vendredi 17 juin 2016

Model X, deuxième étage de la fusée Tesla ( Le Monde 17 juin 2016)

Cliquer sur l'image pour accéder à l'article du Monde.
Depuis 2012, Tesla a commercialisé un peu plus de 100 000 voitures. C'est peu au regard des objectifs que se fixe la marque américaine, qui veut atteindre une production annuelle de 500 000 unités d'ici à 2018, mais cela aura été suffisant pour conférer une aura mondiale à ce constructeur de modèles électriques qui veut se poster à l'avant-garde du luxe automobile. Le Model S, jusqu'alors unique modèle de la gamme, est une berline ; à la firme californienne, il manquait un SUV, catégorie dont les ventes en Europe sont deux fois et demie plus importantes sur le segment. C'est chose faite avec le Model X, tout juste commercialisé aux Etats-Unis et dont les ventes débuteront en France le mois prochain.
Accélérations dantesques
Cette voiture – véritable arlésienne, présentée avec plus de deux années de retard – n'a pas renoncé à ce qui fait le sel de la marque. Un design en décalage, des accélérations spectaculaires, la possibilité d'enrichir à distance le contenu technologique du véhicule, tel un smartphone, et un tarif clairement élitiste (à partir de 90 600  euros, prime écologique de 6 300  euros déduite).
Le Model X n'a rien de tapageur. Alors que les autres SUV montrent les dents, tous chromes dehors, la nouvelle Tesla adopte un style épuré avec une élégante calandre pincée qui lui permet de gagner en aérodynamique. 
.../...

Enregistrer un commentaire