mardi 8 septembre 2015

WEEZ d' EON MOTORS : la mobilité électrique abordable notamment pour les jeunes.

Pour que l’innovation technologique et la mobilité électrique soient enfin abordables !

Crise économique, pollution, recherche de moyen alternatif et sécurisé de déplacement impactent le rapport à la voiture thermique. Dans ce contexte les modes de déplacement évoluent et la mobilité 
électrique s’affirme comme mode de transport alternatif au véhicule thermique. Eon Motors a conçu et développé weez, 1er véhicule électrique léger sans permis (VEL) 3 places, dédié aux déplacements de proximité urbains et périurbains à partir de 9.990 € TTC (batteries incluses).

Véhicule conçu pour les déplacements de proximité, ciblant plus particulièrement les jeunes actifs urbains dès 14 ans détenteurs du permis AM option quadricycle léger (1), weez incarne la modernité dans l’univers de la mobilité électrique. En rupture totale avec les voitures électriques actuelles avec son design « fun » et customisable, weez bénéficie d’une électronique de contrôle très performante qui lui permet des coûts d’usage et d’entretien très bas ( 5kWh/100km et 0,70€ /100km voir fiche technique).

Premier véhicule électrique de sa catégorie, weez est dotée de 4 moteurs roues.

Le véhicule dispose d’une habitabilité exceptionnelle, d’un véritable coffre comparable à celui d’une petite citadine et d’outils connectés de série disponibles sur un écran 7 pouces intégré dans le tableau de bord.

A l’origine d’Eon Motors, il y a la conviction qu’il est possible d’aborder différemment l’innovation en matière de conception de véhicules électriques 

C’est en décembre 2009 qu’est créée Eon Motors et que naît weez autour d’une chaîne de traction et de contrôle moteur développée et mise au point en interne.
A l’époque Eon Motors est convaincue d’une part que la mobilité électrique finirait par s’imposer comme une alternative aux modes de déplacements traditionnels et qu’à performance équivalente, un véhicule électrique ne devrait pas coûter plus cher que son équivalent thermique s’il voulait trouver son public.

De l’idée initiale au Mondial de l’Automobile 2014

Entre 2010 et 2011, un premier prototype weez prend forme, de la conception du châssis et de l’électronique de contrôle au développement d’une carrosserie ultra légère, rigide et autoportante. En mars 2011, Eon Motors présente son premier Concept Car weez dans le pavillon vert du Salon de Genève. Le second semestre 2011 est consacré aux dernières finalisations, et notamment à l’électronique de contrôle pour lequel Eon Motors obtient le soutien de BPI sous la forme d’une Aide aux études de Faisabilité Innovation pour le contrôle actif des moteurs‐roues de son véhicule électrique.
Le développement d’amortisseurs spécifiques en partenariat avec la société tunisienne SIA a constitué au printemps 2012 la dernière étape de développement de weez, homologuée à l’été, et prête à faire son entrée sur la scène du Mondial de l’Automobile 2012.
Le Mondial 2012, avec plus de 8000 visiteurs sur le stand Eon Motors et 400 tests roulants réalisés sur la piste du centre d’essai de la porte de Versailles permettent à l’équipe de conforter ses convictions.
C’est en juin 2013 à Gréoux les bains, qu’Eon Motors présente une nouvelle version de weez dotée d’une nouvelle carrosserie monobloc en composite et d’une version nouvelle de son électronique embarquée et de pilotage.
En octobre 2013, Eon Motors rejoint le consortium EMPATHY (Laboratoires de recherches ETA Automotive et Labor (Italie), AALTO University (Finlande) et des PME Melegari (Italie) et Electricar (Malte) au sein duquel, dans le cadre du 7ème programme Européen de recherches, la société participe à l’élaboration et à la mise au banc d’un moteur roue européen de 5kW de nouvelle génération. Ce projet subventionné par la commission européenne doit trouver son aboutissement au 4ème trimestre 2015.

En novembre 2013, Eon Motors Group, transformée en société anonyme à conseil d’administration présidée par Denis MERGIN, est introduite à la cotation directe sur le marché libre de NYSE Euronext Paris. L’opération rencontre un beau succès puisque la demande est trois fois plus forte que l’offre proposée. Début 2014, Eon Motors décide de développer une toute nouvelle carrosserie et d’en confier le design à un grand nom de la profession, Alain GRANDJEAN (L2 Concept) et la réalisation des moules à 2L Solutions. Débute alors pour l’équipe et ses partenaires un nouveau challenge pour se préparer pour le Mondial 2014.

Eon Motors prend, en février 2014, possession de ses nouveaux locaux situés au sein de l’Ecoparc de Malijai dans les Alpes de Haute Provence, où sont désormais assemblés les nouveaux véhicules weez destinés aux marchés français et européens.
En Juin 2014, Eon Motors Group annonce une levée de fonds d’1 million d’euros réalisée auprès d’investisseurs privés. L’opération est totalement réalisée le 29 août permettant ainsi à Eon Motors de
disposer des moyens nécessaires à la réussite de son Mondial 2014 et au lancement commercial de Weez.
En octobre 2014, weez et Eon Motors participe à leur second Mondial de l’Automobile à Paris. En décembre 2014, Eon Motors livre son premier véhicule à EDF Hydraulique pour son site de Sisteron dans les Alpes de Haute Provence.
Depuis le début 2015, weez accumule avec succès les kilomètres parcourus en Provence, pendant que les équipes techniques mettent la touche finale à l’assemblage des premiers véhicules de série.

weez, le pari de l’innovation au meilleur prix

Weez est homologuée pour le marché Européen en catégorie L6e (quadricycle léger) le 2 août 2012. 
Technologies 100% propriétaires : châssis en nid d’abeille, carrosserie autoportante en composite et électronique embarquée et de pilotage Eon Motors.

1er véhicule 3 places de sa catégorie (conducteur + 2 passagers) grâce à son habitabilité accrue permise par ses 4 moteurs roues et à son poids contenu. Position de conduite centrale, accès aux marchés mondiaux sans adaptation de conduite gauche/droite. 2 sièges passagers en quinconce procurant aux passagers un grand confort d'assise au niveau des jambes.
Seule 4 roues motrices de sa catégorie, ce qui lui permet de dégager des sensations et un plaisir de conduite inégalés grâce au couple que lui procurent ses 4 moteurs roues.
Unique véhicule électrique léger à disposer d’un volume de coffre équivalent à celui d’une citadine, équipé de série d’un écran 7 pouces tactile permettant l’affichage et l’accès aux différents équipements de bord via son application Weeboard et son interface de maintenance Weefix pour le professionnel chargé de l’entretien.
Une carrosserie ultralégère, rigide et autoportante, en composite.
Une électronique de contrôle gérant l’intégralité des fonctionnalités du véhicule en lieu et place de la plupart des fonctionnalités physiques habituelles (freinage, direction assistée, conduite, etc.).
7 versions2, dont 5 disponibles dès la commercialisation, à partir de 9.990 € TTC en version Delivery (pack batteries 3kWh et chargeur 1000 W inclus).
Cliquer sur l'image pour accéder àla fiche technique et tarifs.
De nombreuses options pour accroître l’autonomie (pack batteries étendu de 5,5 kWh/100km d’autonomie), diminuer le temps de rechargement et faciliter la recharge (chargeur embarqué 2000 W), le confort et la personnalisation seront proposées avec weez.
Des innovations brevetées
􀁸 Equalizer : système de gestion de la batterie (BMS propriétaire) et d’autres en cours de développement seront également disponibles en option ultérieurement,
􀁸 Climseat : climatisation basse consommation par le siège du conducteur ...


________________________________________________
1- Depuis le 19 janvier 2013, le permis AM fait son entrée, au sein de tous les pays membres de l’Union Européenne. En France, le permis AM équivaut au BSR, au sens de la directive européenne 2006/126/CE, et n’entre pas dans le régime du permis à points.
La législation définie la Voiture Sans Permis (VSP) ou le Véhicule Electrique Léger (VEL) comme un quadricycle léger dont la masse à vide est limitée par la réglementation à 350 kg, équipé d’un moteur de 4 kW (5,6 chevaux) et dont la vitesse est inférieure à 45km/h. Ils sont assimilés l’un comme l’autre à la catégorie des cyclomoteurs et peuvent être conduits avec le permis AM option quadricycle léger ou sans permis selon l’âge du conducteur.
Pour les personnes nées après le 1er janvier 1988 : la détention d'un permis de conduire avec la catégorie AM est obligatoire (A l’exception, des personnes titulaires, soit du permis de conduire, du brevet de sécurité routière, soit d'un titre reconnu équivalent délivré par un État de l'Union européenne ou de l'Espace économique européen).
Pour les personnes nées avant le 1er janvier 1988 : elles peuvent conduire un quadricycle léger sans formalité particulière qu'elles soient ou non titulaires du permis de conduire.
Enregistrer un commentaire