mercredi 28 mai 2014

Les sénateurs vont-il réussir à enrichir la proposition de loi "Réseau d'infrastructures de recharge de véhicules électriques" ?

La Commission du développement durable, des infrastructures, de l'équipement et de l'aménagement du territoire du Sénat a émis un amendement qui a pour objet de mettre en exergue le fait que l'opérateur ne se bornera pas à implanter les infrastructures de recharge, mais aura également la responsabilité de créer, entretenir et exploiter un réseau d'infrastructures
Et consulter les usagers non ? 
Les utilisateurs de véhicules électriques que nous sommes apprécient cet enrichissement du texte qui colle à la réalité. Combien de fois nous arrive-t-il, hélas, de constater que des bornes ne sont pas opérationnelles pour cause de panne ou de squat de l'emplacement par des véhicules thermiques. Une consultation des utilisateurs de véhicules électriques sur la pertinence des sites d'implantation de bornes se révélerait judicieuse.

Nous regrettons toutefois que ce projet de loi ne favorise pas spécifiquement le développement de bornes de recharge rapide. L'aide financière à l'implantation des bornes devrait être dégressive proportionnellement à la vitesse de charge et tenir compte de leur accessibilité.  

L'électromobilité souhaitée par tous ne sera vraiment opérationnelle que si l'on trouve une borne de recharge rapide tous les 50 ou 60 km  sur l'ensemble du territoire accessibles 24h/24. 

Pour suivre l'avancée des débats rendez vous le Mardi 3 Juin après midi sur Public Sénat.

Enregistrer un commentaire