mardi 13 février 2018

Découverte de la Leaf 2.zero ( 2 ) ... et de certaines bornes rapides landaises

Par ce bel après-midi de février, cap sur les Landes et le petit village de Labrit visiter de la famille. Un trajet d'une centaine de kilomètres qui va me permettre de poursuivre la découverte de ma nouvelle Leaf; confirmation que la e-pedal est vraiment très agréable et confortable à utiliser, le frein moteur étant immédiatement disponible dès le démarrage de la voiture même avec une batterie chargée à 100%, contrairement aux versions précédentes qui exigeaient que la batterie puisse accepter la régénération de nouveaux watts.
Gageons que cette nouvelle possibilité sera fort appréciée des leafers qui, comme moi,  pour partir de chez eux avec une charge complète, ont de la descente
A quelques rares occasions, et par réflexe, il m'est arrivé de recourir à la pédale de frein et cela m'a paru bien moins efficace que la e-pedal. 
Sur quelques lignes droites de la route à grand gabarit Airbus,  dont le marquage au sol est correct, j'essaie l'autopilot, c'est bluffant ! Je le testerai  mieux prochainement sur la route à 4 voies. 
Les sièges et le volant chauffants apportent vraiment un confort supplémentaire moins énergivore que la climatisation. 
Une petite heure et demi de trajet et nous voici chez les landais, 107 km parcourus et 52% de la batterie utilisés pour une consommation moyenne de 15,8 kWh / 100 kM. 
Compte tenu du profil du parcours, de la température fraîche je retrouve la consommation calculée dans mes estimations d'autonomie.👈  

Il est impératif que le réseau de bornes de recharge accompagne la montée en charge de la mobilité électrique , sous peine d'entraver le développement du VE ! 

Devant faire une autre visite familiale et un détour durant le trajet de retour il me faudra donc m'arrêter sur une des nouvelles bornes de recharge rapide qui viennent enfin de fleurir dans le département des Landes, qui comme la Californie pourrait être le paradis de la voiture électrique . 
Par chance il y en a une sur mon parcours à Saint-Justin sur laquelle je compte recharger quelques kWh au retour. 

C'était trop beau ! Arrivé sur la borne de Saint Justin je découvre qu'elle est toujours en panne alors que c'était signalé sur Chargemap depuis plus de 15 jours. J'appelle le service de MobiVE qui me confirme qu'elle est bien en panne et que cela a été signalé. Il m'indique une autre borne proche mais elle est simplement accélérée. Il me reste 35 % de la batterie c'est là que j'apprécie le choix fait de la 40 kWh, beaucoup moins de stress, et je décide donc d'aller sur Mont de Marsan où Chargemap affiche 4 bornes. La nuit est tombée je trouve la borne de Saint Avit. Je n'arrive pas à la lancer avec mon badge MobiVE ? Heureusement le Pass Chargemap fonctionne et lance la charge. Arrivé à 35 % elle refuse d'aller plus loin ? Toutefois, après une petite charhe d'un quart d'heure sur la 22 kWh de Nogaro,  j'ai assez de jus pour arriver chez nos hôtes avec 2 bonnes heures de retard ! 
Pour terminer en repartant aux petites heures de la nuit avec une température de 2° je m'arrête sur la 22 kWh de Vic Fezensac où je recharge 10 % pour terminer "tranquillement" la boucle. Au total 261,5 km parcourus avec 51 kWh en 6h30  dont 3h30 de conduite et malheureusement 3h de recherche de recharge !!!

Comme j'avais eu l'occasion de le souligner lors d'une interview pour KiWhi News 
"L’itinérance de la recharge constitue encore à ce jour un frein important au développement de la mobilité électrique. Trop d’acteurs n’ont pas encore compris la nécessité de l’interopérabilité et par là même entravent la fluidité et la souplesse nécessaire pour atteindre une itinérance « confortable ». La disparité des tarifications et la maintenance des installations mériteraient elles aussi une sévère remise en question en vue d’harmonisation."
Jean-Claude LE MAIRE






Enregistrer un commentaire