vendredi 22 août 2014

A chaque recharge de ma LEAF , un plein de convivialité.

Encourageant ! De plus en plus de "curieux" s'intéressent nos voitures électriques. 

Exemple, Jeudi nous allons dans l'Ariège au dessus de Foix; départ de Gaugens, 11h30 pour 180 km à deux adultes et le coffre à bagages plein. Il est clair qu'une halte pour recharger la batterie s'imposera, j'ai sélectionné la borne de recharge rapide d'IKEA à Portet sur Garonne au km 95. La traversée des vallées gersoises ( Gers, Arrats, Gimone, Save) entame le potentiel électrique des batteries, mais rien d'alarmant, depuis 15 mois que la LEAF m'a séduit je me suis habitué à anticiper la consommation et appris à régler mon allure en rapport avec le profil de la route et la destination souhaitée. La nouveauté c'est l'attitude plus zen de ma compagne qui, enfin, ne me harcèle plus de "on ne va pas y arriver ..." (1)

13 heures: arrivée chez IKEA, une ZOE nous a précédé et monopolise l'unique borne. Après 20 mn d'attente et affichage d'une charge à 100 % je m'enquiers auprès d'une hôtesse des solutions envisageables. Il faut attendre que la dame ait fini ses courses, mais elle ne peut rester plus d'une heure m'assure-t-on. 
A demi rassuré je prends mon mal en patience et tente de désamorcer la "grogne" ambiante: "Et si elle prend son après midi pour faire les courses ... on n'est pas encore arrivés ... ". 
Au bout de trois quarts d'heure, un ravissant sourire nous extirpe de nos pensées négatives et nous invite à comparer nos plaisirs respectivement partagés aux commandes de la LEAF ou de la ZOE. Occasion d'échanger sur l'insuffisance de bornes de recharge rapides qui plombe notre volonté de parcourir la région. Cet agréable échange ajouté aux renseignements fournis à un automobiliste curieux de comprendre comment fonctionnait le système de recharge et les performances de la LEAF regonflent mon moral de pionnier de l'électro-mobilité
Côté pratique, la borne d'IKEA nous gratifie gratuitement d'un bonus de 100 km à consommer avec modération car nous allons remonter la vallée de l'Ariège.











121 km d' autonomie pour monter de 375 m en 85 km, en respectant les limitations de vitesse, ça doit pouvoir le faire, juste, compte tenu de la charge, mais  ça doit passer. En effet, arrivée à Foix avec 25 km d'autonomie en réserve, je passe chez NISSAN m'assurer de la disponibilité de la borne pour "regonfler" la batterie.  

Excellent accueil du directeur de la concession, Jean-Paul Marhuenda, également convaincu  de l'avenir du V.E. dès lors que le réseau de bornes sera à la hauteur des attentes des clients. Je lui fait part des propositions et constats faits lors de la réunion dans les Hautes Pyrénées  et nous séparons en espérant que la loi portée par la députée de l'Ariège, Frédérique Massat, votée en juillet permettra aux départements ruraux et de montagne de combler les lacunes accumulées dans le réseau de bornes nécessaires à l'électro-mobilité. De retour à Saint Paul de Jarrat, de nouveaux curieux, intrigués par le branchement "par la fenêtre" relancent mon plaisir de faire partager mon expérience de "leafer". Une seule question restera sans réponse : " Mais que fera l'Etat, suite aux pertes de taxes et autres TIPP, si nous passons tous à la voiture électrique ?..." (2)
Vendredi, retour par le même chemin avec un petit détour par Muret, la descente de la vallée de l'Ariège, seul et délesté des bagages, s'avère 25% plus économique que la montée.
Lors de la nouvelle halte à la borne Ikéa, rencontre de deux nouveaux curieux eux aussi intéressés par des renseignements sur les possibilités de la voiture et les inconvénients relatifs aux capacités des batteries et au faible nombre de bornes de recharge. Après leur avoir délivré mon credo, retour vers le Gers et ses vallons d'oxygène que je me plais dorénavant à sillonner sans émettre le moindre gramme de CO². 
Aujourd'hui plus que hier et bien moins que demain...
le V.E. je le veux !
Jean Claude LE MAIRE
  1.  C'est bon pour le moral et la zénitude du pilote   
  2. Si quelqu'un a la réponse, merci de me la faire connaitre.
Enregistrer un commentaire