mercredi 15 février 2017

Ordan(32) - Camboulit (46) 200 km en Leaf avec une batterie 30 kWh et une borne de recharge rapide, le confort !

A l'invitation d'Albert Marty, le leafer lotois venu participer à la découverte du Savès inaugurant le slow-tourisme gersois, j'ai animé un atelier débat à Cajarc (46) sur le thème de l'utilisation de la voiture électrique en milieu rural. Nouvelle occasion de comparer, sur le même trajet effectué il y a un an, la Leaf 24kWh et la version 30 kWh. 

Les 6 kWh supplémentaires qui changent tout:

Pour cette nouvelle virée en terre lotoise je bénéficiais du prêt d'une Leaf 30kWh mise à ma disposition pour le week-end par la sympathique dream team de Nissan à Auch, Olivier et Julien. 
L'autonomie de 200 km que j'avais eu le plaisir de découvrir lors du 1er France Electric Tour me permet d'envisager sereinement les 204 km à parcourir, dont une bonne partie à travers le causse, pour rejoindre Camboulit dans la banlieue de Figeac. Pas besoin, comme avec la Leaf 24 kWh, de passer par Cahors où Christian Le Gaillard (Nissan Cahors) m'avait permis de changer de monture pour terminer l'étape. 


Ces 6 kWh supplémentaires apportent une confortable autonomie qui permet de rayonner très facilement au niveau de la région dès lors que de plus en plus de bornes de recharge rapide sont accessibles; dans ce cas c'est celle d'AUCHAN à Montauban qui me permettra de compléter ma batterie à 80 % par une charge d'un quart d'heure. 

Un nécessaire maillage de bornes de recharge rapide tous les 50 km. 

La mobilité électrique, compte tenu de l'augmentation de capacité des batteries et du nombre de voitures en circulation,  suppose que les conducteurs aient à leur disposition, sur les grands axes qui quadrillent notre pays, des bornes de recharge rapide tous les 50 km afin de "biberonner" durant un quart d'heure les compléments de recharges nécessaires au trajet à effectuer. Un tel maillage permet en effet d'éviter les files d'attente puisque chacun pourra choisir entre plusieurs bornes disponibles sur son parcours; il autorise une tarification adéquate incitant à des recharges courtes dès lors que l'électromobiliste à la certitude d'avoir d'autres possibilités de compléments de recharge devant lui. 
Sans un tel maillage tout les 50 km la facturation serait vite prohibitive puisqu'elle découlerait d'une nécessité de "remplir" le plus possible la batterie par insuffisance de points de charge, et y provoquera immanquablement ces files d'attente que voudraient éviter les opérateurs. 
Le Directeur de la Fédération Départementale d'Energies du Lot, Jean-Clair Fayolle a perçu tout l'intérêt pour un département touristique d'offrir un bon maillage du département en bornes rapides en en implantant 39 sur son territoire.   

La recharge sur borne rapide ralentit à partir de 80 % de la batterie

Arrivée à Auchan Montauban avec 50 % de batterie pour 106 km soit une consommation de 14,6kWh au 100 km qui me permettraient de terminer mon parcours de 202 km d'une traite .
Par précaution et confort, en 15 mn sur la borne DBT je récupère 30 % de charge, 10% par 5 mn sous 391 Volts et 106 Ampères. 
Par contre une fois atteint les 80% de la batterie, comme le montrent les photos ci-dessous, l'intensité du courant diminue fortement, passant de 106 A à 70 % à 44 A pour 90 %, ralentissant progressivement la vitesse de charge.

































La LEAF se faufile délicieusement  à travers les 100 km de causse lotois 

Le trajet Ordan-Camboulit : 202 km

Les dénivellés du parcours.
Fiche technique prévisionnelle du voyage sur Green Race, conso 14 kWh/100km

Les magnifiques routes du causse lotois se prêtent parfaitement au VE.

Arrivée chez Marie et Albert nos charmants hôtes du WE.

Jean-Claude LE MAIRE
Enregistrer un commentaire