vendredi 15 décembre 2017

Easytrip et Bouygues Energies & Services signent un partenariat pour accélérer l’électromobilité sur le territoire.

Easytrip et Bouygues Energies & Services s’associent pour ouvrir les réseaux de bornes de recharge opérés par Bouygues Energies & Services aux conducteurs de véhicules électriques et hybrides rechargeables possesseurs d’une carte KiWhi Pass®. Avec ce partenariat, Easytrip leader de l'accès et du paiement aux bornes de recharge et Bouygues Energies & Services leader dans l’exploitation de réseaux de recharge, apportent aux collectivités l’ouverture de leurs réseaux à un nouveau parc de véhicules électriques en forte croissance. 
En 2018, ce seront plus de 5 000 nouveaux points de charge répartis dans plus de 20 départements qui seront accessibles aux utilisateurs de la carte KiWhi Pass® grâce à ce partenariat entre Easytrip, Bouygues Energies & Services, et les collectivités. 
Les réseaux de recharge MObiVE, Révéo et Alizé® sont déjà ouverts aux utilisateurs de la carte KiWhi Pass®.
En savoir plus: cliquez sur l'image pour accéder à l'édition spéciale de KiWhi News

A l’occasion du Salon des Maires, qui s'est déroulé du 21 au 23 novembre Porte de Versailles à Paris, Easytrip et Bouygues Energies & Services ont annoncé l’ouverture des réseaux de bornes de recharge opérées par Bouygues Energies & Services (MObiVE, Révéo et Alizé®) aux conducteurs de véhicules électriques et hybrides rechargeables possesseurs d’une carte KiWhi Pass®. Easytrip est désormais connecté directement aux réseaux de bornes de recharge de Bouygues Energies & Services via le protocole ouvert OCPI « Open Charge Point Interface », pour faciliter et étendre l’itinérance de la recharge électrique de ses clients en France. Ce sont ainsi plus de 2 500 points de recharge déjà en service qui viennent compléter le réseau d’acceptabilité KiWhi Pass®.
La carte KiWhi Pass® d’Easytrip vient compléter une large gamme de choix pour les utilisateurs de véhicules électriques pour accéder aux réseaux opérés par la solution Alizé® de Bouygues Energies & Services. En ouvrant son réseau à des connections directes, Bouygues Energies et Services permet aux collectivités, d’accueillir toujours plus d’utilisateurs sur leur infrastructure de recharge. Easytrip peut proposer à ses nombreux partenaires constructeurs automobiles et clients (particuliers et flottes d’entreprises) ses services d’accès et de paiement sur un vaste réseau de recharge couvrant le grand quart Sud-Ouest, soit plus de 20 départements !
En 2018 ce seront progressivement plus de 5 000 points de charge qui seront accessibles aux utilisateurs de la carte KiWhi Pass® grâce à ce partenariat avec Bouygues Energies & Services et les collectivités.
« Easytrip et Bouygues Energies & Services sont des pionniers dans le développement de l’écosystème du véhicule électrique. Ce partenariat nous permet, 1 mois seulement après avoir annoncé l’adoption du protocole OCPI, d’apporter à nos partenaires constructeurs automobiles et à nos clients possesseurs de véhicules électriques un réseau de recharge accessible encore plus vaste. C’est ainsi qu’en ouvrant leurs réseaux aux porteurs des cartes KiWhi Pass®, 1ère solution d’accès et de paiement en France, les opérateurs de recharge vont bénéficier de nouveaux clients potentiels. Cette approche de l’itinérance simple et efficace grâce à OCPI permet de rapprocher l’offre de la demande. Nous concrétisons ainsi la demande forte des clients de posséder un seul moyen d’accès et de paiement multi-réseaux et facilitons le retour sur investissement des opérateurs de recharge ! Tout le monde s’y retrouve. Je félicite les équipes d’Easytrip France et de Bouygues Energies & Services pour cette avancée dans le développement de l’électromobilité! » précise Claude MULLER Directeur Général d’Easytrip France.
« La concrétisation du partenariat entre Easytrip et Bouygues Energies & Services est une étape importante pour notre offre Alizé® que nous avons voulue ouverte au plus grand nombre, tant pour nos clients que leurs utilisateurs. Il représente une réelle opportunité pour nos clients qui cherchent à ouvrir au plus grand nombre leurs infrastructures de charge. Grâce à la mise en œuvre technique de celui-ci, ce sont bientôt plus de 5 000 points de charge qui seront accessibles aux quelques 20 000 utilisateurs réguliers du badge KiWhi Pass® d’Eaystrip ! Cette avancée majeure est possible grâce à la confiance de nos clients et au travail des équipes techniques de Bouygues Energies & Services et d’Easytrip que je félicite.» indique Guillaume Male, Chef de service Innovations & Grands Projets Energies et Numérique, Bouygues Energies & Services.

A Propos d’Easytrip, spécialiste des services à la mobilité routière en France, conçoit et commercialise le seul bouquet de services, à destination des professionnels et des particuliers, utilisateurs de véhicules jusqu’à 3,5T. Easytrip propose des solutions « à la carte » pour faciliter les déplacements urbains, routiers et autoroutiers et en optimiser leur gestion : Carte d’accès et de paiement aux bornes de recharge (multi-réseaux) : KiWhi Pass® by Easytrip ; Badge Liber-t péages et parking. Déjà leader dans les services à l’électro-mobilité avec KiWhi Pass® , Easytrip a pour projet de devenir un acteur incontournable sur le marché des services à la mobilité routière, en déployant le plus large bouquet de services générateur de valeur ajoutée et de sérénité pour les clients. Depuis 2013, Easytrip opérateur de mobilité pionnier de l’électromobilité, œuvre pour faciliter, en France et en Europe, l’accès et le paiement aux bornes de recharge pour véhicules électriques et hybrides rechargeables avec sa solution KiWhi Pass®. Easytrip a su ainsi gagner la confiance de nombreux constructeurs automobiles, loueurs longue durée, grandes flottes de l’Etat, entreprises privées, conducteurs français et européens de VE et opérateurs de recharge privés et publics pour devenir en quelques années une référence sur le marché de l’électromobilité. La carte KiWhi Pass® a été diffusée à date à plus de 40.000 exemplaires et permet d’accéder directement à plus de 80 réseaux de recharge en France. Easytrip est filiale du groupe Egis, un groupe international de conseil, d’ingénierie, de montage de projets, d’exploitation et de services, adossé à la Caisse des Dépôts. Easytrip est présidée par Emmanuel MICHAUX et dirigée par Claude MULLER en France. http://www.easytrip.fr

A propos de Bouygues Energies & Services  acteur de la transition énergétique, numérique et industrielle. De l’ingénierie à la réalisation et l’exploitation, la filiale de Bouygues Construction apporte des solutions et des services sur mesure pour les infrastructures publiques (énergies, télécoms, transports), les bâtiments et les process industriels. Bouygues Energies & Services s’engage pour le développement des smart-cities et se positionne comme opérateur global de projets, dans le cadre de contrats long-terme (PPP, CREM). Mobilisant l’ensemble de ses expertises, Bouygues Energies & Services répond de manière globale aux enjeux de ses clients : qualité de vie et développement de nouveaux usages, économies d’énergie et maîtrise des coûts. Avec la solution Alizé, Bouygues Energies & Service propose un accompagnement de A à Z par un interlocuteur unique, pour le déploiement d’un réseau de bornes de recharges, performant et totalement adaptable. C’est aussi pour les usagers, un ensemble de services innovants, accessibles et simple d’utilisation (application mobile, localisation des bornes, hotline 24/7, accès avec ou sans abonnement). Avec Alizé, gagnez du temps, optimisez vos investissements et vos coûts d’exploitation et garantissez la performance énergétique. Bouygues Energies & Services compte 13 000 collaborateurs en France, au Royaume-Uni, en Suisse, au Canada et à travers les différents pays où elle opère (Afrique, Asie, Australie...). Elle a réalisé 2,4 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2016. www.bouygues-es.com 

A propos d’OCPI  interface gratuite, standardisée et ouverte, utilisée par les plus grands opérateurs en Europe. Elle permet en effet de connecter directement et de façon standardisée les opérateurs de recharge qui exploitent un réseau de bornes de recharge et les opérateurs de mobilité et de proposer aux clients l’itinérance de la recharge à moindre coût. www.en.nklnederland.nl

jeudi 14 décembre 2017

ZOE STAR WARS : une série limitée la tête dans les étoiles

  • Renault lance la série limitée ZOE STAR WARS, futur collector pour les fans de STAR WARS™.
  • Cette série limitée accompagnera la sortie du prochain STAR WARS™ : HAN SOLO au printemps prochain. Les pré-réservations ouvrent aujourd’hui.
  • Des équipements hi-tech, une décoration extérieure et intérieure exclusive et le WIFI à bord.

Renault célèbre son partenariat avec STAR WARS™ et révèle une série limitée éponyme de la plus avant-gardiste de ses voitures, ZOE, voiture électrique leader en Europe. ZOE STAR WARS intègre la flotte intersidérale en faisant référence à l’univers futuriste des Jedi. 


Une série très spéciale pour une ZOE leader en Europe
Le spectacle commence à l’extérieur avec un stickage directement issu de l’univers STAR WARS™. Ces éléments graphiques évoquent le Faucon Millénium, célèbre vaisseau de Han Solo. Ils courent sur le capot, le toit et le coffre. Un badge spécifique et des seuils de portes rendent également cette ZOE unique.
L’intérieur du vaisseau ZOE adopte une inédite couleur violette présente sur le liseré de planche de bord, les cerclages d’aérateurs, les haut-parleurs, l’embase de levier de vitesses et les liserés des sur-tapis.
Basée sur une ZOE Intens, ZOE STAR WARS ajoute à la dotation de série une caméra de recul, un système Audio Bose®, des jantes Techrun de 17 pouces et le WIFI à bord.
Révélée, et visible, à L’Atelier Renault le jour de la sortie du dernier opus de la saga – STAR WARS : LES DERNIERS JEDI, ZOE STAR WARS sera disponible en blanc glacier, blanc nacré, gris Titanium et noir Etoilé.


En savoir plus cliquez sur l'image
A l’occasion de la sortie du film SOLO : A STAR WARS STORY au cinéma le 23 mai, cette série limitée, disponible uniquement en 1000 exemplaires, sera ouverte à la commande à partir du mois de Mars 2018. Les pré-réservations seront possibles sur renault.fr aujourd’hui dès 21h.

mardi 12 décembre 2017

vendredi 8 décembre 2017

Renault SYMBIOZ Demo car : l’expérience de demain commence aujourd’hui - autonome, électrique et connectée

Et si nous écrivions l’histoire ensemble ? Imaginez que vous êtes embarqué, pour un trajet personnel ou professionnel, à bord d’un véritable salon roulant, qui accélère aussi fort qu’une sportive tout en vous permettant de détacher totalement votre esprit de la conduite. Un salon qui vous immerge dans une ambiance sonore digne de celle d’une salle de concert, avec des écrans HD comme au cinéma. De quoi vous subjuguer et arriver à destination détendu et apaisé. Sommes-nous dans le futur ? En tout cas dans celui que Renault imagine. Et créé dès aujourd’hui avec cette expérience inédite.
Après avoir révélé au salon de Francfort sa vision de l’automobile à l’horizon 2030 avec le concept-car SYMBIOZ, Renault propose aux journalistes de monter à bord de SYMBIOZ Demo car, sa première application prototype roulante préfigurant un futur plus proche (2023).
Ces essais de SYMBIOZ Demo car sont l’occasion pour Renault de faire découvrir en conditions réelles un véhicule autonome, électrique et connecté, la toute nouvelle expérience de vie à bord et le plaisir de conduire ou se laisser conduire qui en résulte. A bord de SYMBIOZ Demo car, le conducteur peut déléguer la conduite au système autonome et utiliser le temps retrouvé pour d’autres activités. Selon Renault, les trajets deviendront de véritables expériences multisensorielles et personnalisées, avec un cockpit capable de se reconfigurer en fonction du mode de conduite et une voiture intégrée au sein de l’écosystème du conducteur et de ses passagers.
« Il est impossible d’imaginer le futur de la mobilité personnelle avant de monter à bord de SYMBIOZ Demo car. Nos équipes de développement, mêlant l’ingénierie, le design et le produit, ont repoussé les frontières du temps. Cette voiture autonome, électrique et connectée nous emmène directement dans la prochaine décennie, pour vivre une expérience inédite et découvrir une nouvelle façon de voyager. SYMBIOZ Demo car est un prototype fonctionnel conçu dès le départ pour remettre en question les anciens paradigmes de la mobilité. Nous sommes ravis et impatients de dévoiler cette vision et de faire essayer le futur de Renault. » Gaspar Gascon Abellan – Directeur de l’ingénierie du Groupe Renault.

mercredi 6 décembre 2017

Les véhicules électriques dans la transition écologique française ( par l'ECF et Fondation pour l'Homme et la Nature )

Un déploiement important de véhicules plug-in en France peut contribuer à réduire l'impact climatique des voitures tout en atteignant les ambitions de la loi française sur la transition énergétique. Véhicule connectés au réseau et deuxième vie des batteries peuvent accélérer le déploiement de sources d'énergie renouvelables (SER) et assurer une meilleure stabilité du réseau, selon un nouveau rapport lancé par l'ECF et Fondation pour l'Homme et la Naturele 6 Décembre  . Le projet a été mené sur 18 mois avec la contribution du secteur automobile français, des fournisseurs de batteries, des gestionnaires de réseau de transport et des ONG environnementales, et a été étayé par la modélisation énergétique de Carbon 4.
  • Le rapport technique est disponible en téléchargement ici (en français)
  • Le résumé du rapport est disponible  ici (en français)
L'équipe du projet a établi une base de données équilibrée sur la contribution des véhicules électriques à la décarbonisation des transports et à l'intégration des SER en France d'ici 2030. Le projet a également identifié les principaux leviers pour réduire les impacts environnementaux restants. , Potentiel d 'acidification, épuisement abiotique, potentiel d' eutrophisation, potentiel de formation photochimique de l 'ozone).
L'analyse montre aujourd'hui que le potentiel de réchauffement planétaire (PRG) d'un petit véhicule électrique à batterie (par exemple ZOE - 22 kWh) est 70% inférieur au PRG d'une petite voiture à essence. Le GWP d'un gros BEV est inférieur de 57% au GWP d'une grosse voiture diesel. En 2030, l'écart entre les véhicules à combustion interne et les véhicules électriques à batterie est réduit en raison de l'hybridation modérée des véhicules à moteur à combustion interne, mais les véhicules électriques à essence ont encore moins d'émissions pendant leur cycle de vie.
Le recyclage est un élément important pour réduire les impacts du cycle de vie des gros BEV et devrait être encouragé. En moyenne, une augmentation de 30% du taux de masse de recyclage des batteries entraîne une diminution de 14% du PRG global de l'EV.
Les BEV contribuent à l'intégration des énergies renouvelables. Dans le cas où l'infrastructure est en place, l'utilisation des services du véhicule par le réseau peut assurer la stabilisation du réseau, en particulier pendant les périodes de pointe. Le potentiel technique de V2G pour une journée hivernale moyenne de 1,3 million de véhicules (30% du stock estimé en 2030) est de 45 GWh. Environ 10% de ce potentiel pourrait couvrir l'ensemble des besoins en termes de réserve primaire entre 18h et 20h lors d'une journée d'hiver en France.
Lorsqu'une batterie perd le quart de sa capacité initiale, elle peut être remise à neuf et utilisée comme dispositif de stockage pour les SER. La batterie entre dans sa deuxième vie. Si toutes les batteries automobiles entrées sur le marché en 2020 sont utilisées pour le stockage RES en 2030, le potentiel technique annuel est de 8 TWh. Ce potentiel peut aller jusqu'à 37 TWh en 2040, à condition qu'il y ait suffisamment d'énergies renouvelables pour être stockées.



Pour Laurence Tubiana, Directrice générale de la European Climate Foundation,  « La décarbonation du transport est une condition absolue pour honorer les accords de Paris. Cette étude montre que les véhicules électriques peuvent être déployés tout en respectant nos objectifs climatiques et environnementaux. L’esprit collaboratif qui a prévalu pendant ce projet est ce dont nous avons besoin pour réaliser cette ambition. »
Pour Pascal Canfin, directeur de WWF France, « Pour réussir l’évolution vers un avenir 100% renouvelables, la transition des secteurs de la mobilité et de l’énergie doit être menée de concert. Sous certaines conditions, le développement du véhicule électrique peut se réaliser sans besoin particulier de recours à l’énergie nucléaire et représente une solution pour accélérer l’intégration des énergies renouvelables dans le mix électrique. C’est pourquoi le WWF France soutient son développement parmi un panel de modes de déplacement durables ».
Pour Lorelei Limousin, coordinatrice transport du Réseau Action Climat, « le développement de l’électromobilité présuppose un développement vers 100% d’énergie renouvelable et la baisse du nombre de véhicules en circulation au profit de mobilités partagées et du report modal vers d’autres modes de déplacements pour respecter les objectifs climatiques de neutralité carbone tout en protégeant l’environnement.»
Pour Karen Hollington, Corporate Communication Manager chez SAFT, « Les batteries jouent un rôle-clé dans le développement de la mobilité électrique. Leur recyclage permet de réduire l’empreinte environnementale des véhicules »
Pour Marie Chéron, chargé mobilité et transport à la Fondation Pour la Nature et l’Homme, « cette étude est révélatrice de l’ampleur des changements que nous avons à engager. Une voiture électrique n’est pas une voiture thermique, il faut la regarder autrement, changer les usages. Si la filière automobile est un des piliers de l’économie, le passage à l’électromobilité doit être le moteur d’une économie circulaire, responsable, en phase avec les besoins des gens ». 
Pour Joseph Beretta, Président de AVERE France, « Bien utilisé dans un mix « décarboné » pertinent, le véhicule électrique représente une véritable opportunité écologique pour la France. Dès aujourd’hui et plus encore demain, si le mix évolue dans le bon sens, rouler en véhicule électrifié est un engagement positif qu’il convient de soutenir. »
Pour Jean-Philippe Hermine, Directeur du Plan Environnement de Renault, « L’écosystème de la mobilité électrique pourra constituer un véritable levier d’accélération de la transition énergétique et des énergies renouvelables ».

lundi 4 décembre 2017

Renault prépare les infrastructures pour la voiture autonome et connectée de demain avec SCOOP


Paris, le 1er décembre 2017 –  SCOOP (pour « Système Coopératif ») est un projet pilote de déploiement en conditions réelles de circulation de la connectivité de demain entre véhicules (V2V) et entre véhicules et infrastructures (V2X). Ce projet est développé en partenariat avec différents acteurs en France : le ministère de la transition écologique et solidaire, les collectivités territoriales, les gestionnaires d’infrastructures, les universités et les centres de recherches et d’études scientifiques. Le Groupe Renault s’investit dans le projet SCOOP afin de tester de nouvelles technologies sur Renault Mégane. Ce projet permet également à ses clients flottes de se retrouver au cœur d’une expérimentation autour des véhicules connectés du futur.
 « L’objectif prioritaire est de proposer à nos clients flottes des véhicules qui améliorent la sécurité sur les routes et de fluidifier la circulation : les voitures communiquent entre elles et s’alertent, en temps réel, en cas de dangers, de ralentissements et d’accidents. Les gestionnaires d’infrastructures tels que la SANEF(1)transmettent également aux véhicules équipés des informations sur les conditions de circulation, les chantiers, la vitesse autorisée, les accidents ou les obstacles dangereux sur la route.» précise Christine Tissot, chef du projet SCOOP au sein du Groupe Renault.
La flotte de Mégane équipées du protocole SCOOP utilise des technologies qui préparent les véhicules autonomes et connectés de demain : des capteurs et calculateurs recueillent et analysent de nombreuses informations telles que la vitesse du véhicule, l’angle du volant, le manque potentiel d’adhérence des pneus lié aux conditions climatiques, la mise en route de l’essuie-glace, le déclenchement des airbags, etc. Si un problème est détecté, le véhicule émet automatiquement un message d’alerte à partir de son boîtier embarqué vers les autres véhicules équipés de SCOOP et vers les unités fixes situées le long des routes. Ces unités informeront, à leur tour, les secours en cas d’incident important. Dans le cadre du pré-déploiement, ces unités fixes sont présentes sur 2 000 kilomètres de routes en Ile-de-France, le long de l’A4, en Isère et sur les rocades de Bordeaux ainsi qu’en Bretagne.
 Initié en 2014, le projet européen SCOOP rentre activement dans sa phase de roulage grâce notamment à cette flotte de 1000 Renault Mégane produites à l’usine de Palencia en Espagne.
« Le Groupe Renault est actuellement en discussion avec plusieurs entreprises françaises pour l’intégration de Mégane équipées du système SCOOP au sein de leur flotte. Ces entreprises ont compris cette opportunité de responsabilité sociétale qui contribue à la sécurité routière de leurs employés. A travers le projet SCOOP, elles participent également à la préparation de l’écosystème des véhicules autonomes et connectés du futur » souligne Nadine Leclair, SVP, Directeur Expertise.
Le boitier embarqué, qui émet les messages d’alerte, utilise un protocole de communication haute performance par onde radio de type Wi Fi. Ce protocole utilise la dernière génération de technologies d’ITS(2) G5 avec une fréquence dédiée de 5,9 GHz. Il est adapté aux objets en mouvement et offre une portée allant jusqu’à 1000 mètres. Le protocole contrôle systématiquement l’authenticité des messages et agit avec réactivité, en temps réel, pour éviter les collisions. Il garantit également un usage anonyme des données traitées, conformément à la préservation de la vie privée de son utilisateur.
(1) SANEF : Société des Autoroutes du Nord et de l’Est de la France
2) ITS : Intelligent Transportation System

(

Renault e.dams saison 4 // 2017-2018

Renault e.dams est l’équipe la plus titrée de la jeune histoire du championnat FIA de Formule E. Avec trois titres équipes, un titre pilote et quinze victoires, Renault e.dams s’est imposée comme la référence depuis la naissance de la série en 2014.

Menée par Alain Prost, quadruple Champion du monde en Formule Un, et Jean-Paul Driot, fondateur de l’écurie DAMS, la structure bénéficie du soutien technique de Renault Sport Racing, l’entité du constructeur chargée du sport automobile et récompensée par des succès dans toutes les disciplines, de la Formule Un à l’endurance.
Leader mondial de la mobilité électrique avec sa révolutionnaire gamme Z.E, Renault a saisi l’opportunité offerte par cette catégorie innovante pour démontrer son expertise. Au sein de son unité « moteur » de Viry-Châtillon, Renault a développé un des groupes motopropulseurs les plus puissants et techniquement avancés du plateau.
Avec Sébastien Buemi – champion Formule E 2016 – et Nicolas Prost au volant, l’équipe débute sa quatrième saison dans la discipline avec autant d’ambition pour les victoires.
Un seul objectif : être champions !

samedi 2 décembre 2017

La Nouvelle Nissan LEAF révèle sa gamme

Depuis le lancement de la Nissan LEAF en 2010, premier véhicule 100% électrique de grande diffusion, Nissan s’est imposé comme pionnier et leader mondial de la mobilité 100% électrique. Après la sortie en octobre de la série spéciale Nissan LEAF 2.ZERO, la remplaçante du véhicule zéro émission à l’échappement le plus vendu au monde est désormais disponible à la vente dans toutes ses finitions. Avec une autonomie de 378 km NEDC, et équipée des dernières technologies Nissan,  la nouvelle Nissan LEAF désormais accessible à partir de 33 900 €, hors bonus gouvernemental.

La Nissan LEAF a révolutionné le paysage automobile mondial et ouvert la voie à une nouvelle ère de mobilité durable 100% électrique. Afin de célébrer le lancement de la nouvelle génération équipée d’une batterie 40 kWh, Nissan a récemment proposé une édition spéciale 2.ZERO. Le succès ne s’est pas fait attendre et plus de 750 LEAF 2.ZERO se sont écoulées en deux mois de commercialisation en France, soit davantage de ventes qu’en 2011 et 2012.

A partir du 1er décembre, Nissan affiche au tarif sa nouvelle berline 100% électrique en finition Visia, Acenta, N-Connecta et Tekna.

Nouvelle Nissan LEAF : la gamme en détail

En version entrée de gamme Visia, la nouvelle Nissan LEAF est dotée de série de nombreuses technologies de sécurité avancées Nissan. Celui-ci comprend le freinage d'urgence intelligent et la reconnaissance des piétons, l’alerte de franchissement de ligne et la prévention de franchissement de ligne intelligente, la reconnaissance des panneaux de signalisation, ainsi que la surveillance des angles morts. La nouvelle Nissan LEAF est également équipée dès la finition Visia d’un limiteur et régulateur de vitesse. En matière de confort, la nouvelle Nissan LEAF Visia est équipée de rétroviseurs extérieurs dégivrants, de l’aide au démarrage en côte, de la climatisation automatique, des lève-vitres électriques avant et arrière, de l’allumage automatique des feux et des essuie-glaces à déclenchement automatique. Toutes les Nissan LEAF disposent de série d’un chargeur embarquée 6,6kW et d’un connecteur pour chargeur rapide CHAdeMO, ainsi que de deux câbles de recharges (pour une recharge sur prise domestique mais également sur bornes ou Wallbox 32A).

Preuve supplémentaire de la volonté de Nissan de rendre le meilleur de ses technologies accessibles au plus grand nombre, la technologie e-Pedal, permettant au conducteur de démarrer, accélérer, freiner, et s’arrêter en toute fluidité à l’aide d’une seule pédale, est présente de série dès ce premier niveau de finition. La Nissan LEAF Visia est accessible à partir de 33 900 €, hors bonus gouvernemental.

En version Acenta, la nouvelle Nissan LEAF bénéficie de nombreux équipements additionnels tels que des radars de stationnement avant et arrière pour davantage de sécurité, ainsi que d’un régulateur de vitesse intelligent. En matière de style, la Nissan LEAF en finition Acenta est équipée de  jantes alliage 16 pouces et d’un volant garni de cuir. Des feux antibrouillard s’ajoutent à la calandre et assurent une meilleure visibilité. La pompe à chaleur, les rétroviseurs rabattables automatiquement, le système de navigation NissanConnect avec écran tactile 7 pouces, comprenant la caméra de recul avec repères de gabarit, système audio RDS, et connexion smartphone (Apple CarPlay et Android Auto), complète les équipements de série. La nouvelle Nissan LEAF Acenta est disponible à partir de 35300 €, hors bonus gouvernemental.

En finition cœur de gamme N-Connecta, la Nissan LEAF propose des jantes alliage 17 pouces, des vitres latérale arrière et la lunette arrière surteintées, pour une élégance accrue. Côté confort, le volant et les sièges avant et arrière chauffants s’ajoutent à une sellerie cuir/tissu. La Nissan LEAF est équipée de série à partir de ce niveau de finition de la technologie Nissan AVM – vision 360° à quatre caméras. Associée au système NissanConnect, elle facilite les manœuvres de stationnement grâce à un système de vision intelligente à 360°. La détection des objets en mouvement et un système de détection de fatigue intelligent sont également inclus. 
La technologie de conduite assistée ProPILOT est disponible en option à partir de ce niveau de finition, tout comme l’option peinture métallisée bi-ton Blanc Lunaire avec toit et rétroviseurs Noir Métallisé. La nouvelle Nissan LEAF finition N-Connecta est disponible à partir de 37 100 €, hors bonus gouvernemental.


Enfin, la version haut de gamme Tekna est dotée d’une sellerie cuir avec inserts en Alcantara ainsi que de projecteurs à LED pour un confort visuel et un design optimal. Par ailleurs, elle est équipée de série du système audio Bose® Energy Efficient Series à 7 haut-parleurs. Côté technologies de conduite, la Nissan LEAF Tekna est équipée de série du frein de stationnement électrique ainsi que de la technologie de conduite assistée ProPILOT. 
La technologie de stationnement automatique ProPILOT Park est quant à elle disponible en option sur ce niveau de finition. La nouvelle Nissan LEAF en version haut de gamme Tekna est disponible à partir de 38 900 €, hors bonus gouvernemental.


Afin de répondre au plus près aux besoins des entreprises, deux niveaux de finitions supplémentaires, Visia Business et N-Connecta Business sont également au catalogue.


A propos de Nissan France
Filiale à 100% de Nissan Europe, Nissan France gère la distribution des véhicules Nissan en France depuis 1972.
La large gamme de véhicules proposée par Nissan en France va des crossovers – dont la marque est pionnière – aux citadines, en passant par les véhicules utilitaires ou la supercar GT-R. Les crossovers QASHQAI et JUKE sont les best-sellers de la marque. Nissan est également leader mondial et européen du marché des véhicules 100% électriques avec la berline LEAF et le fourgon compact e-NV200. Nissan participe enfin au développement de la mobilité 100% électrique via l’installation du premier réseau de bornes de recharge rapide en France et en Europe.
Avec sa Nouvelle Promesse Client, Nissan souhaite faire évoluer l'expérience client. Le client est ainsi placé au centre des initiatives de la marque, côté vente mais également après-vente.
En France, Nissan a commercialisé en 2016 plus de 79 193 véhicules soit une part de marché de 3.27%.

mardi 28 novembre 2017

SHELL ALIMENTE LE RÉSEAU DE RECHARGE DE VOITURES ÉLECTRIQUES LE PLUS RAPIDE D'EUROPE

Shell a signé un accord avec IONITY pour la mise en place de stations de recharge rapide dans 10 pays européens, initialement sur 80 des plus grandes gares autoroutières de Shell. 
C'est pour permettre aux conducteurs de véhicules électriques à batterie pour la première fois confortable conduite sur de longues distances. La recharge des futurs modèles E-Car prend en moyenne 5 à 8 minutes avec les bornes de recharge puissantes. Cela les rend jusqu'à trois fois plus rapide que toute autre technologie actuellement disponible.
IONITY est une joint-venture entre BMW Group, Daimler AG, Ford Motor Company et le groupe Volkswagen avec Audi et Porsche dans le but de construire un réseau de points de charge rapide d'une puissance de 350 kW sur les principaux axes de circulation en Europe.
«Nos clients veulent parcourir de longues distances avec leur e-voiture et peuvent compter sur la possibilité de charger leur véhicule rapidement et confortablement dans des endroits pratiques», a déclaré István Kapitány, responsable des activités de stations-service mondiales de Shell. 
"La demande de recharge des voitures électriques sur les principaux axes de transport en Europe augmentera rapidement. En tant que partenaire clé d'IONITY, nous répondons au besoin des conducteurs de voitures électriques d'avoir des capacités de recharge rapide et d'avoir accès aux points de charge les plus rapides dans 10 pays européens. "
L'accord fait partie de la stratégie globale de Shell visant à fournir des solutions énergétiques plus nombreuses et plus propres. Après l'accord signé récemment d'acquérir NewMotion, l'un des plus grand fournisseur de solutions de charge pour les véhicules électriques en Europe, et l'ouverture des stations de recharge rapide de Shell dans les stations Shell sélectionnées au Royaume-Uni, nous avons une solution de charge fiable de mesure de plus en plus pour les conducteurs de voitures électriques - à la maison, au travail et en déplacement.
Shell croit que plus de gens choisiront les voitures électriques s'ils ont une variété d'options de recharge fiables et pratiques, au bon endroit et au bon moment.
Les solutions de recharge pour les voitures électriques ne sont qu'un des moyens pour Shell de fournir à ses 30 millions de clients quotidiens des stations-service une énergie plus importante et plus propre à l'avenir. Nous travaillons également à augmenter régulièrement l'efficacité de nos carburants conventionnels. Nous soutenons également le développement de carburants à faibles émissions tels que l'hydrogène, les biocarburants et le gaz naturel dans le secteur des transports.
«IONTY et Shell ont pour objectif commun de permettre la mobilité à longue distance avec des véhicules électriques à batterie en Europe grâce à une infrastructure de charge rapide fiable», explique le directeur général d'IONITY. Michael Hajesch. «Faire équipe signifie apporter la longue expérience de Shell dans le secteur des stations-service ainsi que notre technologie de chargement rapide à la fine pointe de la technologie. Cela augmentera considérablement la satisfaction de nos e-pilotes. "
En Allemagne, IONITY coopère avec la société de service d'autoroutes Tank und Rast.

samedi 25 novembre 2017

Wattmobile et Easytrip signent un partenariat favorisant les déplacements 100% électriques

Wattmobile ouvre son service aux détenteurs de la carte KiWhi Pass.

Wattmobile est un opérateur de mobilité électrique en libre-service dont la vocation est de faciliter et optimiser les déplacements urbains ou périurbains des citadins et professionnels. Composée de 2 et 4 roues électriques, la flotte de véhicules déployée par Wattmobile apporte aux usagers gain de temps (pas de file d’attente au comptoir en gare, pas de papier à gérer), flexibilité et économies dans leurs déplacements (grâce aux réservations ajustables au ¼ d’heure), tout en préservant l'environnement. Le service s’adresse aux particuliers ou professionnels qui souhaitent se déplacer de façon plus fluide lorsque ils arrivent en gare. 

Ce partenariat permet à Wattmobile de renforcer un des atouts clé de l’entreprise : ouvrir son service de location de véhicules citadins 100 % électrique en libre-service au plus grand nombre grâce à la solution KiWhi Pass® d’Easytrip, la carte d’accès et de paiement aux bornes de recharge la plus diffusée en France et partenaire de la plupart des grands constructeurs automobiles. 
Le choix de Wattmobile est de s’entourer des meilleurs dans leur domaine : Easytrip, spécialiste des services à la mobilité routière, a la plus longue expérience et une expertise reconnue dans l’accès et le paiement aux infrastructures de recharge (publiques et privées). Indispensable maillon dans la chaîne de l’électro-mobilité, la solution Easytrip offre une fluidité et une grande simplicité pour convaincre les utilisateurs de faire d’autres choix de transport en toute sérénité. 
Outre les nouveaux services apportés, ce nouveau partenariat propose des offres avantageuses. Les clients Wattmobile bénéficient de 15€ de crédit recharge sur leur compte KiWhi Pass® (valable via le site www.kiwhipass.fr/activation/wattmobile). Les clients d’Easytrip bénéficient de frais d’inscription gratuits (au lieu de 30€) et de 9€ offerts sur la première location chez Wattmobile. De quoi favoriser le développement de l’électromobilité en France !
La carte KiWhi Pass® est la première carte nationale d’accès et de paiement à un vaste réseau de bornes de recharge en France et en Europe favorisant l’intermodalité 100% électrique. 

Comment louer un véhicule Wattmobile avec la carte KiWhi Pass® d’Easytrip? 
Les abonnés à la solution KiWhi Pass® d’Easytrip doivent au préalable s’inscrire gratuitement (30€ d’inscription offerts) via l’application mobile Wattmobile ou le site Internet www.wattmobile.net - pour accéder au réseau et avoir une visibilité sur les différents modèles de véhicules de location et les plages horaires de réservation. Après avoir réservé le véhicule de son choix, le détenteur de la carte KiWhi Pass®, qu’il soit professionnel ou particulier, se rend directement en station Wattmobile et badge le véhicule avec sa carte KiWhi Pass® pour démarrer et profiter de sa location. 
Le montant de la location est prélevé sur son compte Wattmobile après chaque utilisation et l’utilisateur accède à son historique depuis son espace personnel. 
Sans abonnement et sans engagement, le service Wattmobile offre une liberté totale en termes de fréquence d’utilisation : de l’usage intensif à l’usage exceptionnel, pour le plaisir ou en cas de besoin. 

Dans quelles gares trouver les stations Wattmobile ? 
Les stations Wattmobile : 
Paris Gare de l’Est . Paris Montparnasse . Paris gare de Lyon . La Défense Centre . 
Lyon Part Dieu . Marseille Saint-Charles . Lille Flandres . Avignon
Les tarifs :  
BMW C evolution : 10€/h – 70€/jour (24h) .  
Renault Zoé : 9€/h – 63€/jour .  
Renault Twizy : 7€/h – 49€/jour .  
Peugeot e-Vivacity : 5€/h – 35€/jour .  

A propos de Wattmobile Filiale du Groupe Indigo, leader mondial du stationnement et de la mobilité individuelle, Wattmobile est un opérateur de solutions de mobilité électrique en autopartage à destination des professionnels et des particuliers. En partenariat avec la SNCF, Wattmobile opère des flottes de véhicules électriques urbains 2 et 4 roues en libreservice et en mode totalement automatisé dans les grandes gares françaises pour les déplacements nationaux. Wattmobile met également en place des flottes dédiées pour les entreprises, collectivités, centres d’affaires ou hôtels, permettant aux collaborateurs ou clients de se déplacer facilement au quotidien de manière écologique et économique au niveau local. 

A propos d’Easytrip Easytrip, spécialiste des services à la mobilité routière en France, conçoit et commercialise le seul bouquet de services, à destination des professionnels et des particuliers, utilisateurs de véhicules jusqu’à 3,5T. Easytrip propose des solutions « à la carte » pour faciliter les déplacements urbains, routiers et autoroutiers et en optimiser leur gestion : carte d’accès et de paiement aux bornes de recharge : KiWhi Pass® by Easytrip / Badge Liber-t péages et parkings. Déjà leader dans les services à l’électromobilité avec KiWhi Pass®, Easytrip a distribué depuis sa création en 2014, plus de 30 000 cartes KiWhi Pass® by Easytrip, avec un réseau d’acceptabilité en forte croissance : 2 500 points de recharge pour la France, 30 000 pour l’Europe. Il s’agit de la seule carte de paiement pour la recharge des véhicules électriques exemptée d’agrément par la Banque de France.
 ___________________________________________________________________

jeudi 23 novembre 2017

RENAULT SAMSUNG MOTORS LANCE SA NOUVELLE SM3 Z.E. : UNE AUTONOMIE AUGMENTEE DE PLUS DE 50 %

·         Renault Samsung Motors dévoile la nouvelle SM3 Z.E. à l’occasion de l’International Future Auto Expo de Daegu en Corée du Sud.
·         Une autonomie augmentée de 57%.

·         Le Groupe Renault continue d’améliorer sa gamme électrique, la seule gamme complète du marché.

Daegu (Corée du Sud), 23 novembre 2017 – Renault Samsung Motors a dévoilé ce matin la nouvelle SM3 Z.E. lors de l'International Future Auto Expo de Daegu, en Corée du Sud. Le Groupe Renault améliore constamment sa gamme électrique afin de répondre aux attentes de ses clients, notamment en matière d’autonomie. Pour cela, le Groupe s’appuie sur ses huit années d’expertise et de leadership dans le véhicule électrique et poursuit le renouvellement de ses modèles existants. C’est aujourd’hui au tour de la SM3 Z.E., commercialisée depuis 2013, de bénéficier du savoir-faire des équipes du Groupe Renault. Gilles Normand, Directeur du Véhicule Electrique, souligne :
"Pionnier et leader de la mobilité électrique en Europe, le Groupe Renault lance les secondes générations de ses modèles électriques. En ligne avec le plan stratégique Drive the future, cette série de renouvellements permet au Groupe Renault de renforcer sa couverture géographique et de segments de véhicules et favorise le changement d’échelle du marché électrique."
La Renault Samsung Motors SM3 Z.E. est l’unique berline tricorps du marché coréen. Elle voit son autonomie augmenter de 57% pour atteindre 213 kilomètres (selon le cycle d’homologation en vigueur en Corée du Sud). La batterie embarque désormais une énergie de 36 kWh, sans augmentation de sa masse.
Avec une moyenne de 40 kilomètres parcourus quotidiennement en Corée du Sud en 2016, selon l’administration en charge de la sécurité des transports coréens (KOTSA), la nouvelle SM3 Z.E. peut rouler environ cinq jours avec une seule charge.
Grâce à son autonomie accrue et à son l’habitacle spacieux caractéristique des berlines compactes, SM3 Z.E. répond à une forte demande des clients particuliers, mais aussi des flottes gouvernementales ou des taxis. Mille deux cents exemplaires ont d’ailleurs été vendus au Ministère de la Santé et du Bien-être en avril dernier tandis que SM3 Z.E. est également utilisée par les taxis électriques à Séoul, Daegu et sur l’île de Jeju.

mercredi 22 novembre 2017

Eco2charge : accélérer le déploiement de la mobilité électrique

Une nouvelle source "économique" de production d'hydrogène ?



Des chercheurs de l'armée américaine ont annoncé cet été la découverte  d'un nanomatériau d'aluminium qui produit des quantités importantes d'électricité lorsqu'il est exposé à l'eau.
Selon des scientifiques du Laboratoire de recherche de l'armée américaine à Aberdeen Proving Ground dans le Maryland, des expériences de routine ont découvert qu'une poudre à base d'aluminium nano-galvanique faisait bouillonner de l'eau lorsqu'elle y était ajoutée. D'autres expériences ont montré que le matériau séparait l'eau au niveau moléculaire en ses éléments constitutifs de l'hydrogène et de l'oxygène.
«L'hydrogène libéré peut être utilisé comme combustible dans une pile à combustible», explique Scott Grendahl, ingénieur en matériaux et chef d'équipe. "Ce que nous avons découvert est un mécanisme pour une hydrolyse rapide et spontanée de l'eau."
Bien que les scientifiques sachent depuis longtemps que l'hydrogène élémentaire peut être éliminé d'autres produits chimiques en présence d'aluminium et d'un catalyseur, les procédés connus pour ce faire nécessitaient des températures élevées, de l'électricité et / ou des produits chimiques toxiques, rendant ces procédés peu pratiques. meilleur.
"Dans notre cas, il n'a pas besoin de catalyseur", a déclaré le Dr Anit Giri, physicien de la Direction de la recherche sur les armes et les matériaux. "De plus, c'est très rapide. Par exemple, nous avons calculé qu'un kilogramme de poudre d'aluminium peut produire 220 kilowatts d'énergie en seulement trois minutes.En outre, l'énergie thermique dégagée par la réaction est une autre source potentielle d'énergie, at-il expliqué.

"C'est beaucoup de puissance pour faire fonctionner tout équipement électrique", a déclaré Giri. "Ces taux sont les plus rapides connus sans utiliser de catalyseurs tels que des températures acides, basiques ou élevées."
Grendahl a poursuivi en soulignant le potentiel significatif qu'une telle substance pourrait offrir.
"Il y a d'autres chercheurs qui ont cherché toute leur vie et leur produit optimisé prend de nombreuses heures à atteindre, disons 50% d'efficacité. Le notre fait presque 100 pour cent d'efficacité en moins de trois minutes. "
à suivre ...

mardi 21 novembre 2017

Nissan dévoile l'identité sonore de ses futurs véhicules électriques, baptisée Canto.


Nissan a non seulement inauguré un nouveau véhicule conceptuel au Tokyo Motor Show 2017, mais a également surpris le public avec l'introduction de «Canto», le futur son des véhicules électriques Nissan. "Canto" est dérivé du latin pour "Je chante".
Le son varie en intensité et en tangage selon que le véhicule accélère, décélère ou recule. Le son est activé à des vitesses pouvant atteindre 20 à 30 km / h, en fonction des besoins du marché.
Nissan a créé "Canto" dans le but de développer un son d'alerte comme priorité. Cependant, il est également conçu pour enrichir l'environnement sonore de la rue typique de la ville avec une touche distincte de Nissan. Le niveau du son sera clairement audible, sans être trop dérangeant pour les piétons, les résidents et les passagers.

lundi 20 novembre 2017

Dossier du "Monde" sur les batteries

NISSAN AU SALON DES MAIRES 2017

Événement référence du marché des collectivités locales, la 21ème édition du Salon des Maires se déroulera Porte de Versailles du 21 au 23 novembre 2017. À cette occasion, Nissan, leader mondial de la mobilité 100% électrique, sera présent aux côtés de l’association Avere-France. Au rendez-vous : un e-NV200 EVALIA en version police municipale et la prochaine commercialisation du Nissan e-NV200 40 kWh.

Rendez-vous national réunissant l’ensemble des grands acteurs de la commande publique, le salon des Maires tiendra sa 21ème édition du 21 au 23 novembre. Ce salon réunit élus locaux, partenaires institutionnels ou spécialisés dans la gestion, les services, l’aménagement, et le développement des collectivités territoriales. Cet évènement propose aux décideurs des réponses et solutions concrètes aux problématiques qu’ils rencontrent dans l’exercice de leurs missions. Entre conférences et ateliers techniques, le Salon des Maires offre une occasion unique d’échanger avec des intervenants experts.
Leader mondial sur le marché des véhicules 100% électriques, Nissan participera au Salon des Maires 2017 en association avec l’Avère-France, association nationale pour le développement de la mobilité électrique. L’Avere-France présentera des solutions innovantes et des services adaptés aux nouvelles exigences d'investissement dans l'électromobilité, tandis que Nissan exposera le fourgon 100% électrique le plus vendu d’Europe. Il s’agira d’un e-NV200 EVALIA spécifique, en version police municipale.

 Par ailleurs, la Marque saisira également cette opportunité pour dévoiler les détails de son tout nouveau e-NV200 40 kWh dont la commercialisation approche. Fourgon 100% électrique le plus vendu d’Europe, la batterie du Nissan e-NV200 offre désormais une capacité de 40 kWh, soit 60% de plus que le précédent modèle. Grâce à cette nouvelle autonomie de 280 km en une seule charge (NEDC), le Nissan e-NV200 s’impose comme la solution idéale pour les professionnels de la livraison et collecte en milieu urbain, mais aussi pour les collectivités locales, dont les véhicules opèrent souvent selon des parcours définis. Une étape supplémentaire de franchie qui confirme l’engagement de Nissan à diminuer le niveau d’émissions CO2 dans les centres-villes, et à rendre accessible au plus grand nombre la mobilité 100% électrique.   

A propos de Nissan France
Filiale à 100% de Nissan Europe, Nissan France gère la distribution des véhicules Nissan en France depuis 1972.
La large gamme de véhicules proposée par Nissan en France va des crossovers – dont la marque est pionnière – aux citadines, en passant par les véhicules utilitaires ou la supercar GT-R. Les crossovers QASHQAI et JUKE sont les best-sellers de la marque. Nissan est également leader mondial et européen du marché des véhicules 100% électriques avec la berline LEAF et le fourgon compact e-NV200. Nissan participe enfin au développement de la mobilité 100% électrique via l’installation du premier réseau de bornes de recharge rapide en France et en Europe.
Avec sa Nouvelle Promesse Client, Nissan souhaite faire évoluer l'expérience client. Le client est ainsi placé au centre des initiatives de la marque, côté vente mais également après-vente. En France, Nissan a commercialisé en 2016 plus de 79 193 véhicules soit une part de marché de 3.27%.

vendredi 17 novembre 2017

Il faut construire l'écosystème des véhicules électriques (Paul Willcox, Le Monde 16/11/17)

Pour le patron de Nissan Europe, mettre en place une mobilité propre et durable exige de coordonner action publique, engagement des entreprises et mobilisation des citoyens.

Paul Willcox, président de Nissan Europe, dévoile sa vision de l'avenir 
des véhicules électriques lors de l'événement «Futures» de Nissan au 
Centre norvégien de design et d'architecture DogA le 2 octobre 2017 à 
Oslo, en Norvège.
(1er octobre 2017 - Source: John Phillips / Getty Images Europe)
Imaginez un monde où les voitures seraient 100 % électriques et se rechargeraient toutes seules la nuit. Où les batteries de nos véhicules pourraient emmagasiner assez d'énergie d'origine renouvelable pour alimenter nos maisons et nos bureaux et en restituer au réseau électrique local devenu " intelligent ". Où les véhicules à conduite assistée et zéro émission à l'échappement renforceraient notre sécurité et amélioreraient la qualité de l'air que l'on respire. Où chaque kilomètre de chaque livraison respecterait l'environnement. Et où, malgré l'accroissement de la population urbaine, les problèmes de congestion appartiendraient au passé grâce aux véhicules connectés et aux villes intelligentes.
Utopique ? C'est pourtant une vision parfaitement réaliste d'un futur pas si lointain. Ou plutôt, ça pourrait l'être. Car il existe un autre scénario, celui où les centres-villes seraient presque -continuellement saturés. Où le niveau des gaz à effet de serre dans l'atmosphère entraînerait des conséquences irréversibles sur le climat. Où la pollution atteindrait un degré dangereux pour la santé publique. Où la nature et la biodiversité laisseraient place au béton et aux industries. Où les énergies fossiles seraient épuisées sans plan B. Il suffit de regarder les alertes de plus en plus nombreuses en matière de qualité de l'air aux Etats-Unis, en Chine et même en Europe, ou simplement de circuler dans sa propre ville aux heures de pointe pour le constater.
Je sais quel futur je choisirais, mais ce futur ne se construira pas par hasard. Bâtir cet avenir nécessite la volonté d'une action collective qui impliquerait non seulement les acteurs politiques, mais également les acteurs privés tels que les entreprises, ainsi que les citoyens.
Pour comprendre pourquoi, faisons un petit retour dans le passé. Il y a trente ans, les Nations unies ont établi la Commission Brundtland afin d'unir les pays autour de la question du développement durable et de les encourager à répondre aux besoins actuels sans compromettre ceux des générations futures. En d'autres termes : occupez-vous d'aujourd'hui mais n'oubliez pas demain.
Beaucoup de bonnes intentions
C'était la première fois qu'environnement et développement économique étaient abordés conjointement. De cette commission était issu un rapport (" Notre avenir à tous "), qui introduisait pour la première fois la notion de " développement durable ". De grands progrès ont été réalisés depuis, avec des avancées sans précédent telles que les accords de Paris après la COP21. Au coeur de ces accords, les pays membres de l'Union européenne ont décidé de diminuer de 40 % les émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2030 par rapport aux niveaux de 1990.
De nombreuses entreprises à travers le monde revoient également leurs propres stratégies. Cela démontre qu'il y a beaucoup de bonnes intentions. Mais, même si les projets et les objectifs sont ambitieux, nous devons proposer plus que des paroles pour instaurer le futur que nous voulons mettre en place. Nous devons reconsidérer presque tout ce que nous savons en matière de consommation d'énergie au quotidien et changer notre comportement.
Pour les spécialistes de la mobilité, il faut voir au-delà des véhicules que nous mettons en circulation pour repenser les stations-service du futur, les systèmes de recharge, les connexions entre les véhicules et leur environnement et la façon dont nous utilisons nos technologies pour générer une énergie propre, renouvelable, accessible et économique au quotidien, pas seulement dans les pays riches ou développés, mais partout.
Nissan prône la vision d'un futur plus propre et plus sûr, fondé sur l'électrification – une vision que la marque concrétise à travers le développement d'un écosystème fondé sur les véhicules électriques. Avec au coeur de cette approche des véhicules zéro émission à l'échappement, tels que la nouvelle Nissan LEAF présentée au Japon en septembre, cet écosystème s'étend à d'autres domaines essentiels tels que les infrastructures de recharge, les solutions plus intelligentes et renouvelables de stockage énergétique à domicile et les villes intégrées.
Je crois profondément qu'il revient aux entreprises de montrer l'exemple pour développer un avenir durable, et aux décideurs politiques de poursuivre cette voie. Nous devons travailler ensemble.
Bien entendu, certains pays et certaines villes sont leaders en la matière, comme la Norvège, l'un des marchés les plus avancés en matière d'adoption du véhicule 100 % électrique. La France fait également partie des marchés à l'avant-garde de la mobilité électrique et bénéficie du soutien du gouvernement à travers des mesures telles que la prime et le bonus écologique.
Naturellement, les entreprises du monde entier n'affichent pas toutes le même niveau de maturité et d'avancement dans ce domaine. Mais il est clair que celles qui placent la transition énergétique et le développement durable au coeur de leur stratégie mettent davantage de chances de leur côté que les autres.
Pourquoi ? Parce que les clients font davantage confiance aux entreprises qui se préoccupent également du futur de la planète.
Aucune ville, aucun gouvernement, aucune société ou organisation non gouvernementale ne peut y parvenir seule, quelle que soit sa puissance ou sa bonne volonté. Les changements nécessaires pour nos collectivités, nos entreprises et nos vies en général impliquent une approche commune et un investissement de temps, d'énergie et de ressources pour l'électrification de notre monde futur. Nous devons donner au public une raison de croire et de changer. C'est de cette manière qu'un monde plus propre, plus sûr et plus juste sera à notre portée.
Paul Willcox
Président de Nissan Europe.