jeudi 21 juillet 2016

Encore un effort pour mieux couvrir les territoires de bornes et le tourisme en voiture électrique devient une vrai plaisir.

Juillet 2016 : Comme l'an dernier nous allons dans les Landes avec la Leaf, mais cette fois à Ondres au bord de l'Océan pour rejoindre ma petite famille; environ 200 km à faire, mais cette année pas de borne chez Nissan à Mont de Marsan, il va donc falloir traverser les Landes en une seule charge. 
Heureusement le Gers s'est doté d'un réseau remarquable de 36 bornes de recharge accélérée dont 3 à la "frontière" du département Cazaubon-Barbotan, Nogaro et Barcelonne du Gers. Barcelonne, à 75 km et dans la vallée de l'Adour a ma préférence. Une petite heure de route à travers les coteaux gersois et  nous pique-niquons 1h30 le temps que la Leaf refasse son plein de batterie.
Nous gagnons Dax pour revoir des amis puis direction Ondres par la 2x2 voies où je maintiens un bon 100 km/h. Je lève un peu le pied sur la fin me rappelant que la villa où nous attend la famille a bien une prise de 220 v au garage mais résistera t'elle à la charge ?   
Arrivée à Ondres avec seulement 8 % de batterie je branche la voiture et constate avec soulagement que la prise tient le choc et que la charge démarre sans problème. 
Nous avons donc fait dans l'après midi 220 km malgré l'absence de bornes de recharge dans les Landes. Comment un tel département au relief idéal pour en faire un paradis de la voiture électrique n'est-il pas mieux équipé ?  













Durant ce délicieux séjour landais la Leaf a parfaitement rempli son rôle en nous permettant comme n'importe quelle autre voiture de répondre aux utilisations estivales, courses, plages de la côte, ballades touristiques, dont une superbe excursion avec le petit train électrique à crémaillère  de la Rhune.
A peine mieux loti que son voisin, le département des Pyrénées Atlantiques n'avait à nous offrir sur Bayonne que la seule borne rapide Sodetrel installée à Intermarché, les bornes rapides de Nissan et Ikéa étant en panne, comme d'ailleurs la borne Corridor de l'Aire de l'Océan .
Au retour, halte à Nogaro, resto pendant la recharge de la batterie et retour sans problème à Gaugens.

Nous essuyons avec "zénitude" les plâtres du Slow tourisme en voiture électrique et sommes de plus en plus convaincus des ressources nouvelles que le VE va apporter aux touristes, aux professionnels du tourisme et aux bénéfices qui en découleront pour les territoires et l'environnement.  


La recharge sur les lieux de vacances et de loisirs un potentiel à développer. 

Au final c'est grâce à la simple prise 220 v installée dans le garage de la location que nous avons pu pendant une semaine circuler autour de Bayonne. Cette ressource est évidemment méconnue du propriétaire des lieux alors qu'elle pourrait être mise en avant comme service offert aux vacanciers pendant leur séjour et attirer ainsi l'attention des électromobilistes. C'est d'ailleurs le sens de l'offre que nous leur proposons avec l'aide de notre partenaire Electrizen et qu'à également mis en valeur le Comité départemental du tourisme du Gers dans une fiche technique à destination des professionnels du tourisme






Jean-Claude LE MAIRE

Enregistrer un commentaire