mardi 18 novembre 2014

Charge Map nous invite à découvrir "sa face cachée". Visite guidée avec son fondateur Yoann NUSSBAUMER

Un travail d’intérêt public

equipe-chargemap
Ce travail de l’équipe qualité de Charge Map n’est pas toujours visible, pourtant il est indispensable pour que les données soient justes.
Une autre facette de notre travail consiste à remonter quand un point de charge est défectueux à certains opérateurs qui jouent le jeu de nous fournir leurs données. L’équipe Nissan, notre partenaire, est ainsi prévenue dès qu’il y a un souci sur une des nombreuses bornes de recharge rapide qu’elle a installé.
Notre objectif est d’aider la mobilité électrique à se développer, dans la mesure de nos ressources. Nous sommes 3 personnes à gérer ChargeMap… il est parfois difficile de répondre à toutes les sollicitations !
Nous répondons par exemple à de nombreuses requêtes de journalistes qui recherchent des statistiques sur le déploiement de bornes de recharge en France et en Europe.

L’importance de la plateforme technique

code
Au centre de ChargeMap, il y a la base de données et l’infrastructure technique qui gère le site web, le site mobile, l’application mobile, l’API et notre espace d’administration.
rome, notre développeur, réalise la majeure partie des développements mais pour certains aspects nous faisons appel à des partenaires externes : Hakan pour le développement et Jonathan pour le design. Une équipe de traduction externe est également constituée pour gérer les 7 langues (et bientôt plus) dans lesquelles est traduite l’application ChargeMap. De mon côté, je gère entre autres la partie conception produit.
L’année 2014 est d’ailleurs une année charnière : toute l’infrastructure technique de ChargeMap est en train d’être refaite pour pouvoir proposer de nouveaux services et démarrer la couverture des USA l’année prochaine.
Nous accueillons également un stagiaire, passionné par les problèmes informatiques complexes, qui travaille sur un outil de calcul d’itinéraire tenant compte du relief et de différents paramètres liés aux véhicules électriques. Pour mener à bien cette mission, il croise des données issues de la Nasa avec d’autres données géographiques sur lesquelles il applique des calculs qui peuvent faire mal au crâne :-)

Pour tout savoir cliquez  >>>> ChargeMap : la face cachée de l’iceberg &lt;<<

Enregistrer un commentaire