chamaani, Jacob Jokisaari, Sina Rastegar, Sahra Hemmat, Baharak Sayahpour, Pedram Abbasi et Robert Klie de l'UIC; Robert Warburton et Jeffrey Greeley de l'Université Purdue; et Rajeev Assary, Badri Narayanan, Paul Redfern, Anh Ngo, Marton Voros et Larry Curtis du Laboratoire national d'Argonne sont co-auteurs du document.

Cette recherche a été financée en partie par le département américain de l'Énergie, l'Office de l'efficacité énergétique et des énergies renouvelables et la National Science Foundation.

mardi 7 janvier 2020

A consommer et partager sans modération l'excellent document de l'ACOZE : "Le VE démystifié !! "

Un taxi volant électrique présenté par Hyundai et Uber (Les Echos)

PEUGEOT lance le nouveau SUV PEUGEOT e-2008 en France

Depuis le 5 janvier 2020 en France, le nouveau SUV PEUGEOT 2008 dans ses versions thermiques et électriques est présent dans tous les shows room des concessions PEUGEOT. A cette occasion, un programme ambitieux de lancement a été imaginé par la marque au lion : télévision, affichage, presse magazine et quotidienne, cinéma, internet.
Après près de 1 200 000 véhicules vendus dans sa version précédente, cette nouvelle génération de PEUGEOT 2008 s’affirme par un style particulièrement puissant et distinctif. Ultra-technologique, il adopte la toute nouvelle génération de l’immersif PEUGEOT i-Cockpit® 3D, des équipements et des aides à la conduite au niveau du meilleur savoir-faire de PEUGEOT.

Dès son lancement, le nouveau SUV PEUGEOT 2008 a une offre multi-énergie : électrique, essence et diesel offrant la liberté de choix aux clients tout en conservant les sensations extraordinairement stimulantes et efficientes.
Le nouveau SUV PEUGEOT 2008 est le premier SUV électrique PEUGEOT, il permet d’accéder à un nouvel univers de sensations. 100% électrique, le conducteur bénéficiera d’un brio de haut niveau, dans un silence de fonctionnement total et une absence de vibrations. Ce plaisir s’accompagne de la liberté de circuler en ville même dans les Green Zones à circulation restreinte. Le nouveau SUV PEUGEOT e-2008 ne possède pas de silhouette spécifique mais sera identifiable par quelques détails : un étincelant Lion dichroïque, dont les reflets alternent le vert et le bleu selon l’angle de vue, un spécifique monogramme « e » sur les ailes avant et le hayon, une élégante calandre couleur caisse, dont les pampilles sont horizontales, un garnissage de sièges exclusif en Alcantara© « Gris Greval » sur le nouveau SUV PEUGEOT e-2008 GT et enfin, l’expérience à bord est complétée par un affichage spécifique à la version électrique dans le combiné 3D ainsi que dans l’écran tactile.

lundi 6 janvier 2020

"Se Déplacer" contributions et réflexions lors de la Session #3 de la Convention citoyenne pour le climat


Où ... le président du Conseil de surveillance de PSA et un membre du conseil des conducteurs de trains prétendent éclairer les citoyens sur l'avenir de la voiture électrique !!! 

J'ai de grandes inquiétudes sur les conclusions à venir ! 

👉ELECTROMOBILISTES ALIMENTONS LE DEBAT PAR NOS CONTRIBUTIONS 👈 

Le groupe Renault et la jeune entreprise française OTODO collaborent au développement d’une nouvelle solution de connectivité entre la voiture et la maison.

  • Le Groupe Renault développe actuellement une solution permettant des interactions et une communication automatique et sécurisée entre la voiture et les objets connectés de la maison.
  • OTODO, pionnier de la connectivité smart home, est chargé d’assurer la connexion entre le véhicule et le domicile ainsi que sa sécurisation.
  • Ce service innovant est destiné - à termes - à tous les possesseurs de véhicules de série de la marque Renault équipés du système multimédia Renault EASY LINK, comme Nouvelle ZOE, Nouvelle Clio et Nouveau Captur. 
  • Disponible courant 2020, le service développé par le Groupe Renault et Otodo sera présenté en avant-première au CES Las Vegas, du 7 au 10 janvier 2020, sur le stand Otodo.

Avec cette solution de connectivité, le Groupe Renault introduit non seulement la possibilité d’envoyer, depuis le domicile et via un smartphone ou une enceinte connectée, des commandes à un véhicule connecté Renault pour le préparer ou partager un itinéraire par exemple, mais surtout la possibilité de contrôler les objets connectés de la maison directement depuis le tableau de bord du véhicule.



Une solution intuitive, automatique et sécurisée:

Ce service permet aux utilisateurs d’automatiser, de façon sécurisée, certaines tâches de leur quotidien en agissant, depuis leur véhicule et de façon simultanée, sur différents objets connectés de la maison.
Le paramétrage du service se fait très simplement via une application smartphone dédiée :
- L’utilisateur sélectionne les objets connectés de son domicile qu’il souhaite intégrer aux scénarios disponibles, ainsi que les actions qui doivent être affectées à chacun d’eux.
  • « Leaving Home » : pour mettre sa maison en sommeil (passage du thermostat en mode « économie d’énergie », abaissement des volets, extinction des lumières par exemple.)
  • « Arriving Home » : pour réveiller son domicile.
- L’utilisateur définit ensuite la distance entre son véhicule et sa maison à partir de laquelle chacun des scénarios doit lui être proposé.
Avec cette solution de connectivité, l’utilisateur dispose désormais d’un service unique qui lui permet -en un seul appui sur l’écran tactile de son véhicule- de valider un scénario et donc d’envoyer automatiquement et simultanément des commandes aux objets connectés de la maison.
Pour Jean-François Labal, Responsable des partenariats, Services et Véhicules Connectés, Groupe Renault :
La voiture doit s’inscrire dans notre vie digitale. Avec ce service, nous proposons une expérience innovante à nos clients en leur permettant de lier les objets connectés de leur domicile à leur véhicule et ce, en toute sécurité. Le paramétrage est très intuitif, et le bénéfice est double puisque le service apporte un plus de confort grâce à l’automatisation et permet de mieux contrôler sa consommation d’énergie via des actions possibles sur l’éclairage et le chauffage notamment. 

Une plateforme universelle pour une large diffusion du service:

Le Groupe Renault a choisi la jeune entreprise Otodo pour créer le lien, authentifié et sécurisé, entre la voiture et les objets connectés de la maison.
Depuis 2016, Otodo a développé une plateforme technologique permettant de piloter à distance une grande variété d’objets connectés et d’équipements domestiques dans de nombreux pays. Avec cette nouvelle application, Otodo permettra l’exécution d’instructions déclenchées directement depuis la voiture.

Pour Eric Denoyer, Président d’Otodo :
Notre plateforme a permis au Groupe Renault d’imaginer un lien simple et universel entre smart car et smart home, indépendant des marques et ouvert à toutes les technologies. Demain, cette même plateforme permettra à chacun d’orchestrer son quotidien connecté depuis sa voiture. 

 Disponible courant 2020, le service développé par le Groupe Renault et Otodo sera présenté en avant-première au CES Las Vegas, du 7 au 10 janvier 2020, sur le stand Otodo (#40245 - Tech West, Sands Expo)

À propos du Groupe Renault
Constructeur automobile depuis 1898, le Groupe Renault est un groupe international présent dans 134 pays qui a vendu près de 3,9 millions de véhicules en 2018. Il réunit aujourd’hui plus de 180 000 collaborateurs, dispose de 36 sites de fabrication et 12 700 points de vente dans le monde.
Pour répondre aux grands défis technologiques du futur et poursuivre sa stratégie de croissance rentable, le groupe s’appuie sur son développement à l’international. Il mise sur la complémentarité de ses cinq marques (Renault, Dacia, Renault Samsung Motors, Alpine et LADA), le véhicule électrique et son alliance unique avec Nissan et Mitsubishi Motors. Avec une équipe 100% Renault engagée depuis 2016 dans le championnat du monde de Formule 1, la marque s’implique dans le sport automobile, véritable vecteur d’innovation et de notoriété. 

À propos d’OTODO
Créé en mai 2016 par d’anciens dirigeants du monde des télécoms, Otodo a développé une solution globale de contrôle de la maison intelligente. Otodo a reçu un prix de l’innovation au CES 2018 pour sa télécommande universelle, connectée et géolocalisée, nommée Ugo. Otodo a également consolidé un partenariat stratégique avec Sagemcom, leader européen sur le marché des boîtiers haut débit, en l’accueillant comme actionnaire à hauteur de 20% de son capital.