jeudi 27 juillet 2017

Val d'Isère un salon pas Top pour des VE pourtant motivés...

Ce voyage ponctué par les Super chargeurs Tesla (Narbonne,
Nimes, Valence, Grenoble) nous a permis de confirmer l'avan-
ce prise par le génial constructeur californien dans la mobilité
électrique.
Du 13 au 16 juillet, Val d'Isère accueillait la 3ème édition du Salon du Véhicule électrique et de l'hybride, qui a remplacé le salon du 4x4.  Il en a fallu de la bonne volonté et de la persévérance aux électromobilistes pour rallier la station savoyarde perchée à 1850 m d'altitude et à 150 km de la dernière borne de recharge rapide, en banlieue de Grenoble ! 
Convaincus par le professionnalisme de Jean-Luc Coupez ( Blue2bGreen ), séduits par la conviviale invitation de Stephane Semeria animateur du  VEGA Gex  (Voitures 100% Electriques du pays de Gex et Alentours ), rassurés par la séduisante offre de covoiturage en TESLA de notre ami Richard, 800 km et 12 heures plus tard nous voici à destination. 

Un salon enfumé par la communication agressive des hybrides !

Ce qui saute aux yeux dès l'entrée dans l'enceinte c'est la place consacrée, par les constructeurs, aux véhicules hybrides aux capots moteurs démesurément rutilants . 
Ces engins, au fonctionnement furtivement électrique, n'en finissent pas d'étaler leur suffisance pour séduire le chaland friand de belle voiture ayant assez (?) d'autonomie.

L’image contient peut-être : plein airIl est vrai que la place avait été volontairement abandonnée par les deux premiers constructeurs mondiaux de VE: 
TESLA, en cours de réorganisation au plan européen et  NISSAN mobilisé par la sortie prochaine de sa future LEAF.  Notons toutefois que grâce à Alexandra et Fabien Lagier de Solution VE com, assités par Richard et Laurent,  de nombreux futurs acheteurs potentiels ont pu découvrir les impressionnantes  capacités des TESLA en haute montagne. 

Deux Zoé équipées du EP Tender de JB Segard  avaient  rallié le salon sans encombre, mais au prix de beaucoup moins d'efforts que la volée de cyclotouriste photovoltaïques qui s'étaient donné rendez-vous dans la "Mecque du ski".   



Le photovoltaïque cet ami qui nous "VE" du bien ...

Outre l' énergie d'appoint fournie aux étonnantes bicyclettes le photovoltaïque était bien présent.

 CIMES Energies présentait ses solutions de production et stockage d'énergie solaire via des "carports" ou ombrières solaires premettant d'alimenter directement ou par le biais d'une batterie de stockage les VE.


Plus expérimentale mais non moins prometteuse la coopération autour du projet EM Solaire  de véhicule du futur que nous rapidement présenté Lionel Serra (Institut National de l'Energie Solaire) et Philippe Gache (Technopolys) :

PROJET CRUISER 2018

Le plus gros projet d’EM-project est sans nul doute celui de la fabrication d’un véhicule électro-solaire de type « cruiser » : une voiture fonctionnelle, motorisée exclusivement à l’énergie solaire et pouvant accueillir jusqu’à 4 personnes. Le concept a déjà été éprouvé et ce même sur de grandes distances, comme par exemple lors du « World Solar Challenge », course de plus de 3000 km qui traverse l’Australie du Nord au Sud. En plus d’être un moyen de locomotion pratique, le cruiser est une source d’énergie électrique utilisable directement pour les besoins domestiques.

Au rayon des 2 roues ...

Le stand de "La Guêpe Mobile" a connu un vif succès par la présentation de ses drôles de machines roulantes d'un autre âge électrifiées par la technologie d'aujourd'hui. On pouvait ainsi y découvrir des gyropodes au carénage de scooter, des motocyclettes ni pétaradantes ni fumantes mais au look tout aussi plaisant.  
Intérêt manifeste également pour les motos et scooters électriques proposés par CITY BIKE.

Que se soit en VTT électrique, vélo électrique ou vélo à assistance électrique il était amusant de voir le plaisir manifeste que de nombreux et parfois téméraires visiteurs ont pris à se jouer de l'altitude et de la pente des rues de Val d'Isère et voire même du col de l'Iseran. 


La 1ère rencontre des représentants d'associations militantes de la cause électromobile.

ACOZE, ACTIVE, ACMB, AUBEAVEP, ECS, Electromobiles 24, LAME 66, Leaf France Café, Le VE je le veuxVEGA, présents à l'invitation de Jean-Luc Coupez, ont pu échanger et partager leurs expériences, esquisser leurs projets dans une ambiance très conviviale.  
Des convergences se dégagent entre tous ces acteurs qui auront la volonté d'essayer de se coordonner pour assurer une représentation et témoigner dans un débat public souvent caricaturé par les médias. 
" Entre les technocrates qui veulent cantonner la mobilité électrique au seul usage urbain, les "zantinucléaires"  qui ne veulent pas croire aux apports du VE dans le recours au photovoltaïque et aux énergies renouvelables, les "zincrédules" qui ne croient pas à la fin du moteur thermique, il y a du pain sur la planche " concluait un de mes interlocuteurs.

Tout à fait d'accord pour le sortir du pétrin mais pas pour nous laisser rouler dans la farine !

En tout cas Le VE je le veux sera au côté de tous ceux qui souhaitent faire avancer rapidement la mobilité décarbonée. 


Enregistrer un commentaire