jeudi 14 avril 2016

La voiture électrique pour un sevrage en douceur des hydrocarbures.

Dans une note récente l'ADEME souligne que le véhicule électrique, outil clé de diversification énergétique du secteur des transports et de lutte contre le réchauffement climatique, présente un fort potentiel pour l’optimisation des réseaux électriques. 
"Les véhicules électriques peuvent contribuer à atténuer la dépendance des transports routiers à l’égard du pétrole importé, à réduire la facture énergétique du pays et les émissions de gaz à effet de serre lorsque l’électricité utilisée pour la recharge des batteries est faiblement carbonée », indique l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie.

Une enquête réalisée, par Alicia J. une étudiante en Gestion des Entreprises et Administrations, auprès de 68 électromobilistes "fréquentant" les réseaux sociaux  nous apporte quelques éclairages, relatifs compte tenu du faible échantillon, mais intéressants puisque à 87% satisfaits de leur véhicule il répond largement à leurs besoins quotidien, et le week-end. 





Actifs à 90%, habitant à 78% dans des villes de moins de 50.000 habitants,  ils considèrent à 66% que leur voiture électrique est leur véhicule principal.


Motivés à 82% par la protection de l'environnement, la suppression du budget essence (68%), ils sont 60% à croire en son avenir. 







































Enregistrer un commentaire