vendredi 12 août 2016

Le département du Gers médaille d'or de l'électromobilité: La synergie entre le Comité du Tourisme et le Syndicat de l'Energie met en exergue la mobilité électrique au service du Slow tourisme.

Le site du Tourisme dans le Gers met en exergue les offres touristiques relatives à chaque borne.



















Le VE je le veux est heureux de vous informer que le Syndicat de l'Energie du Gers, dans les premiers des départements à avoir terminé(*) le maillage en bornes accélérées du territoire, a mis à disposition du Comité Départemental du Tourisme les coordonnées GPS de toutes les IRVE. 
Un clic sur la carte proposée par le site du CDTL32 (ci-dessus) et, en regard de chaque borne, apparaissent les offres touristiques accessibles aux alentours.
Tout électromobiliste empruntant les routes gersoises est assuré aujourd'hui d'avoir une borne à sa disposition dans un rayon de 25 km. A souligner également que la totalité de ces bornes sont interopérables par KiWhi, Freshmile et ceci gratuitement pour les deux premières années. 
Le Slow tourisme en VE  dans ce département "complice des jours heureux" devient ainsi une réalité accessible pour chaque électromobiliste désireux d'en découvrir les multiples facettes.
Le décor étant en place aux acteurs, professionnels et touristes, d'en écrire le livret et la musique. 
En complément de ce maillage de bornes, nous rappelons notre initiative conjointe avec ELECTRIZEN pour inciter les hébergeurs et autres prestataires professionnels du tourisme à bonifier leurs offres par la mise à disposition d'un point de recharge ordinaire ou type wallbox.

A ce sujet nous rappelons que Le VE je le veux sera présent, mercredi 17 août, au Marché à la ferme de Bilé , pour poursuivre sa démarche de sensibilisation à l'électromobilité au travers d'échanges sur les apports de la mobilité électrique en milieu rural et d'essai de voitures électriques.
Jean-Claude LE MAIRE

(*) 35 des 36 bornes prévues sont à ce jour opérationnelles. Il manque la borne de Fleurance qui ne sera installée que lorsque les travaux d'aménagement de la gare multimodale le permettront. 
D'autre part en complément des bornes accélérées, le SDEG, sur proposition de Le VE je le veux, examine les possibilités d'implantation de quelques bornes de recharge rapide pour compléter l'offre de confort à destination des électromobilistes.  
Enregistrer un commentaire