lundi 26 décembre 2016

2017 une mobilité électrique tous azimuths

Le LILIUM JET premier avion électrique à décollage vertical.

La société munichoise LILIUM Aviation procèdera aux essais du premier avion électrique à décollage vertical. Caractéristiques : Nombre de passagers 2 - Nombre de turbines électriques: 36 - Max. masse au décollage: 600kg - Charge utile: 200 kg - vitesse de croisière estimée 250-300 km / h - Autonomie estimée: 300 km  - Puissance: 320 kW / 435 ch.

Pneus larges, moteur pédalier électrique le TOMY FAT un VTT électrique qui permet de passer partout ( boue, neige, sable ...) 


Ce qui fait la spécificité du Fat Bike électrique, ce sont ses roues imposantes. Elles sont épaisses, présentant une largeur minimale de 44 millimètres, alors que les pneus font au moins 4 pouces. Certains modèles atteignent même les 4,8 pouces.
Pour pouvoir s’adapter à de telles roues, les dimensions des autres éléments du Fat Bike électrique sont également revues à la hausse. Les moyeux sont, en effet, nettement plus larges que sur les autres montures. Il en est de même pour les haubans. 
Pour assurer un bon freinage, le fat bike électrique Tomyfat est équipé de freins à disque hydraulique pour mieux doser le freinage.
En augmentant sa taille et son volume, le risque que ce VTT électrique puissant affiche un poids important est bien établi. Néanmoins, pour contourner cet inconvénient, les concepteurs ont eu l’idée de percer l’intérieur des jantes, ce qui allège considérablement l’ensemble. Ce choix permet, en plus, d’obtenir une déformation plus importante du pneu, ce qui augmente la surface de contact avec le sol.
Le moteur du Fat Bike électrique doit être à la fois performant et judicieusement géré. S’il délivre trop de puissance, le contrôle du vélo devient difficile. Si, au contraire, l’assistance est insuffisante, il devient encore plus compliqué d’avancer sur les portions délicates, comme les montées.
C'est pour cela que nous avons équipé le Tomyfat d'un moteur pédalier
Autonomie entre 90 et 180 km suivant le dénivelé et le niveau d'assistance utilisé. 


Energy Observer le tout premier navire hydrogène autour du monde.

Le premier bateau autonome en énergie et sans émission de gaz à effet de serre, propulsé aux énergies renouvelables et à l'hydrogène, grâce au couplage énergétique. 
6 ans, 50 pays et 101 escales, et des challenges pour tester, optimiser notre technologie mais aussi pour aller chercher, là où elles se trouvent, des solutions pour le développement durable.
Une Odyssée tout en images et en contenus multimédias innovants, incarnée par Victorien Erussard, coureur au large et officier polyvalent de marine marchande, et Jérôme Delafosse, explorateur et réalisateur de documentaires, ainsi qu’une équipe d’hommes et de femmes passionnés et engagés. 
Actuellement en chantier à Saint-Malo, ENERGY OBSERVER partira de Paris en 2017 pour ce tour du monde exceptionnel.



Enregistrer un commentaire