mardi 1 mars 2016

La Rasa de Riversimple, une petite deux places électrique à pile à combustible H².

Le concept de développement durable de la RASA ( Tabula rasa = Table rase en latin ) , imaginé par la société galloise RIVERSIMPLE, est parti d'une pile à combustible d'hydrogène, associée à différents éléments conçus ou retenus pour leurs simplicité, efficacité, légèreté, puissance, accessibilité, sécurité et durabilité.  Cette première voiture est une deux places «électrique» alimentée par une pile à combustible à hydrogène de 8,5 kW. Le prototype a atteint plus de 100 km/h et a pu s'immisser proprement au travers du trafic de Londres, aussi bien qu'emprunter les routes de campagne du Powys au coeur du Pays de Galle.

Le châssis est une monocoque en fibre de carbone fabriqué à partir de très légers mais extrêmement rigides composites en fibre de carbone; il représente à peine 40 des 580 kg de la voiture. Elle est animée par 4 moteurs-roues qui au freinage récupèrent 50% de l'énergie pour le compte des super-condensateurs pour la restituer lors des accélération. 

COMMENT ÇA MARCHE?

L'hydrogène passe à travers une membrane échangeuse de protons dans la pile à combustible où il se combine avec l'oxygène pour former de l'électricité et l'eauL'électricité circule alors vers les moteurs de chaque roue. Ces moteurs sont petits, légers et constituent une voiture à 4 roues motrices.

Lorsque on actionne les freins de la voiture, l'énergie cinétique, qui est normalement perdue sous forme de chaleur, est récupérée sous forme d'électricité. Lorsque la voiture ralentit, le flux de cette électricité est dirigé dans un groupe de super-condensateurs à l'avant de la voiture. Contrairement à une batterie, ces super-condensateurs peuvent prendre une charge énorme très rapidement, mais ils ne peuvent pas stocker beaucoup d'énergie. L'énergie qu'ils prennent est renvoyé aux moteurs encore et fournit l'énergie pour accélérer. L'énergie de la voiture est en quelque sorte mise en réseau autour de la voiture et peut circuler dans une direction quelconque. Un plein d'hydrogène lui donnerait une autonomie de 450 à 500 km. 
Le prototype de production est conçu par Chris Reitz, ancien chef de la conception pour la Fiat 500, et son équipe dans leur atelier de Barcelone. Avec un financement supplémentaire, 20 voitures seront prêtes pour le test bêta avec des clients plus tard cette année pour une arrivée sur ​​le marché prévue en 2018.

Enregistrer un commentaire