mercredi 22 janvier 2014

Rapport parlementaire: L’HYDROGÈNE : VECTEUR DE LA TRANSITION ÉNERGETIQUE ?

3 commentaires:

LE MAIRE Jean-Claude a dit…

Au sujet des lourdeurs administratives et retards pris par la filière H² en France ,remarque du sénateur Pastor lors de la discussion du rapport :
"Dans tous les cas, il importe cependant de réduire les obstacles et barrières administratives qui entravent l’innovation. Prenons l’exemple de Michelin : l’entreprise a développé, à Clermont-Ferrand, un moteur placé dans chacune des roues de l’automobile et destiné à assurer une meilleure adhérence à la route. Il s’agit d’un moteur électrique alimenté par une pile à combustible et une réserve d’hydrogène. Au bout de cinq années de démarches vaines auprès de l’administration française pour développer ce procédé, Michelin a délocalisé son équipe à Fribourg où toutes les autorisations ont été obtenues en trois mois. Désormais, les brevets sont suisses ainsi que les plaques d’immatriculation des véhicules équipés de cette innovation. L’un d’entre eux sera présenté le 20 janvier 2014. Au moment où l’on parle de relancer l’économie et en particulier l’économie verte, il faut que le ministre le voie ! Quant à nous, parlementaires, lorsque la réglementation bride l’innovation et pénalise les entreprises, il nous revient de le crier haut et fort. À ce sujet, je rappelle qu’en Allemagne la réglementation sur l’hydrogène est la même que pour les autres gaz énergétiques. "

LE MAIRE Jean-Claude a dit…
Ce commentaire a été supprimé par son auteur.
LE MAIRE Jean-Claude a dit…

Article paru dans Wehicle : On parle beaucoup de véhicules électriques en pensant mobilité durable, tout en oubliant que l’hydrogène fait aussi partie du voyage. Voilà pourquoi Alexis Duflos, organisateur à Marseille (13) de la conférence ProVEnce en décembre 2013, lui a consacré une table ronde en conviant des spécialistes de la question ....
http://wehicles.com/news/ProVEnce_5_L_hydrogene_dans_la_mobilite_durable-1403124744.html