jeudi 21 août 2014

Préparer le système électrique du futur avec les “Smart Grids”

Les réseaux électriques intelligents également appelés « smart grids », sont au cœur des préoccupations gouvernementales. Ils font partie des 34 plans de reconquête industrielle présentés par le Président de la République, François Hollande, le 12 septembre dernier. L’enjeu ? Permettre l’intégration massive des énergies renouvelables et favoriser les nouveaux modes de consommation.
Notre paysage énergétique est en pleine mutation. Le développement massif des énergies renouvelables (éolien, solaire, hydrolienne…) participe aux objectifs européens de réduire nos émissions de gaz à effet de serre de 20 %, d’obtenir une part d’énergie renouvelable de 20 % et d’accroître de 20 % notre efficacité énergétique. En parallèle, pompes à chaleur, véhicules électriques, modulation de la demande…, nos modes de consommation de l’électricité évoluent. Face à ces changements, le réseau électrique doit évoluer et s’adapter. Production, transport, distribution, consommation, et si nous le rendions encore plus « intelligent » ?
Smart Grids : une véritable (r)évolution technologique
Les Smart Grids ou réseaux électriques intelligents, s’appuient sur les technologies électrotechniques, logicielles, de l’information et des télécommunications pour permettre davantage d’interactions entre les acteurs du système électrique. L’objectif est d’accroître l’intelligence collective qui, injectée dans les réseaux électriques, permettra plus de flexibilité, d’interactivité et donc d’efficacité… dans la maîtrise de la production, de la consommation et de l’équilibre offre-demande dont RTE est responsable à la maille nationale.
Un réseau pour mieux intégrer les énergies renouvelables
Le réseau de transport d’électricité doit s’adapter pour transporter la production des énergies renouvelables qui sont par nature variables et intermittentes, tout en maintenant un niveau élevé de sûreté de fonctionnement et de qualité de fourniture. Pour répondre à cet objectif, RTE a d’ores et déjà mis en place un dispositif de prévision de l’énergie éolienne et photovoltaïque. Plus récemment, le projet « postes électriques intelligents » dont l’expérimentation s’appliquera à 1 poste électrique situé dans la Somme, permettra d’optimiser les capacités du poste grâce à une intelligence “décentralisée” basée sur de la numérisation et des calculateurs locaux.
Qui dit plus d’énergies renouvelables, dit aussi plus de production à raccorder au réseau de distribution ou de transport d’électricité. Sur le sujet, RTE a participé au projet Twenties dont la vocation est de favoriser l’intégration de l’énergie éolienne (terrestre et off-shore) dans le système électrique européen. Pour relever ce défi, 26 partenaires de 10 états membres se sont rassemblés pour mettre « leur intelligence en réseaux » et apporter un certain nombre de réponses industrielles.
Une coopération et une coordination indispensables entre les gestionnaires de réseau des différents pays pour piloter efficacement le réseau à l’échelle européenne ! Mais aussi pour permettre la complémentarité des mix énergétiques, garantir l’alimentation électrique de tous, à tout instant et au meilleur prix.
Des consommateurs « acteurs » pour plus de flexibilité !
Les réseaux électriques intelligents doivent permettent d’intégrer une production diversifiée et de moduler la consommation d’électricité, que ce soit de la consommation industrielle ou résidentielle.
Concrètement, les consommateurs deviendront « acteurs » de leur consommation. Ils pourront interrompre ou programmer automatiquement certains usages (machine à laver, éclairage, chauffage, climatiseur… et même véhicule électrique). Ainsi, ils auront la possibilité de consommer l’électricité au moment où elle est la plus propre et la moins chère, ou quand la demande globale est moins importante.
Sur le marché de l’électricité, cela se traduira notamment par des offres commerciales d’effacement comme c’est le cas en Bretagne où une expérimentation est en cours. Ce dispositif permettra de dé-saturer le réseau électrique aux heures de pointe et puis, ce sera un levier important de flexibilité pour maintenir l’équilibre offre et demande, à tout instant, sur le territoire.
Suivez les projets de démonstration des Smart Grids sur le blog Au-delà des lignes !
Article de Julie animatrice du blog " Au delà des lignes "
Enregistrer un commentaire