jeudi 26 mai 2016

Une avancée importante pour la recharge photovoltaïque des batteries de VE.


DÉPLOIEMENT ANTICIPÉ DU COMPTEUR LINKY POUR LES AUTOCONSOM- MATEURS D’ÉLECTRICITÉ: SER-SOLER SALUE L’AVANCÉE D’ERDF EN FAVEUR DE LA PRODUCTION SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE DÉCENTRALISÉE 
Afficher l'image d'origineLe gestionnaire de réseau de distribution d’électricité, ERDF, a annoncé, qu’il allait mettre à disposition des auto-consommateurs le nouveau compteur communicant Linky à partir de janvier 2017. Cette disposition permettra de lever un frein économique majeur au développement de l’autoconsommation solaire photovoltaïque dans les secteurs résidentiel et petit professionnel. La production d’énergie renouvelable dans le cadre de l’autoconsommation, en particulier celle du solaire photovoltaïque décentralisé, qui permet de produire l’énergie au plus proche du site de consommation, revêt un important potentiel de développement. 



A l’heure actuelle, deux schémas d’autoconsommation coexistent et rencontrent des freins technico- économiques : 
  • L’autoconsommation totale sans injection du surplus sur le réseau, qui peut limiter la puissance de l’équipement ou nécessiter la pose d’un dispositif de bridage ; 
  • L’injection du surplus et sa vente le cas échéant, qui oblige le producteur-consommateur à installer, à ses frais, un second compteur, pour comptabiliser les kWh injectés sur le réseau. 
Le compteur communicant Linky, dont le déploiement par ERDF s’achèvera en 2021 sur l’ensemble du territoire métropolitain chez les clients consommateurs ayant souscrit une puissance inférieure à 36 kVA, permet de compter les kWh, qu’ils soient soutirés du réseau ou injectés. Linky va lever un frein important au développement de l’autoconsommation en évitant le surinvestissement que représente un second compteur. 
L’autoconsommateur s’inscrira dans un dispositif où l’énergie qu’il produit est, soit consommée sur place si sa production n’excède pas sa consommation, soit acheminée vers le réseau pour être consommée ailleurs dans le cas contraire. 
« Le déploiement anticipé de Linky chez les autoconsommateurs pour trouver une solution aux coûts élevés de raccordement était une décision que nous avions proposée à ERDF. L’annonce d’ERDF est une excellente nouvelle : en effet, cette mesure va accélérer le développement des nouveaux usages de l’énergie solaire photovoltaïque », déclare Arnaud MINE, Président de SER-SOLER, la branche photovoltaïque du SER. 

Syndicat des énergies renouvelables: Le Syndicat des énergies renouvelables regroupe 380 adhérents, représente un chiffre d’affaires de 10 milliards d’euros et plus de 75 000 emplois. Elle est l’organisation professionnelle qui rassemble les industriels de l’ensemble des filières énergies renouvelables : biomasse (FBE), bois, biocarburants, biogaz, éolien, énergies marines, géothermie, hydroélectricité, pompes à chaleur, solaire photovoltaïque (SOLER), solaire thermique et thermodynamique. SER-SOLER rassemble près de 200 acteurs du photovoltaïque répartis sur l’ensemble de la chaîne de valeur de la filière : centres de recherche et d’innovation, industriels (modules, cellules, matériel électrique et électronique, structures), développeurs et installateurs, bureaux d’études, métiers support (avocats, assurances, banques et investisseurs, conseils…). SER-SOLER représente notamment plus de 75 % des capacités françaises de production de modules et/ou de cellules photovoltaïques.
Enregistrer un commentaire