dimanche 19 octobre 2014

La voiture électrique: une utopie de 115 ans qui se concrétise enfin, mais une mobilisation à poursuivre.

Elolab concept car de Renault
Invité par l'équipe de Nissan électrique, j'ai eu le plaisir de découvrir le Salon de l'auto. Il est des endroits magiques comme celui-là où l'Histoire de l'aventure humaine nous fait un clin d’œil. A quelques stands d'intervalle je peux contempler Eolab le dernier concept car de Renault équipé d'un moteur électrique lui assurant une consommation à moins d'un litre et l'ancêtre des VE "La jamais contente" première voiture électrique qui a décroché, avec 105 km/h le record du monde de vitesse en 1899 







C'était l'occasion de rencontrer de visu d'autres "électromobilistes" convaincus qu'au terme de 115 années de vicissitudes le VE entre, enfin et de façon irréversible, dans le monde de l'automobile de monsieur et/ou madame "Toutlemonde". 
Réponse d'Automobile propre.

Nous n'avons pas bien sur manqué d'échanger autour du caricatural reportage à charge diffusé par France 5 : La voiture électrique pas si écolo et profité de la rencontre avec Yoann Nussbaumer pour le complimenter au sujet de l'excellente réponse publiée dans Automobile Propre , ainsi que pour la nouvelle version de Charge Map qu'il vient de mettre en ligne.
Lien vers le courrier au médiateur.

J'ai d'ailleurs, dans l'espoir d'un "droit de réponse au VE" saisi le Médiateur de France Télévision au sujet de ce reportage en ces termes : 
Monsieur le Médiateur des programmes France Télévisions , 2 récents reportages publiés sur France 5 nous inquiètent sur la teneur, la fiabilité et les choix éditoriaux pour le moins partiaux faits par la chaîne. Pour explicitation voici 2 liens illustrant le sens de mon interpellation :http://www.automobile-propre.com/2014/10/13/france-5-reportage-voiture-electrique/ ethttp://blog.sylvainbouard.fr/france-5-quand-le-service-public-deraille/  Ceux qui partagent notre indignation peuvent lui écrire en cliquant sur le lien ci-dessus.

Au retour de cette riche et instructive journée au salon, j'ai eu l'illustration de la difficulté d'inscrire l'électromobilité dans la vie quotidienne. L'aéroport de Toulouse-Blagnac a implanté depuis quelques mois des bornes de recharge dans les parkings P1. Ces parkings offrent l'avantage de pouvoir réserver une place  à l'avance par internet. 

La mauvaise surprise c'est qu'avec votre réservation en poche vous entrez dans le parking Résa@ mais ne pouvez accéder aux emplacements de recharge, l'accès en étant barré par des plots.

La mobilité en voiture électrique n'est décidément pas encore un long fleuve tranquile. 
Jean Claude LE MAIRE




Enregistrer un commentaire