mardi 6 septembre 2016

Le Tour Poitou-Charentes Véhicules Électriques s'élargit à la nouvelle région et devient le Nouvelle-Aquitaine Électrique Tour

 Une nouvelle Région et une nouvelle phase pour le véhicule électrique

Après 4 éditions, le Tour Poitou-Charentes Véhicules Electriques s’élargit aux dimensions de la Région Nouvelle-Aquitaine. Pour cette édition 2016, le Tour change d’appellation et propose de relier les 3 anciennes capitales régionales pour bien affirmer la nouvelle identité de notre région et créer un lien entre les acteurs économiques de celle-ci.
Le parcours propose donc un circuit touristique par de petites routes entre Poitiers, Limoges et Bordeaux en passant par Périgueux, Marmande et Langon. La taille de la Région nous conduit à être ambitieux avec un challenge d’un peu plus de 200 km par jour avec 35 voitures à déplacer (et à recharger). Ce challenge correspond néanmoins à l’évolution des véhicules électriques qui gagnent en autonomie.
Des villages exposition et essais de véhicules électriques seront organisés sur les lieux d’étape à Poitiers, Limoges, Périgueux et Marmande.
Ce Tour est principalement destiné aux entreprises et collectivités ainsi qu’aux marques automobiles. Il est ouvert en priorité aux véhicules 100% électriques acceptant la recharge rapide et sur invitation à quelques véhicules hybrides rechargeables.

Le Tour et l’évolution du véhicule électrique

La 1ère édition du Tour Poitou-Charentes en 2012 marquait le début de l’ère moderne du véhicule électrique avec une offre encore peu importante et à l’autonomie en moyenne limitée (90 à 140 km). Cette année-là, nous n’avions utilisé aucune borne de recharge installée sur le bord des routes.
Cette 5e édition se situe à une période charnière avec déjà une nette évolution de l’offre, plus variée et commençant à proposer des autonomies plus importantes (au moins 200 km en situation réelle pour une Nissan Leaf ou une BMW i3 et davantage pour les Tesla). Et nous allons pour la 1ère fois sur le Tour utiliser de manière relativement importante des bornes de recharge le long du parcours.
Cette édition annonce les prémices d’une 2e phase du marché du véhicule électrique avec dès 2017/18 des autonomies de 300 km réels, de nouveaux constructeurs annoncés pour 2018/19, un nouveau bond en terme d’autonomie probablement vers 2020/22 et dans le même temps le développement des réseaux de bornes de recharge rapide (44 kW - 30 minutes pour recharger à 80%) et bientôt ultra-rapide (on nous annonce dans un premier temps jusqu’à 150 kW en mode Chademo et Combo en sachant que les bornes Tesla délivrent déjà 130 kW).
Le véhicule électrique du Tour 2016 n’est plus tout à fait celui du 1er Tour 2012 et celui de la 11e édition… en 2022 sera encore différent. Et la vitesse de recharge ne sera plus la même non plus.
Chez TVE, nous sommes persuadés qu’il est possible que le véhicule électrique remplace totalement le véhicule thermique à l’échéance de 12 ans environ…si nous en avons la volonté. La France est plutôt en tête en Europe.
Nous lançons l’objectif que notre région soit exemplaire et que nous soyons les premiers à basculer dans le toutélectrique.

Les bornes de recharge en Nouvelle-Aquitaine

Dans le cadre du programme de l’ADEME, les syndicats d’électricité se sont positionnés pour implanter les infrastructures de recharge. En Poitou-Charentes, les Deux-Sèvres (Séolis) avaient montré la voie suivis par la Vienne (Syndicat Énergies Vienne). Sur ces deux départements, les programmes sont bien avancés. En Aquitaine, les syndicats des 5 départements se sont associés et commencent leur implantation de bornes au cours de cette année 2016. Le Tour va ainsi “inaugurer” de nombreuses bornes.
Par ailleurs, Nissan a implanté un réseau de bornes de recharge rapide (30 minutes pour récupérer 80% de l’autonomie) au sein de ses concessions ou avec l’aide de partenaires (Auchan et Ikea notamment).
Et Sodetrel (groupe EDF) a mis en place Corri-Door, un réseau de bornes de recharge rapide multi-standards principalement sur les autoroutes ou à proximité.
Certaines villes ou agglomérations ont également mis en place des programmes spécifiques.
À travers ces initiatives et les bornes présentées sur les villages-étapes, nous souhaitons faire un focus sur les bornes de recharge rapide et multi-standards qui permettent de recharger rapidement l’ensemble des véhicules du marché (sauf véhicules non adaptés).
À l’occasion du Tour, nous présenterons aussi des solutions pour l’itinérance électrique :
• la carte de mobilité Kiwhi Pass qui permet d’accéder à de nombreuses bornes de recharge partout en
France et en particulier à des bornes de recharge rapide,
• le service d’interopérabilité Gireve qui permettra bientôt de se connecter à l’ensemble des bornes françaises avec une seule carte d’accès par utilisateur.

Les acteurs régionaux de l’électromobilité

Le Tour a aussi pour vocation de mettre en lumière les initiatives économiques régionales dans ce secteur.
La Région compte plusieurs fabricants de bornes de recharge : Lafon, EV-Tronic, Legrand, Schneider Electric et Astragam.
Nous mettrons aussi en valeur le projet Ampool qui comprend à la fois un véhicule électrique et des services de mobilité.





















___________________________________________________________________________


Le VE je le veux sera présent sur le NOUVELLE AQUITAINE ELECTRIQUE TOUR au volant d'une KIA EV SOUL aimablement mise à disposition par la concession ESPACE DES NATIONS de POITIERS.
Notre participation est également soutenue par freshmile, l'opérateur de recharge pour véhicules électriques.





Enregistrer un commentaire