lundi 11 avril 2016

Et si on pouvait recharger sa voiture électrique sans se brancher sur une prise de tête ?

Les ingrédients :
  • -          une voiture électrique
  • -          un câble de raccordement
  • -          un adaptateur
  • -          une borne de recharge accélérée
  • -          un emplacement de stationnement réservé à la recharge non squatté par une fumante.
  • -          un badge RFID
  • -          un opérateur interopérable
  • et ... des acteurs ayant la volonté de résoudre les problèmes et de faire avancer les solutions.
Juillet 2015 : Ravi de pouvoir utiliser les toutes nouvelles bornes accélérées pour augmenter l’autonomie de mon VE, je découvre que mon badge n’autorise pas l’utilisation de la borne, la trappe permettant l’accès à la prise refuse de s’ouvrir. L’intervention de l’installateur débloque la situation, mais là, c’est la prise (T3) de mon câble qui ne s’emboite pas sur la prise (T2) de la borne.

Eté et automne 2015 : La volonté clairement affirmée du syndicat de l’énergie du Gers de faire appliquer l’interopérabilité et l’itinérance rend la totalité des bornes accessibles avec mon badge. Reste le problème de la compatibilité des prises. 

Hiver 2015-16 : La réalisation, la certification aux normes européennes et la validation par les différents constructeurs de VE retardent de trois mois la sortie de l’adaptateur.

Adaptateur
6 avril 2016 : Je reçois un exemplaire prototype de l’adaptateur que je m’empresse d’essayer.  
Malédiction! « l’attelage » prise et adaptateur est trop long, empêchant la fermeture de la porte de la borne et par conséquent interdisant la recharge.
Les échanges d’information avec le constructeur de l’adaptateur, le constructeur de la borne et le syndicat de l’énergie ne permettant pas de solutionner les problèmes, rendez-vous est pris pour ce lundi matin du 11 avril devant une borne auscitaine pour analyser la situation.

11 avril 2016 :  Après une heure d’expérimentations et configurations diverses nous découvrons que c’est la poignée de la prise côté câble qui est trop épaisse et entrave la fermeture de la porte. Une « cure d’amaigrissement » à la poignée libère le volume suffisant pour permettre une bonne connection et constater que la borne fonctionne, et l’adaptateur remplit parfaitement sa fonction.

C’est donc la poignée du câble trop épaisse qui appuyant sur le boitier de la borne empêche la bonne connection de l’adaptateur et, entravant la fermeture de la porte, bloque l’initialisation de la borne et rend impossible la charge.


Un essai de l’adaptateur avec un autre modèle de câble a parfaitement réussi et nous laisse espérer sa très prochaine commercialisation. Enfin ! 

Enregistrer un commentaire