mardi 7 février 2017

Prévention de la pollution : choisir le 100% électrique !

La parution dans "Les Echos" de deux intéressants articles concernant la lutte  contre la pollution athmosphérique par les moteurs thermiques, les dispositifs de dépollution et les "combines" qu'ils alimentent sont l'occasion de rappeler que le meilleur moyen de lutter contre la pollution est de la prévenir en encourageant le passage au 100 % électrique. 
👇
"...Alors que les constructeurs d’automobiles n’en finissent pas de subir les secousses du « dieselgate » - facture de plus de 25 milliards d’euros pour Volkswagen, enquêtes en cours chez Fiat-Chrysler notamment -, les équipementiers européens, eux, se frottent les mains. Dès septembre 2017, ils vont profiter d’un net durcissement des réglementations antipollution, avec l’arrivée de la norme Euro-6.2, qui va limiter davantage les émissions d’oxydes d’azote (NOx) et consacrer l’arrivée de nouveaux tests d’homologation, plus réalistes (RDE). Cette mesure aura pour effet de généraliser progressivement sur les nouveaux véhicules la technologie de dépollution SCR, qui requiert un catalyseur, un calculateur et un produit ad hoc, option déjà adoptée par certains constructeurs, dont le Groupe PSA..." 👆



Cliquer sur l'image pour accéder à l'article. 

Les contributions de ces articles nous amènent à nous interroger en effet sur le fonctionnement thermique des véhicules hybrides à hydrocarbures et leur part dans cette pollution. 
Alors qu'ils sont présentés comme moins polluants - lorsqu'ils fonctionnent  en mode électrique c'est à dire en dessous de 50 km/h et sur des distances bien souvent inférieures à quelques dizaines de kilomètres - il serait judicieux d'évaluer la pollution générée en mode thermique dans des conditions normales d'utilisation. 
Evidemment on nous objectera, avec pertinence, que le coût des VE est prohibitif pour les petits budgets qui n'ont pas d'autres choix que d'utiliser des véhicules d'occasion bien souvent en fin de vie et forcément plus polluants. C'est pour cette raison que nous proposons de booster le marché du VE d'occasion en lui appliquant la prime à la conversion.

Voir également notre précédent article et signer et faire signer la pétition en cours

Jean-Claude LE MAIRE 
Enregistrer un commentaire