jeudi 17 mars 2016

Quand le CORRI-DOOR devient goulot d'étranglement !



270 km en LEAF pour atteindre Figeac (Lot) lundi matin, retour mardi soir. ( voir article )

Avec les 150 km d'autonomie de ma LEAF, une recharge à AUCHAN-Montauban, une seconde à la nouvelle borne du réseau COORRI-DOOR sur l'A20 et je dois atteindre Figeac. 
Hélas la borne SODETREL est affichée comme accessible seulement avec leur badge, contrairement aux principes d'itinérance et d'interopérabilité pourtant évoqués dans leur documentation (photo ci-dessous).




Pourtant pour CORRI-DOOR, SODETREL est l'opérateur pour le compte du consortium ci-dessous.

Chargé de déployer 200 bornes de recharge rapide ( financées à 50 % par l’Union européenne )  exclusivement sur les autoroutes et à ce jour seulement accessibles avec le Pass Sodetrel moyennant :
  • ·        20 € de coûts de fabrication.
  • ·    + un abonnement mensuel variable conclu jusqu’à fin 2017
  • ·    + un achat de la charge facturé par heure, toute heure commencée étant due. Les tarifs pouvant être modifiés dans un délai de 30 jours.
  • ·    + le conducteur doit fournir son câble (sauf pour les recharges rapides)
  • ·    + le péage autoroutier pour accéder à la station si on n’emprunte pas l’autoroute.  
Toujours pas d'accès pour les autres badges Renault et Nissan, ni de pass préchargé en station ! 
Ces pratiques sont très contestables et contreproductives car si l'électromobilité doit se développer se sera grâce aux électromobilistes qui investiront dans l'achat et l'utilisation du V.E. mais pour celà il ne faut pas qu'il aient le sentiment d'être pris pour des gogos de consommateurs juste bon à payer !

C'est pouquoi nous saisissons le Président de l’Association Française pour l’Itinérance de la Recharge Électrique des Véhicules pour qu'il intervienne rapidement afin de faire cesser ces dérives. 


Enregistrer un commentaire