samedi 3 mars 2018

L’ALLIANCE Renault-Nissan-Mitsubishi ACCÉLÈRE LA CONVERGENCE DANS DES FONCTIONS CLÉS POUR ACCOMPAGNER LA RÉALISATION DU PLAN MOYEN TERME


NOMINATION DE DIRECTEURS DE PROJET POUR DÉVELOPPER LA COOPÉRATION ET DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS DE SYNERGIES DANS LE CADRE DU PLAN ALLIANCE 2022

Points clés du projet :
- Convergence renforcée dans les domaines des Achats, de l’Ingénierie et de la Fabrication & Logistique
- Création de deux nouvelles fonctions convergées : Qualité & Satisfaction Client et Après-vente
- Renforcement de l’organisation de l’Alliance par la création d’une fonction de Business Development

Renault-Nissan-Mitsubishi, la plus grande alliance automobile du monde, annonce le lancement de multiples projets visant à l’accélération de la convergence dans des domaines clés tels que l’ingénierie, la fabrication, les achats, la qualité & satisfaction client, l’après-vente et le Business Development.
Cette démarche intervient quatre ans après les convergences entre Renault et Nissan, membres fondateurs de l’Alliance, dans les domaines tels que l’ingénierie ou la fabrication & logistique. Elle suit l’annonce en septembre 2017 du plan moyen terme « Alliance 2022 », qui vise une augmentation des synergies annuelles au-delà des 10 milliards d’euros, contre 5 milliards en 2016, ainsi qu’une prévision de ventes annuelles cumulées à plus de 14 millions de véhicules, contre 10,6 millions en 2017.
Carlos Ghosn, Chairman et CEO de l’Alliance, précise : « Nous accélérons la convergence entre les entreprises membres de l’Alliance. L’Alliance renforcera la performance et la croissance de ses différentes entreprises tout en respectant l’autonomie et les stratégies distinctes du Groupe Renault, de Nissan Motor et Mitsubishi Motors. »
L’Alliance a nommé des directeurs de projet pour identifier de nouvelles opportunités de synergies et renforcer la convergence. Ils veilleront à optimiser les dépenses, à maximiser la mutualisation au sein des fonctions convergées, à partager les technologies et les ressources ainsi qu’à simplifier les processus de prise de décision pour booster la croissance des entreprises membres.
Les projets devraient conduire à la mise en place d’une nouvelle structure organisationnelle, qui sera finalisée à la suite des consultations conduites avec les représentants du personnel. Des recommandations détaillées seront présentées aux représentants du personnel et aux organismes décisionnaires du Groupe Renault, Nissan Motor  et Mitsubishi Motors. A l’issue de ce processus, la mise en œuvre du plan de convergence sera lancée le 1er avril 2018.
Au terme des projets, Mitsubishi Motors devrait rejoindre les organisations Achats, Business Development et Qualité & Satisfaction Totale Clients dès avril 2018 et participer progressivement aux fonctions d’Ingénierie, de Fabrication & Logistique et Après-vente dès 2019, avant de les rejoindre pleinement.
Des directeurs de projet ont été nommés dans les fonctions suivantes pour gérer la mise en œuvre de la convergence renforcée :
Ingénierie : Tsuyoshi Yamaguchi, Executive Vice President de l'Alliance, sera en charge du développement de la convergence de l’ingénierie de l’Alliance qui a permis, depuis quatre ans, le développement de technologies, de plateformes et de moteurs communs. L’Alliance va donc chercher une coopération plus large, s’étendant à toutes les activités de l’ingénierie et notamment le développement produit, sous la conduite d’un seul dirigeant chargé de veiller à la bonne exécution des plans à moyen terme de chacune des entreprises membres. Pour chaque segment produit, un seul directeur Alliance prendrait en charge le développement produit pour les entreprises membres.
Fabrication & Logistique : John Martin, Executive Vice President de l'Alliance, conduira le projet de convergence de l’Alliance en fabrication et logistique. Il aura pour mission de maximiser les synergies par l’amélioration de la distribution et de l’efficacité, l’utilisation optimale des ressources de l’Alliance et la gestion optimisée des investissements ainsi que des implantations industrielles des entreprises membres.
 Achats : Véronique Sarlat Depotte, Executive Vice President de l'Alliance, dirigera le projet de convergence des achats, qui porte essentiellement sur l’intégration de Mitsubishi Motors. S’appuyant sur 17 ans d’histoire, le projet vise au développement de synergies dans le domaine des achats et à l’optimisation de la R&D, de la fabrication, et d’autres fonctions. Il permettra d’augmenter les économies d’échelle pour les entreprises membres de l’Alliance et leurs fournisseurs, au niveau mondial.
 Qualité et Satisfaction Totale Clients : Christian Vandenhende, Executive Vice President de l'Alliance, conduira le projet de convergence Qualité et Satisfaction Totale Clients. Il développera une stratégie qualité commune et proposera des mesures pour l’harmonisation des processus d’assurance qualité dans tous les projets développés par l’ingénierie de l’Alliance. 
Après-vente : Kent O’Hara, Vice President de l'Alliance, il mènera le projet de convergence après-vente. Dans le cadre du plan Alliance 2022, les entreprises membres ont pour objectif l’augmentation des synergies et de la coopération dans les activités après-vente telles que les accessoires, les pièces de rechange, l’ingénierie, les achats et les services connectés. Parmi les domaines de convergence prévus : adoption de systèmes communs de gestion des données, mise en place des meilleures pratiques pour la gestion des relations clients, recherche d’économies d’échelle en logistique, stocks et approvisionnements des pièces de rechange.
 Business Development : Hadi Zablit, Vice President de l'Alliance, il se concentrera sur le développement d’activités et d’innovations de rupture  (dont la plateforme CMF-A) : partenariats avec des constructeurs automobiles ; développement d’Alliance Connected Mobility Services, de nouvelles technologies, de la synchronisation de la planification produits et technologie et d’Alliance Ventures. Il recherchera également d’autres opportunités de convergence autour de la gestion de l’information, du numérique et de l’expérience client.
 L’augmentation de la convergence dans ces domaines contribuera à l’atteinte des objectifs du plan Alliance 2022. Pendant la durée du plan, l’utilisation accrue des architectures véhicules partagées permettra aux entreprises membres de l’Alliance de produire neuf millions de véhicules sur quatre plateformes communes, contre deux millions de véhicules sur deux plateformes en 2016. Dans le même temps les motorisations partagées représenteront environ trois quart des ventes, contre un tiers en 2016.
 En plus de favoriser les mises en commun dans les domaines de la fabrication, la qualité et l’ingénierie, le plan Alliance 2022 renforcera la convergence dans les technologies et les services de mobilité.12 nouveaux modèles 100% électriques seront lancés d’ici 2022, sur la base de nouvelles plateformes communes de véhicules électriques et de composants partagés sur plusieurs segments. Pendant la durée du plan, les entreprises de l’Alliance lanceront 40 véhicules dotés de différents niveaux d’autonomie, allant jusqu’à l’autonomie complète, permettant à l’Alliance de proposer de nouveaux services de mobilité tels que le robo-taxi.
 Carlos Ghosn conclut ainsi : « Avec le plan Alliance 2022, trois entreprises, voire davantage, continueront leur croissance tout en agissant avec l’efficacité et la performance d’une seule. »

À PROPOS DE RENAULT-NISSAN-MITSUBISHI
Le Groupe Renault, Nissan Motor et Mitsubishi Motors forment la plus grande alliance automobile du monde. C’est le partenariat interculturel le plus ancien et le plus productif de l’industrie de l’automobile. Les ventes cumulées des trois partenaires ont dépassé les 10,6 millions de véhicules dans près de 200 pays en 2017. Les partenaires sont centrés sur la collaboration et l’optimisation des synergies afin d’accroître au maximum la compétitivité. Ils ont par ailleurs conclu des accords de collaboration stratégique avec d’autres constructeurs, dont Daimler (Allemagne) et Dongfeng (Chine). L’Alliance est en tête dans la fabrication de véhicules zéro émissions, et elle développe les technologies innovantes du véhicule autonome, connecté et abordable de demain.

Sur son compte Linkedin Carlos GHOSN précise sa stratégie :
"Pourquoi l'Alliance va durer" 
Part 1
Plus tôt cette semaine, nous avons annoncé les dernières initiatives visant à favoriser la convergence au sein de l'Alliance.
Cette étape importante souligne le fonctionnement de l'alliance du Groupe Renault, de Nissan Motor et de Mitsubishi Motors. Après 19 ans d'existence, l'Alliance raconte une histoire de croissance. Il raconte une histoire de travail à travers les cultures dans un monde globalisé. Il raconte une histoire d'innovation dans une industrie pleine de changements. Il raconte une histoire de partenariat dans un monde plein de fusions. Et c'est une histoire destinée à durer, que nous écrivons tous les jours.
Je vais partager quelques principes sur la façon dont nous travaillons ici dans une série de messages.
Une forte convergence va de pair avec une forte autonomisation
L'Alliance a renforcé et assaini chacune de ses sociétés membres tout en conservant et en développant leurs propres identités, marques, cultures et produits.
Comment avons-nous fait ce travail?
D'abord, nous faisons notre chemin en marchant.
L'Alliance a été construite pas à pas, faisant converger les fonctions au fil du temps à mesure que la maturité de notre partenariat le permettait. En 1999, lorsque l'Alliance s'est formée entre Renault et Nissan, nous avons commencé par la plus évidente: les achats. C'était la base de notre coopération pour résoudre les problèmes de coûts. En 2014, nous avons convergé vers l'ingénierie, la fabrication et la chaîne d'approvisionnement, ainsi que la gestion des ressources humaines et des talents.
Nous comprenons les cultures, les identités et les territoires des uns et des autres. Nous nous connaissons et avons construit une confiance mutuelle. La confiance est l'un des atouts majeurs de l'Alliance: notre partenariat repose sur une histoire de 20 ans de projets communs et d'initiatives gagnant-gagnant.
Deuxièmement, nous ne faisons que converger ce qui stimule considérablement la croissance et la performance de chaque entreprise.
L'Alliance concerne l'efficacité et la livraison. Nous sommes plus efficaces parce que nous achetons ensemble, nous planifions ensemble, nous construisons ensemble des briques et des plates-formes technologiques, nous recrutons des talents ensemble. Bientôt, nous allons maintenir les normes de qualité et conduire après-vente ensemble. Cela génère d'importantes économies d'échelle, des réductions de coûts et des revenus supplémentaires.
Au fur et à mesure que nous convergeons, nous éliminons la duplication entre les sociétés membres. Si une entreprise a une pièce ou une technologie, l'autre ne doit pas dupliquer le travail. Cela nous aidera car nous visons un doublement des synergies annuelles à plus de 10 milliards d'euros d'ici la fin de 2022.
Tout en recherchant l'efficacité dans toutes les entreprises membres, l'Alliance livre. Il offre de nouvelles technologies, de nouvelles opportunités commerciales, de nouvelles solutions. Ceci est particulièrement important car nous travaillons à façonner la voiture du futur: connectée, électrique, autonome et partagée. Je parlerai plus à ce sujet dans un post ultérieur.
Troisièmement, chaque entreprise est responsable de ses propres affaires.
Renault, Nissan et Mitsubishi restent distincts et autonomes, avec leurs propres conseils, actionnaires, revenus et identités. C'est à eux de tirer le meilleur parti de ce que l'Alliance peut apporter en termes d'échelle, de réduction des coûts et de revenus supplémentaires. C'est à eux de transformer les avantages de l'Alliance en un avantage concurrentiel sur le marché et de développer leur image de marque, leur design automobile et leur relation client. Chaque entreprise a sa propre stratégie.
Cette diversité est une force. Cela nous donne la capacité et la taille de concurrencer dans tous les segments, dans toutes les régions et à tous les prix.
Travailler à travers les entreprises nous oblige également à aller au-delà de l'évidence. C'est ainsi que l'Alliance est née. Nissan se débattait seul. Renault se débattait seul. Mitsubishi se débattait seul. Ce n'est que lorsque nous travaillons ensemble que nous pouvons atteindre un résultat plus stable, plus créatif et plus efficace.
L'Alliance raconte une histoire de devenir plus grande que la somme des parties. C'est ainsi que nous avons construit la plus grande alliance automobile au monde avec plus de 10,6 millions de véhicules vendus en 2017, et comment nous continuerons de grandir au rythme de la transformation de notre industrie.
Dans mon prochain article, je discuterai de la pertinence du modèle de l'Alliance pour faire face aux perturbations et adopter de nouvelles technologies.
 .../... à suivre

Enregistrer un commentaire