mercredi 20 janvier 2021

Le concept Nissan e-NV200 Winter Camper

L'hiver est propice aux envies de randonnées et d'évasion au calme et dans le silence; et le concept Nissan e-NV200 Winter Camper est un véhicule idéal pour de telles escapades. Développé avec pour objectif de provoquer l'enthousiasme tout en limitant son impact environnemental, le concept Nissan e-NV200 Winter Camper mêle l'agrément procuré par sa motorisation 100% électrique, à un équipement original qui incite à partir à l'aventure au cœur de l'hiver. Doté d'un ensemble d'accessoires innovants, il a également été équipé pour s'aventurer sur les chemins escarpés.

Parmi les accessoires d'origine dont bénéficie le concept, figurent  des pare-boue avant et arière, seuils de portières, protections latérales et tapis de protection caoutchouc.

Le kit d'équipements dévoilé sur ce concept est à lui seul une promesse d'aventure. Plusieurs d'entre eux sont disponibles sur les versions de série, le fourgon compact  e-NV200 et du ludospace e-NV200 Evalia. Ce kit propose un ensemble d'accessoires qui visent à maximiser le confort, l'agrément et la polyvalence.

Le concept y ajoute une prise secteur de bord alimentée par un pack batterie 220V, lui-même rechargé par les panneaux solaires fixés sur le pavillon tandis que la cuisine intégrée le réfrigérateur, la literie rabattable et les vitrages isolants rendent le quotidien agréable quelle que soit la destination.

Optimisé jusqu'aux roues afin de parcourir certains chemins escarpés, le concept Nissan e-NV200 Winter Camper reçoit un ensemble de modifications pour les routes et chemins dégradés. Les pneus tout-terrain et la garde au sol surélevée permettent une traction optimisée et facilitent la progression sur les Chemins boueux ou enneigés. Un double ensemble de feux de forte puissance -5400-Lumens- sont montés sur une barre frontale en acier inoxydable afin d'offrir une visibilité idéale même dans les intempéries.

Basé sur le ludospace e-NV200 Evalia, le concept e-NV200 Winter Camper bénéficie de sa motorisation 100% électrique. Cette technologie, dont la marque est pionnière, est issue de la vision de marque Nissan Intelligent Mobility. Depuis 2010, Nissan a ainsi rendu la mobilité 100% électrique accessible : outre le fourgon compact e-NV200, plus de 500 000 berlines compactes Nissan LEAF ont été vendues.


Cliquer pour accéder à la vidéo

La chaîne cinématique éprouvée du Nissan e-NV200 offre un équilibre optimal entre puissance et autonomie, tout en procurant un couple et une puissance instantanés. S'y ajoutent plusieurs technologies de régénération et récupération d'énergie : mode B maximisant la régénération, et mode ECO privilégiant l'autonomie à la puissance.

";Pour Nissan, la mobilité 100% électrique permet de rendre accessible un véritable plaisir de conduire, sans aucune émission à l'échappement" affirme Dmitry Busurkin, Corporate Sales & LCV General Manager de Nissan Europe.

"Imprégné de l'esprit d'aventure, auquel s'ajoute l'agrément de sa motorisation 100% électrique, le concept Nissan e-NV200 Winter Camper anticipe positivement un avenir sans émission à l'échappement. Ce concept, et l'ensemble d'accessoires innovants proposé aux clients du Nissan e-NV200 de série, va permettre aux conducteurs comme aux amateurs de grands espaces de s'enthousiasmer pour les aventures dans le futur."

Davantage d'informations sur le Nissan e-NV200, le fourgon compact 100% électrique de Nissan, sont disponibles sur https://www.nissan.fr/vehicules/neufs/e-nv200.html

On produit déjà des batteries de voitures électriques qui pourraient se recharger en cinq minutes...

Ces nouvelles batteries signifient que la recharge d’un VÉ pourrait bientôt être aussi rapide que le remplissage des véhicules à essence ou diésel.

Des batteries capables de se recharger en cinq minutes ont enfin été produites en usine, marquant un pas important vers des voitures électriques devenant aussi rapides à recharger que le remplissage de véhicules à essence ou diésel.

Les véhicules électriques sont un élément essentiel pour lutter contre la crise climatique, mais la panne de courant est une préoccupation pour les conducteurs. De nouvelles batteries lithium-ion ont été développées par la société israélienne StoreDot et fabriquées par Eve Energy en Chine sur des lignes de production.

StoreDot a déjà démontré la capacité de sa batterie «à recharge extrêmement rapide» dans les téléphones, les drones et les scooters et l’entreprise a dernièrement produit 1 000 batteries qu’elle veut proposer aux constructeurs automobiles et aux manufacturiers en général. Daimler, BP, Samsung et TDK ont tous investi dans StoreDot, qui a levé 130 millions de dollars USD (165 millions CAD) à ce jour. L’entreprise a également été nommée : pionnier de Bloomberg New Energy Finance en 2020.

Les batteries peuvent être complètement rechargées en cinq minutes, mais cela nécessiterait des bornes de recharge beaucoup plus puissantes que celles utilisées aujourd'hui. En fonction de l'infrastructure de recharge disponible, StoreDot vise fournir en cinq minutes une recharge de 160 km à une VÉ en 2025.

«Le principal obstacle à l'adoption des véhicules électriques n'est plus le coût, c'est l'autonomie», a déclaré Doron Myersdorf, PDG de StoreDot. «Soit vous avez peur de rester coincé sur l'autoroute, soit vous devez attendre dans une station de recharge pendant deux heures. Mais si l'expérience du conducteur est similaire à un plein d'une voiture à essence, on peut éliminer cette frustration. «Recharger une batterie au lithium-ion en cinq minutes était jusqu’à maintenant considéré comme impossible», a-t-il déclaré. «Mais nous ne présentons pas un prototype de laboratoire, nous proposons un concept d'ingénierie sorti d'une ligne de production. Ce projet confirme sa faisabilité et son potentiel de commercialisation. »

Les batteries Li-ion existantes utilisent du graphite comme une électrode, dans laquelle les ions lithium sont poussés pour stocker la charge. Mais lorsque ceux-ci sont chargés rapidement, les ions se congestionnent et peuvent se transformer en métal et court-circuiter la batterie.

La batterie StoreDot remplace le graphite par des nanoparticules à électrolytes dans lesquelles les ions peuvent passer plus rapidement et plus facilement. Ces nanoparticules ont été conçus à base de germanium, qui est soluble dans l'eau et plus facile à manipuler lors de la fabrication. Mais l’objectif de StoreDot est d'utiliser du silicium, qui est beaucoup moins cher, et elle espère produire des prototypes plus tard cette année. Myersdorf a déclaré que le coût serait le même que celui des batteries Li-ion existantes.
 
«Le goulot d'étranglement à la recharge ultrarapide n'est plus la batterie», a-t-il déclaré. Les stations de recharge et les réseaux qui les alimentent doivent être modernisés, a-t-il déclaré, c'est pourquoi la compagnie collabore avec BP. «BP a 18 200 stations-services  et ils comprennent que, dans 10 ans, toutes ces stations seront obsolètes, si elles ne sont pas  réutilisées pour assurer la recharge des VÉ. L’énergie électrique est la nouvelle source d’énergie.»

Des dizaines d'entreprises à travers le monde développent des batteries à recharge rapide , les nanotechnologies Tesla , Enevate et Sila travaillant toutes sur des électrodes en silicium. D'autres étudient différents composés, comme Echion qui utilise des nanoparticules d'oxyde de niobium.

Le patron de Tesla, Elon Musk, a tweeté lundi: «La production de cellules de batterie est l’élément fondamental qui ralentit un avenir énergétique durable. C’est un problème très important. »

«Je pense que ces batteries à chargement rapide seront disponibles sur le marché de masse dans trois ans», a déclaré le professeur Chao-Yang Wang, du Battery and Energy Storage Technology Center de la Pennsylvania State University aux États-Unis. «Ils ne seront pas plus chers; en fait, ils permettront aux constructeurs automobiles de réduire la taille de la batterie tout en éliminant les problèmes d'autonomie, réduisant ainsi considérablement le coût de la batterie.»

Les recherches du groupe de Wang sont effectuées par la société EC Power, qu'il a fondée. On augmente la température de la batterie à 60 ° C, ce qui permet aux ions lithium de se déplacer plus rapidement, mais évite les dommages à la batterie généralement causés par la chaleur. On croit que cela permettra une recharge complète en 10 minutes.

Wang a déclaré qu'une nouvelle recherche publiée lundi dans Nature Energy a démontré que cette batterie pourrait être à la fois abordable et éliminer les problèmes d'autonomie. «Enfin, nous atteignons la parité avec les véhicules à essence en termes de coût et d’avantages. Nous avons la technologie pour des voitures électriques à 25 000 $ USD (32 000 $ CAD) qui rouleront comme des voitures de sport de luxe, pourront être rechargées en 10 minutes et seront plus sûres que toutes les voitures actuellement sur le marché.

Wang a noté que pour assurer une durée de vie raisonnable on doit pouvoir faire au moins 500 recharges sans dégrader la batterie et que la batterie d'alimentation de EC Power peut effectuer 2500 recharges. Pour sa part, Myersdorf a déclaré que la batterie StoreDot pouvait être rechargée 1000 fois tout en conservant 80% de sa capacité d'origine.

Anna Tomaszewska, du Collège l'Imperial de Londres, au Royaume-Uni, qui a examiné les batteries à chargement rapide en 2019, était plus prudente quant à leur venue sur le marché. «Je pense que les technologies, comme celles de StoreDot, pourraient commencer à pénétrer le marché dans les cinq prochaines années. Cependant, comme elles sont plus difficiles et plus coûteuses à fabriquer, nous ne les verrons probablement initialement que sur des marchés de niche qui sont très axés sur les performances et peu sensibles au prix contrairement aux véhicules électriques pour consommateurs moyens», a-t-elle déclaré.

The Guardian
Contribution: André H. Martel publiée par l'Association des Véhicules Électriques du Québec

jeudi 14 janvier 2021

CITROËN Ë-BERLINGO VAN : la capacité et la modularité reconnues de BERLINGO VAN, la sérénité de l'électrique en plus.

 Citroën présente ë-Berlingo Van, la version électrique de son utilitaire léger qui offre une plus grande productivité aux clients professionnels grâce à de nouvelles technologies inédites, une modularité et une capacité utile toujours exemplaires et les avantages de la conduite électrique.



« Citroën Berlingo Van, la référence  sur le marché des fourgonnettes, est reconnu pour son sens pratique, précurseur de multiples innovations. En adoptant le meilleur de la technologie électrique il apporte encore plus de sérénité aux professionnels. Ils trouveront avec ë-Berlingo Van le partenaire idéal pour accomplir leurs missions quotidiennes dans un confort inédit, avec une grande liberté de déplacement, une maîtrise du coût d’utilisation, le tout sans compromis sur la charge et le volume. Après ë-Jumpy, élu International Van Of The Year, et ë-Jumper, ë-Berlingo Van est un maillon important de notre offensive électrique et une réponse concrète aux nouveaux enjeux de mobilité pour tous les professionnels. »  Vincent Cobée – Directeur Général Citroën

 

01 – Ë-BERLINGO VAN : LA SERENITE AU QUODITIEN EN ELECTRIQUE

L’AUTONOMIE NECESSAIRE POUR REALISER LES MISSIONS QUOTIDIENNES

Selon le profil de conduite, la batterie lithium-ion de 50 kWh de ë-Berlingo Van permet aux entrepreneurs de réaliser des trajets ou tournées jusqu’à 275 km (1), sans avoir besoin de recharger. Reprenant la chaîne de traction de la plateforme e-CMP de Groupe PSA, les deux silhouettes de ë-Berlingo Van disposent de la même capacité de batterie développant un niveau d’autonomie suffisant pour les déplacements quotidiens de l’immense majorité des usagers de ce segment.

(1) : valeurs en cours d’homologation

Pour maximiser l’autonomie, la chaîne de traction de ë-Berlingo Van récupère l’énergie lors des phases de freinage ou de décélération du véhicule. Pour une récupération d’énergie renforcée, il convient d’activer le bouton B situé sur la console centrale. La batterie est placée sous les sièges et le plancher de chargement du véhicule. Ainsi, elle n’impacte pas le volume utile. Elle est garantie 8 ans ou 160 000 km (pour 70% de la capacité batterie au terme de l’engagement). Un certificat de capacité batterie est délivré après contrôle au bout d’1 an ou 20 000 km, puis à l’issue de chaque entretien, tous les 2 ans ou 40 000 km.

UNE CONDUITE APAISEE EN MODE ELECTRIQUE

Avec ë-Berlingo Van, chaque trajet devient un moment de détente pour les passagers. La mise en mouvement du véhicule est très fluide grâce à un couple immédiatement disponible et la linéarité de l’accélération sans passage de vitesses. La chaîne de traction électrique ne génère aucun bruit ni vibration. Chaque déplacement est donc synonyme de douceur. Des qualités qui viennent s’ajouter à un confort à bord porté par les assises hautes, le typage des suspensions apportant précision de guidage et amorti, ou encore la douceur de direction et le diamètre de braquage de 10,8 m.

ë-Berlingo Van est animé par un moteur électrique qui gère la traction en fonction du mode de conduite sélectionné et des conditions de conduite. Sa puissance de 100 kW (136 ch) / 260 N.m lui permet d’atteindre une vitesse maximale de 130 km/h quel que soit le mode utilisé. Ces différents modes peuvent être sélectionnés via une commande spécifique sur la console :

  • Normal – 80 kW/180 N.m. : permet le meilleur compromis entre l’autonomie et les prestations dynamiques,
  • Eco – 60 kW/190 N.m. : permet d’optimiser la consommation d’énergie en diminuant les performances du chauffage et de l’air conditionné sans pour autant les désactiver et en limitant le couple moteur et la puissance,
  • Power - 100 kW/260 N.m. : permet une performance du véhicule pour plus d’agrément et de performance en cas de charge maximale.

TEMPS DE RECHARGE ADAPTEE A L’USAGE PROFESSIONNEL           

Il existe trois possibilités de recharge depuis la simple prise standard jusqu’à la charge super rapide permettant de charger 80% de la batterie en 30 minutes. Cependant, une simple prise Green’up permet de faire la recharge d’une grande partie de sa batterie pendant la nuit pour être opérationnel pour une journée de travail.

  • Charge domestique nécessitant un câble mode 2 (de série en France) pour un usage à domicile ou sur le lieu de travail ou dans un parking. Ce mode de charge est compatible avec une prise standard de 8A ou une prise renforcée de 16A (boîtier + prise Green’Up), permettant de diviser par 2 le temps de recharge et ainsi obtenir une batterie chargée à 100% en moins de 15h ou 5h30 pour 100 km.
  • Charge accélérée privée ou publique nécessitant l’installation d’un boîtier de charge accélérée Wallbox de 3,7 à 22 kW, et un câble mode 3 (en option). Le temps de charge de 0 à 100% est alors de 7h30 (Wall Box 7,4 kW monophasé) ou 5h (Wall Box 11kW triphasé).
  • Charge super rapide sur borne publique jusqu’à 100 kW avec câble mode 4 intégré au chargeur. Permet de charger 80% de la batterie de 50 kWh en 30 minutes. ë-Berlingo Van est au meilleur niveau de son segment en temps de recharge accélérée. 

UN ECOSYSTEME POUR FACILITER LA VIE EN ELECTRIQUE

ë-Berlingo Van propose les fonctions de charge différée pour consommer de l’électricité lorsque celle-ci est la moins chère, et de pré-conditionnement thermique permettant de régler la température dans l’habitacle alors que celle-ci est encore branchée au secteur, évitant ainsi de puiser dans la batterie.

Grâce à l’application My Citroën, il est possible de gérer à distance la charge de la batterie et de connaître l’état de charge et l’autonomie du véhicule, de gérer le pré-conditionnement thermique de l’habitacle à distance, enfin de paramétrer une charge différée via un smartphone, une tablette ou directement sur l’écran tactile du véhicule, via la navigation connectée, dans le menu « Energie ». Cette opération est possible pour les charges domestiques (mode 2) ou accélérées (mode 3). La charge différée est modifiable à tout moment.

Autre application disponible, Free2Move qui facilite la recharge et le stationnement (en France) en proposant l’accès à plus de 220 000 bornes, ou en permettant de planifier le meilleur trajet selon l’autonomie du véhicule et les stations de recharge présentes sur le parcours (en intégrant pauses de recharge, temps total de la recharge, type de prise, moyen d’accès à la station…).

Pour aller plus loin et accompagner ses clients, Citroën propose pour ë-Berlingo Van une offre de recharge sur mesure, incluant les dispositifs (prise standard et prise renforcée Green’Up ou Wallbox) et l’installation à domicile ou sur le lieu de travail. La Marque a sélectionné des partenaires recommandés pour chaque pays européen ; pour la France, il s’agit de ZEBorne et Zeplug. Ces solutions sont accessibles aux particuliers et aux professionnels, aussi bien aux logements individuels qu’aux habitats collectifs.

LES SPECIFICITES DE Ë-BERLINGO VAN

ë-Berlingo Van est une version à part entière de la gamme Berlingo qui se distingue simplement à l’extérieur par un monogramme symbolisant l’électrique « ë » apposé devant son nom sur la porte arrière gauche et par la trappe de charge qui se situe en lieu et place de la trappe de carburant.

A l’intérieur, tout a été pensé pour faciliter l’utilisation de Nouveau Citroën ë-Berlingo Van. Sur la console centrale, un      ë-Toggle commande la boîte de vitesse grâce aux fonctions Park, Rear, Neutral, Drive et Break, ainsi qu’un sélecteur permettant d’activer les 3 modes de conduite : Eco, Normal et Power. L’écran tactile 5’’de ë-Berlingo Van développe dans son menu une rubrique « Energie », laquelle donne accès aux spécificités électriques du véhicule : le flux d’énergie (qui présente le fonctionnement de la chaîne de traction électrique en temps réel avec le mode de conduite actif, le moteur électrique, et le niveau de charge de la batterie de traction), les statistiques de consommation, l’activation de la charge différée ou du pré-conditionnement thermique.

Un combiné personnalisable avec une dalle numérique 10’’ haute définition ainsi qu’un affichage tête haute, inédit sur ce segment, sont disponibles en option pour une qualité d’affichage optimale et une restitution moderne et rapide des informations utiles d’aides à la conduite et de la navigation.

02 – TOUS LES AVANTAGES DE BERLINGO VAN, L’ELECTRIQUE EN PLUS

Aujourd’hui disponible en version électrique, Berlingo Van, acteur de référence du segment des fourgonnettes depuis trois générations, a su sans cesse innover pour répondre aux attentes du marché. C’est ainsi Berlingo Van qui a inauguré la cabine intégrée, l’offre Diesel, les trois places à l’avant, le frein de stationnement électrique ou plus récemment l’indicateur de surcharge sur la dernière génération. Il est ainsi le partenaire idéal des professionnels, écoulé à plus de   1,6 millions d’exemplaires depuis 1996 dans le monde.

DES CARACTERISTIQUES AU MEILLEUR NIVEAU DU SEGMENT

Nouveau Citroën ë-Berlingo Van dispose de tous les atouts de l’architecture de la version thermique. Cet utilitaire propose des dimensions compactes tout en offrant une modularité, une ergonomie, un espace intérieur, des rangements, une capacité de chargement optimisée, qui en font un outil de travail idéal.

ë-Berlingo Van peut accueillir deux ou trois personnes à son bord et est proposé en deux tailles : M de 4,40 m et XL de 4,75 m. Il est décliné en deux familles d’utilitaires : fourgonnette disponible en taille M et XL et fourgonnette avec cabine approfondie disponible en taille XL.  Avec une hauteur de 1,84 m, le véhicule accède à tous les lieux de stationnement.

Maniable et agile grâce à sa compacité, il offre pourtant une grande longueur de chargement grâce à la possibilité d’escamoter le siège passager dans la Cabine Extenso® libérant jusqu’à 3,09 m en Taille M et 3,44 m en Taille XL

Avec une largeur utile entre les passages de roues de 1,23 m, ë-Berlingo Van peut transporter deux Euro palettes l’une derrière l’autre. Son volume utile, inchangé par rapport à la version thermique, offre 3,3 m3 (XS sans Cabine Extenso®) et jusqu’à 4,4 m3 (XL avec cabine Extenso®). La charge utile jusqu’à 800 kg et la charge remorquable jusqu’à 750 kg sur toutes les versions, se situent au cœur des besoins des professionnels dans cette catégorie.

MODULARITE ET RANGEMENTS

La version électrique ne fait aucun compromis sur la modularité et les rangements. Elle propose également la cabine Extenso®, une innovation signée Citroën qui offre trois vraies places à l’avant avec une place centrale qui est plus large, et une grande modularité qui se traduit par différentes configurations possibles selon les besoins. La cloison d’arrêt est munie d’une trappe pour le transport de charges longues facilité grâce au siège passager escamotable. Le siège passager est également relevable pour libérer un espace de chargement plus important et le dossier du siège central, une fois rabattu, fait office de bureau mobile avec sa tablette écritoire orientable intégrée. Enfin, l’habitacle de ë-Berlingo Van offre  113 litres de rangements astucieux et ergonomiques répartis dans l’habitacle.

LES TECHNOLOGIES UTILES POUR ETRE SEREIN AU QUOTIDIEN

AIDES A LA CONDUITE ET A LA MANŒUVRE

Best In Class - ë-Berlingo Van embarque 18 technologies utiles conférant aux professionnels une conduite sécurisante et sereine au quotidien. Pour une conduite facilitée ë-Berlingo Van propose notamment l’accès et démarrage mains libres, l’affichage tête haute couleur (inédit sur le segment), l’aide au démarrage en pente, l’aide au stationnement avant, arrière et latéral, la caméra de recul, le surround rear vision, la commutation automatique des feux de route, le frein de stationnement électrique, ou l’indicateur de surcharge (inédit sur le segment). Pour plus de sécurité il intègre l’active Safety Brake, l’alerte active franchissement involontaire de ligne, l’alerte attention conducteur, l’alerte risque collision, le contrôle de stabilité de l’attelage, le Grip Control avec Hill Assist Descent, la reconnaissance étendue des panneaux de vitesse et recommandation, ou encore le système de surveillance d’angle mort.

SERVICES CONNECTES

Nouveau Citroën ë-Berlingo Van propose 3 offres connectées pour la sécurité et le confort de tous. Ces offres font partie intégrante du programme Citroën Advanced Comfort® et ont été développées pour faciliter l’accès aux services connectés, qui doit être rapide et intuitif.

CONNECT ASSIST

Pour la sécurité du conducteur et de ses passagers, Nouveau Citroën ë-Berlingo Van embarque l’Assistance & SOS.

L’appel automatique ou appui manuel via le bouton « Assistance » : en cas de besoin, ce service permet à un conducteur d’être mis en relation avec un call center dédié. Connect Assist permet d’avoir accès aux données véhicule comme l’état de charge, l’autonomie, la charge différée, le pré-conditionnement thermique, le lieu de stationnement, le kilométrage, le prochain entretien. La connexion et la visualisation des informations s’effectuent à travers l’application My Citroën.

CONNECT NAV

La navigation Connect Nav tactile peut également être commandée par reconnaissance vocale et permet d’interagir avec les domaines suivants : Navigation, Téléphone, Radio. Elle est associée à des services connectés. TomTom Traffic permet d’avoir les informations sur le trafic en temps réel de manière à pouvoir trouver la meilleure route. La localisation et les prix des stations-service et des parkings, les informations météo et la recherche locale des points d’intérêt sont également proposés.

CONNECT PLAY

La technologie Mirror Screen compatible avec Apple CarPlay™ et Android Auto, permet au conducteur de connecter un smartphone et de dupliquer son écran sur celui du véhicule. Il est ainsi possible d’accéder au contenu multimédia, de piloter directement et facilement son smartphone et ses applications compatibles depuis la tablette tactile du véhicule.

Citroën ë-Berlingo Van apporte une solution aux enjeux de mobilité des professionnels et une plus grande sérénité dans leurs activités quotidiennes. Il arrivera en concessions au second semestre 2021.


La nouvelle vague RENAULT

 



















Lors de la présentation du plan stratégique Renaulution du Groupe Renault, Renault a levé le voile sur sa stratégie pour les cinq prochaines années et au-delà. Avec Renaulution et sa « Nouvelle Vague », la marque Renault surfe sur l’évolution du marché pour faire entrer l’industrie automobile dans la modernité, en devenant une marque de technologie, de services et d’énergie propre. Renault conservera son statut de leader dans la transition énergétique grâce à ses solutions électrifiées et à hydrogène, offrant ainsi le panel de produits le plus  « vert »  d'Europe d'ici 2025. Côté technologie, Renault pourra compter sur la « Software République », un écosystème ouvert dédié aux logiciels, aux données, à la cybersécurité et à la microélectronique. Cette entité fournira des services connectés à la gamme Renault. La création de valeur viendra de l’amélioration de la répartition du mix produit au profit du segment C, le développement de technologies de pointe et de nouvelles perspectives commerciales sur le cycle de vie des véhicules.  

De solides arguments  

L'innovation, au cœur de la marque Renault depuis 120 ans. La marque dispose de solides atouts pour justifier son ambition d'être la « Nouvelle Vague ». Renault est leader sur le marché européen de l'électrique avec plus de 10 ans d'expérience en matière de mobilité et de services électriques et plus de 300 000 véhicules vendus. Renault possède également E-TECH, une technologie hybride qui repose sur plus de 150 brevets et s’appuie sur l’expérience de la marque en électrique et en F1. Le Software Lab regroupe plus de 1 000 ingénieurs spécialisés dans les logiciels, les données et les services cloud, et qui seront bientôt rejoints par de nombreux autres. Un site industriel unique, la Re-Factory de Flins, première usine d'Europe spécialisée dans l’économie circulaire pour la mobilité, incarne également la modernité de Renault. Mais tout cela n'est que le début…  

"Chez Renault, nous accueillons favorablement toutes les évolutions du secteur pour créer notre propre « Nouvelle Vague ». Il s'agit de faire entrer l'industrie automobile dans la modernité. Nous allons devenir une marque énergétique en renforçant notre position de leader dans les véhicules électriques avec le projet Electro Pole et en investissant dans l'hydrogène, afin de proposer le mix le plus vert d’Europe d'ici 2025. Nous deviendrons également une marque technologique grâce à notre innovation interne et à la « Software République », un écosystème ouvert dédié au développement d’un savoir-faire européen dans des domaines-clés tels que les données ou la cybersécurité. Ceci nous procurera un avantage concurrentiel en tant que marque de service, avec des services connectés high-tech, dans la voiture comme en dehors. Et nous ancrons cette vision de la modernité en France. Parce qu'en tant que marque, c’est dans nos racines que se trouve notre âme et que nous puisons notre force. La nouvelle R5 incarne la « Nouvelle Vague » : elle est étroitement liée à son histoire tout en symbolisant l’avenir, en rendant les véhicules électriques populaires et accessibles à tous." Luca de Meo, CEO du Groupe Renault  

Trois domaines de compétitivité  

Renault va évoluer pour devenir :

  • une marque technologique, avec une approche écosystémique pour faire émerger la prochaine génération d’équipementiers et fournisseurs de mobilité. Cet écosystème appelé « Software République » permettra à Renault, à d’autres membres fondateurs et à de futurs partenaires de développer des compétences communes, renforcer le savoir-faire européen et défendre notre souveraineté dans les technologies clés, du Big Data à l’électronique. Il permettra également à Renault d’équiper ses véhicules des meilleurs systèmes d’intelligence artificielle et de cybersécurité. 
  • une marque de service, offrant la meilleure connectivité et les meilleurs services high tech intégrés en natif dans ses véhicules. En 2022, Renault dévoilera My Link, un nouveau système d'info-divertissement basé sur la technologie Google Built-in. Renault sera le premier constructeur automobile à proposer des services Google sur des véhicules grand public.  
En devenant plus intelligents jour après jour, nos véhicules gagneront en valeur au fil du temps. Ils vivront également plus longtemps. Renault s’efforcera de briser le cycle consumériste et de générer de la valeur jusqu’à la fin de vie des véhicules, grâce à sa Re-Factory de Flins (France). L'usine remettra en état plus de 100 000 voitures d'occasion par an et convertira des utilitaires Diesel en véhicules 100 % électriques ou biogaz. Renault possède également un avantage évident dans le reconditionnement et le recyclage des batteries. Contrôler ces éléments de la chaîne de valeur fournit le potentiel de générer de nouvelles perspectives commerciales et de la valeur.   
  • une marque d’énergie propre, en devenant leader de la transition énergétique. Tout en défiant les leaders de l’hybride grâce à sa technologie révolutionnaire E-TECH, Renault maintiendra son leadership sur le marché de l'électrique grâce à de nouvelles familles de produits basés sur ses deux plateformes électriques CMF-EV et CMF-B EV. La marque proposera également des solutions à hydrogène prêtes à être commercialisées sur le marché des utilitaires. L'objectif est de proposer le mix produit le plus vert sur le marché européen.   
Dans sa gamme, Renault cherchera à la fois à électrifier et à optimiser son mix produit. Un repositionnement permettra à la marque de retrouver une place de choix dans le segment C tout en renforçant sa position de leader dans le segment B. 14 nouveaux modèles seront lancés d'ici 2025 (sept électriques et sept dans les segments C et D) avec l'ambition que ces segments supérieurs représentent 45 % des ventes d'ici la même année.   

 Renault 5 Prototype : la renaissance d'un modèle culte, plus moderne que jamais  

L'âme d'une marque vient de ses racines. Sans sombrer dans le passé, elle doit y rester attachée et s’en inspirer pour retrouver l'esprit des temps glorieux. C'est le rôle de Renault 5 Prototype : montrer que Renault va démocratiser la voiture électrique en Europe avec une approche moderne de la voiture populaire et essentielle. Renault 5 Prototype est une citadine compacte pleine de charme qui propulse vers l'avenir l'une des icônes intemporelles de Renault, avec une touche de modernité 100 % électrique. Elle a gardé son côté fun et espiègle, avec une carrosserie jaune très « pop ». L'équipe design de Gilles Vidal s'est inspirée d'un modèle emblématique du patrimoine Renault, connu et reconnu à travers le monde, la R5. Renault 5 Prototype reprend les grandes lignes de son design originel. L'approche moderne est également visible dans les finitions et les matériaux choisis qui s'inspirent de l’univers de l'électronique, du mobilier et du sport.  

"Le design de Renault 5 Prototype s'inspire d'un modèle culte de notre patrimoine. Ce modèle incarne simplement la modernité, un véhicule ancré dans son temps : urbain, électrique, charmant. Gilles Vidal," directeur du design Renault

La R5 est immédiatement reconnaissable, mais grâce à un traitement moderne des lignes et des surfaces avec des détails futuristes (lumières, face avant, etc.), le résultat offre un design résolument contemporain. Les éléments de style inspirés de la R5 originelle et modernisés cachent des fonctions modernes : la prise d'air du capot cache la trappe de recharge, les feux arrière intègrent des déflecteurs aérodynamiques, et les phares antibrouillard dans le pare-chocs sont devenus des feux de jour à LED. Des clins d’œil au « 5 » originel se retrouvent au niveau de la grille latérale, des roues et du logo arrière. L’avant et le toit en tissu s’inspirent de l’univers du mobilier pour donner une touche de charme « à la française » au véhicule, un soupçon de malice et de caractère qui joue sur la nostalgie. Les logos avant et arrière s’allument pour donner vie à la voiture. Enfin, le drapeau français sur les rétroviseurs extérieurs souligne la « French touch » du véhicule, quand les lampes d'appui-tête et les informations affichées sur le petit écran transparent du tableau de bord vous invitent à embarquer et à voyager.  

ALPINE à la pointe de l'innovation du groupe Renault avec des voitures électriques de sport exclusives.

Alpine a annoncé aujourd’hui ses projets de croissance à long terme en tant que marque du Groupe Renault dédiée aux voitures de sport innovantes, authentiques et exclusives.   

Les activités actuelles d’Alpine Cars, Renault Sport Cars et Renault Sport Racing seront réunies en une seule entité sous la marque Alpine. Alpine associera la crédibilité d’une marque authentique, d’une production spécialisée, d’une maîtrise de l’ingénierie et de l’immense exposition médiatique de la Formule 1.    

Réunies, ces activités amènent Alpine dans une nouvelle dimension et posent les bases d’une marque automobile « nouvelle génération », créatrice de valeur, destinée à des clients exigeants et passionnés.  

Forces actuelles et nouvelles synergies pour de nouveaux défis  

Alpine est sans doute l'incarnation même de l'automobile française ; une marque reconnue s’appuyant sur un héritage glorieux en compétition et des spécialistes hautement qualifiés produisant l’A110 à l’usine de Dieppe.  

Renault Sport Cars  comprend une équipe de 300 personnes passées maîtres dans le développement de voitures de sport. Ils ont donné au Groupe Renault des produits emblématiques tels que la R5 Turbo, la Clio V6, la Mégane RS Trophy et la nouvelle Alpine A110.  

Renault Sport Racing et son écurie de F1 éponyme rassemblent 1200 personnes, qui développent  pour le sport automobile l’ équivalent  «  des plus grandes complications horlogères », à savoir certains des meilleurs aérodynamiciens, mécaniciens et ingénieurs moteur. La Formule 1 offre également une immense plateforme marketing avec un demi-milliard de fans, représentant ainsi une opportunité unique de renforcer l’image de la marque Alpine à l’échelle mondiale.  

Alpine s’appuiera sur la taille et les moyens du Groupe Renault et de l’Alliance RNM, dont les technologies comme la plateforme native EV de l’Alliance, l’empreinte industrielle mondiale, la puissance d’achat pour assurer une compétitivité des coûts optimale, un réseau mondial de distribution et RCI Bank and Services. L’objectif est d’atteindre le seuil de rentabilité en 2025, en comptant les investissements en sport automobile.  

Un garage Alpine 100 % électrique  

La nouvelle organisation, l’intensification des synergies avec le Groupe Renault et l’Alliance et la collaboration avec des partenaires sélectionnés seront essentielles pour soutenir le plan produit Alpine :  

une compacte sportive (Seg. B) 100 % électrique basée sur la plateforme CMF-B EV de l’Alliance ;  

un cross-over sportif (Segment C) 100 % électrique basé sur la plateforme CMF-EV de l’Alliance ;  

une remplaçante 100 % électrique de l’A110 développée avec Lotus.  

Dans le cadre du développement de la Business Unit Alpine, le Groupe Renault et le Groupe Lotus ont signé un protocole d’accord pour étudier plusieurs domaines de coopération, dont le développement conjoint d’une voiture de sport électrique. Les équipes Alpine et Lotus mèneront une étude de faisabilité complète pour l’ingénierie, la conception et le développement communs d’un tel modèle en s’appuyant sur les ressources, l’expertise et les installations des entités respectives en France et au Royaume-Uni.  

Alpine sera à la pointe de l'innovation du Groupe Renault, qu'il s'agisse de technologie, de distribution, d'expérience client ou de tout autre domaine créant de la valeur pour la marque et ses clients. Ainsi, la prochaine génération de produits Alpine s'appuiera sur les dernières innovations du Groupe Renault et bénéficiera de la technologie et de l'expertise de la F1 : gestion efficace de l'énergie, systèmes de sécurité et solutions de connectivité dérivés des hautes performances de la F1 en matière d'analyse et de traitement des données qui apporteront un avantage concurrentiel significatif aux produits Alpine.  

"La nouvelle entité Alpine associe trois marques avec des atouts et des domaines d’excellence distincts pour en faire une entreprise unique et autonome. Le savoir-faire de notre usine de Dieppe, et l’excellence de l’ingénierie de nos équipes de Formule 1 et de Renault Sport brilleront à travers notre gamme 100 % électrique et technologique ancrant ainsi le nom Alpine dans le futur. Nous serons sur les circuits et sur les routes, authentiques et high-tech, disruptifs et passionnés."  Laurent Rossi, Directeur Général d’Alpine

Poursuite de la compétition  

Alpine et Renault bénéficient d’une longue histoire en compétition et se sont imposées dans différentes catégories, que ce soit en Formule 1, en rallye ou en Endurance. La compétition restera au cœur des projets ambitieux d’Alpine, la Formule 1 occupant une place centrale dans la stratégie sportive de la marque.  

Dès 2021, l’équipe F1 Alpine affrontera des noms parmi les plus prestigieux de l’industrie automobile en entrant dans le club très exclusif des écuries d’usine.  

"Donner une identité forte et spécifique à la Formule 1 mais aussi à l’ensemble du programme compétition d’Alpine est une évidence et une chance. En plaçant le sport automobile au centre de notre démarche, l’identité graphique est clé. La livrée présentée ce jour est la première évocation de la nouvelle identité de l’écurie Alpine F1 Team. Certains éléments graphiques structurants resteront sur la livrée de course et d’autres vont évoluer. L’emblème Alpine “oversize” et son approche graphique tricolore est le premier symbole fort de l’identité de la marque en compétition. Le bleu, le blanc et le rouge font référence aux couleurs des drapeaux français et anglais, ce qui est très important à nos yeux. De nombreuses déclinaisons sur l’ensemble des activités en compétition restent à venir ."
Antony Villain, Directeur du Design Alpine

Une marque née de la compétition pour la compétition  

Alpine a été fondée en 1955 par Jean Rédélé, un jeune homme passionné de sport automobile dont le terrain de jeu préféré – les Alpes – lui inspire le nom de sa marque.  
L’entreprise commence à décoller dès l’apparition de l’A110 originelle en 1962. À l’époque, Alpine et Renault collaborent étroitement puisque les Alpine sont vendues et entretenues par les concessionnaires Renault. Au début des années 1970, Alpine fait partie de l’élite du rallye. En 1971, Alpine monopolise le podium du célèbre Rallye Monte-Carlo avant de récidiver en 1973, l’année où elle devient le premier constructeur sacré champion du monde en rallyes.  

En parallèle, les ventes d’Alpine de série décollent. La marque décide alors, la construction d’une usine dédiée à Dieppe qui sera mise en service en 1969, un site produisant aujourd’hui la nouvelle A110. En 1971, l’A310 entre en scène, deux ans avant qu’Alpine soit rachetée par le Groupe Renault.  

Alpine signe son plus grand succès en sport automobile en 1978 en remportant les 24 Heures du Mans. Dieppe a ensuite continué à lancer de nouveaux modèles innovants tout au long des années 1970 et 1980, avec notamment l’A310 V6 et la GTA avant que la production ne soit finalement arrêtée en 1995. En 2017, Alpine lance la nouvelle A110, un modèle fidèle au principes intemporels de l’A110 originelle qui remporte un succès immédiat auprès des passionnés et de nombreux prix internationaux.   











MØBILIZE, la nouvelle marque de Renault dédiée aux services de mobilité et d'énergie.

  • Mobilize est l’une des quatre nouvelles business units créées au sein du Groupe Renault.  
  • Mobilize propose des services de mobilité, d’énergie et de données à d’autres marques et partenaires, en s’appuyant sur les meilleurs écosystèmes ouverts.  
  • Mobilize dévoile EZ-1 Prototype, un véhicule dédié à la mobilité urbaine partagée. 
Mobilize cible les clients qui souhaitent adopter des formes de mobilité plus durables et partagées. Mobilize répond aux nouveaux besoins des usagers et fait émerger des écosystèmes énergétiques durables, conformément à l’objectif du Groupe Renault d’atteindre la neutralité carbone et à son ambition de développer la valeur de l’économie circulaire. 
 

Mobilize, une marque porteuse d’une mission 

Mobilize va plus loin que l’automobile. La marque propose de nouvelles solutions de transport des personnes et des biens d’un point A à un point B, avec ou sans voiture. Les nouvelles offres de mobilité répondent aux attentes des consommateurs, des entreprises, des villes et des régions. 

Mobilize réunit les activités du Groupe Renault en matière de solutions de mobilité, d’énergie et de données et met à profit l’expertise de RCI Bank and Services en termes de financement et d’outils de gestion et d’optimisation des flottes. 

La marque mettra en place des partenariats et de nouveaux écosystèmes ouverts pour obtenir un avantage significatif en termes de timing et d’économies d’échelle, tout en aidant le secteur de l’automobile à relever des défis majeurs : 
  • Réduire l'écart entre l'utilisation et le coût d’un véhicule à l’heure où les voitures sont inutilisées 90 % du temps.
  • Améliorer la valeur résiduelle pour éviter que la valeur d'un véhicule neuf ne soit divisée par deux après trois ans. 
  • Contribuer à l'objectif de zéro empreinte CO2.  
"Nous sommes très enthousiastes d’accompagner la mutation du monde de l'automobile qui passe de la propriété à l'usage, quand et où vous en avez besoin. Au-delà de l’automobile, Mobilize proposera une large gamme de services innovants dans les domaines de la mobilité, de l'énergie et des données. Grâce à de nombreux partenaires, nous chercherons en permanence à maximiser l’utilisation de la voiture pour des trajets simplifiés, plus durables et accessibles pour les personnes et les marchandises, tout en réduisant l’impact environnemental," déclare Clotilde Delbos, Directeur général de Mobilize

Une combinaison unique de matériels et de logiciels, de véhicules et de services dédiés dans des écosystèmes ouverts 

Mobilize propose des services de mobilité flexibles pour les personnes et les biens, adaptés à l'évolution des attentes des clients, des entreprises et des villes. Elle répond ainsi à des problématiques concrètes en apportant des solutions complémentaires au schéma traditionnel d'achat d'une voiture. En favorisant une plus grande utilisation des biens grâce à l’économie circulaire et du partage, Mobilize contribue à un avenir plus durable.  

En outre, avec un potentiel de plus de 6 000 points de vente Renault en Europe, Mobilize sera en mesure de proposer des solutions de mobilité pour une utilisation allant d’une minute à plusieurs années, pour toutes les villes et tous les territoires. 

Mobilize s’appuiera également sur son portefeuille de start-ups dans le secteur de la mobilité et de l’énergie pour co-concevoir les meilleures solutions pour ses clients. 

  • Des véhicules dédiés pour les services de mobilité 
Mobilize dispose d’ores et déjà de solides avantages concurrentiels pour entrer sur le marché de la mobilité. Elle s'appuie sur l'expertise du Groupe Renault dans la conception et la fabrication de véhicules et sur son leadership européen en matière de véhicules électriques.  

Mobilize dispose également de ses propres équipes d'ingénierie et de design et proposera plusieurs véhicules dédiés. Modulaires, robustes, 100% électriques et conçus pour une utilisation intensive, ils répondront aux nouveaux besoins de mobilité : trajets avec chauffeur, autopartage, livraison du dernier kilomètre et transport à la demande.  

  • Acquisition facilitée de flottes grâce à des services de financement 
RCI Bank and Services est un partenaire privilégié permettant à Mobilize de fournir à ses clients un accès facilité à des services financiers, de l'abonnement au leasing en passant par le paiement à l’usage. De cette façon, le coût de possession d’une flotte peut devenir variable. 

  • Utilisation accrue de la voiture grâce à des plateformes logicielles dédiées à la mobilité, aux données et à l'intelligence artificielle 
Mobilize s’appuie sur Renault Software Factory, Software République et ses partenaires pour développer des algorithmes de pointe et des logiciels de traitement de données permettant une meilleure prévision de la demande des utilisateurs et une meilleure répartition des véhicules. Mobilize vise à augmenter le taux d'utilisation des voitures d'au moins 20 %. 

  • Services d'entretien et de recyclage pour les flottes d’autopartage 
Lorsque nos véhicules ne seront plus utilisables, ils seront pris en charge par nos services d'entretien et de recyclage à la Renault Re-Factory de Flins. Quand les batteries des véhicules électriques ne seront plus adaptées à un usage automobile, Mobilize les recyclera, leur donnant ainsi une seconde vie en tant que source d'énergie stationnaire. 

Un engagement en faveur de la neutralité carbone, de l’économie circulaire et du prolongement du cycle de vie des véhicules 

Mobilize s'appuie sur la solide expertise du Groupe Renault en matière de véhicules électriques, notamment pour la gestion de la valeur du cycle de vie de la batterie. 

Mobilize investit dans le développement d'un écosystème énergétique qui comprend des solutions de charge intelligentes et des solutions de stockage d'énergie avancées pour soutenir la transition énergétique. La marque propose un ensemble de solutions qui peuvent être intégrées dans les Smart Islands (îles intelligentes), quartiers ou autres territoires intelligents comme les villes, et les aider à atteindre la neutralité carbone.  

Pour promouvoir plus encore la mobilité électrique, Mobilize propose des solutions qui facilitent l'adoption du véhicule électrique. Ainsi, la marque développe une carte de recharge permettant aux clients de localiser facilement les stations de recharge publiques et de payer, partout en Europe, grâce à un système de paiement unique. Pour les clients de flottes électriques et hybrides rechargeables, Mobilize propose via sa filiale Elexent, un accès facilité aux infrastructures de recharge dans toute l'Europe.  

Mobilize EZ-1 Prototype : un véhicule conçu pour la mobilité partagée 

EZ-1 Prototype est un véhicule emblématique de la marque Mobilize. Il incarne la vision de la marque en matière de design : le service au cœur de la conception des véhicules. Mobilize EZ-1 Prototype est une nouvelle solution de mobilité urbaine conçue pour un usage partagé. Même sa commercialisation sera innovante : ses utilisateurs ne paieront que ce qu'ils utilisent, sur la base du temps ou du kilométrage. Connecté, le véhicule propose un accès sans clé et interagit avec ses utilisateurs via leur smartphone.  

Mobilize EZ-1 Prototype est un véhicule électrique compact et agile pour 2 personnes. Il ne mesure que 2,3 mètres de long pour une empreinte au sol minimale. Les portes vitrées de haut en bas offrent à ses utilisateurs une vue imprenable sur le paysage urbain environnant. Agile, dynamique et accessible, il se fond dans la ville.  

Mobilize EZ-1 Prototype est doté d'un système innovant d’échange de batterie. Cette alternative aux infrastructures de recharge traditionnelles permet une utilisation non-stop du véhicule.  

Mobilize EZ-1 Prototype est construit dans le respect des principes de l'économie circulaire. Il est fabriqué avec 50 % de matériaux recyclés et, à sa fin de vie, il sera recyclable à 95 % grâce aux installations de la Re-Factory de Flins. 

"Mobilize EZ-1 Prototype est un objet de mobilité qui s’intégrera dans la ville. Agile, dynamique et inclusif, il est emblématique de la nouvelle marque Mobilize. Ce véhicule accompagne les utilisateurs vers une mobilité plus efficace et responsable," déclare Patrick Lecharpy, Directeur du design Mobilize. 





mardi 12 janvier 2021

Analyse du potentiel d'économies de la technologie V2G

 Dans un livre blanc commun, Nissan, E.On Drive et l'Imperial College de Londres ont analysé le potentiel d'économies de CO2 et les avantages économiques de la technologie de recharge de véhicule au réseau et les ont étayés par des chiffres concrets.

Selon le document, le potentiel d'économies par an et véhicule électrique est une réduction de CO2 d'environ 60 tonnes. Dans le même temps, en termes de coûts d'exploitation du réseau électrique, il existe un potentiel d'économies allant jusqu'à 12 000 livres (environ 13 300 euros) - également par an et par véhicule électrique. Selon l'analyse, les exploitants de flottes peuvent s'attendre à des avantages financiers de 700 à 1250 livres (776 à 1386 euros) par véhicule électrique compatible V2G. La technologie Vehicle-to-Grid pourrait contribuer à réduire le coût global du système électrique jusqu'à 885 millions de livres (un peu plus de 980 millions d'euros) par an.


Les auteurs du livre blanc voient également d'énormes économies financières pour les exploitants de réseaux électriques et les flottes de véhicules, et sur le plan environnemental en réduisant les émissions de CO2. Dans le document, Nissan, E.On Drive et Imperial College abordent également certains des défis qui doivent être surmontés dans les premiers jours de l'établissement du V2G. Le trio cite la création d'un modèle commercial fiable parmi eux.

«Nos recherches ont démontré que le V2G peut apporter des avantages économiques très importants au système énergétique tout en réduisant les émissions de carbone», résume le professeur Goran Strbac, président des systèmes d'alimentation électrique à l'Imperial College de Londres. «Cela a montré que la flexibilité supplémentaire fournie par les flottes V2G pourrait améliorer considérablement l'efficacité du système et réduire les investissements dans une nouvelle production à faible émission de carbone tout en atteignant les objectifs nationaux de décarbonation

Nissan, E.On Drive et Imperial College sont déjà partenaires dans un projet de flotte V2G appelé e4Future, qui vise à montrer comment les transporteurs électriques et les voitures peuvent soutenir le réseau électrique britannique et fournir une solution rentable et durable pour les flottes d'entreprise. À cette fin, les partenaires de collaboration ont installé 20 chargeurs au centre technique européen de Nissan à Cranfield, entre autres projets.

Les véhicules de flotte sont souvent idéaux pour les applications V2G, selon les partenaires, principalement en raison de leurs habitudes d'utilisation régulières et prévisibles et du fait qu'ils retournent souvent à la base à la fin de la journée de travail, où ils sont laissés toute la nuit. Cela fournit des conditions parfaites pour que V2G exploite l'énergie stockée dans ses batteries et garantisse que les véhicules sont complètement chargés et prêts à partir le lendemain matin, selon un communiqué d'accompagnement.


La Nissan Leaf et la fourgonnette électrique e-NV200 sont compatibles V2G, comme démontré à Hagen et ailleurs. Lorsque les véhicules sont connectés à une station de charge correspondante, non seulement la batterie peut être chargée, mais l'énergie de la batterie peut également refluer dans le réseau lorsque la demande d'électricité est élevée, ce qui soulage la tension sur le réseau électrique.

nissannews.com (communiqué de presse avec lien pour télécharger le livre blanc)

Auteur: Carrie Hampel  pour electrive.com

Sur le sujet voir également le projet Flexitanie 

Renault Zoé, Peugeot e-208 et Tesla Modèle 3 sur le podium des ventes françaises de VE.
























Sources:  Car Industry Analysis

lundi 11 janvier 2021

22 081 VE ont été immatriculés en Décembre et 119 737 sur l'année 2020 (+ 135 % ) - Source AVERE France

 

samedi 9 janvier 2021

Accélérer les ventes de véhicules à faible émissions : Le rôle de l'électromobilité.































L’ÉLECTROMOBILITÉ POUR DÉCARBONER LES TRANSPORTS: 
UNE DÉMARCHE COLLECTIVE ENGAGÉE PAR LES FÉDÉRATIONS 
REPRÉSENTANT LES CONSTRUCTEURS AUTOMOBILES ET LES ACTEURS DU SYSTÈME ÉNERGÉTIQUE

Plusieurs fédérations et associations engagées pour le développement d’une mobilité respectueuse de l’environnement et de la qualité de l’air (France hydrogène (ex-AFHYPAC), AVERE, CCFA, PFA et UFE), travaille ensemble, depuis les Assises de la mobilité initiées par Mme la Ministre Elisabeth Borne aux scénarios possibles d’évolution de l’offre de véhicules afin de s'inscrire dans une trajectoire ambitieuse de décarbonation du secteur des transports. Ce document représente le fruit de ce travail collaboratif. 

____________________________________________________________

NDLR : Un document très intéressant dans lequel nous retrouvons les analyses et les orientations souvent partagées et développées dans ces colonnes sur les apports de l'écosystème de l'électromobilité à la nécessaire décarbonation des transports afin d'atteindre les objectifs fixés par les accords de Paris. 

HELAS ! Alors que toute l'argumentation développée l'est pratiquement sur le recours au moteur 100% électrique pourquoi y associer ( subrepticement il est vrai ) les véhicules hybrides rechargeables dont on voit par expérience qu'ils roulent beaucoup plus en thermique et polluent pire que ce que tentent de le dissimuler les normes WLTP.  

La décarbonation de la mobilité ne se fera pas avec des demi-mesures ! Supprimer le bonus écologique aux hybrides rechargeables et continuer à en encourager l'achat par l'exonération de taxes aux sociétés est incohérent !

Quant à l'utilisation de l'hydrogène, bonjour la sobriété énergétique tant proclamée par ailleurs !

Jean-Claude LE  MAIRE